Mavericks

Frank Ntilikina s’est trouvé un rôle en Playoffs : en mission défensive sur Devin Booker, bonjour le challenge !

Frank Ntilikina 1er novembre 2021

Devin Booker en cauchemarde.

Source : NBA League Pass

Ce dimanche, les Mavericks ont égalisé à 2-2 contre les Suns grâce à une démonstration collective. Qui dit « démonstration collective » dit « tout le monde participe ». Qui dit « tout le monde participe » dit « tout le monde sauf peut-être Josh Green ». Qui dit « tout le monde sauf peut-être Josh Green » dit « Frank Ntilikina lui a volé ses minutes ». Qui dit « Frank Ntilikina lui a volé ses minutes » dit « Frank Ntilikina en a fait bon usage ». Débrief.

Contacté par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, la rédaction de TrashTalk ne s’est pas fait reprocher l’excès de chauvinisme dans cet article. Il nous a cependant été demandé de ne pas faire la blague : « Vas-y Franky c’est bon ! ». Une interdiction à laquelle, par souci d’originalité, nous avons choisi de nous soumettre.

En mai 2021, sous le maillot des Knicks, le French Prince n’a disputé que quatre minutes de la série face aux Hawks. On se souvient du choix douteux de Tom Thibodeau d’envoyer le meneur à huit secondes de la fin du Game 1 pour défendre sur Trae Young. Si certains ont vu en cette décision une reconnaissance des qualités défensives de Ntilikina, d’autres on trouvé osé de confier à un joueur froid les responsabilités de toute une saison. Une pression dingue sur les épaules, à laquelle il n’a logiquement pas su répondre. Un an après, le 8e choix de la Draft 2017 est cette fois du bon côté de la controverse. Comme s’il jouait en rythme avec l’American Airlines Center – bruyant, bouillant, parfois agressif – Frank Ntilikina a pour la première fois de sa carrière, activé le mode Playoffs. Ce dimanche, il a largement contribué à la victoire des Mavericks dans le Game 4. Ses stats sont restées maigrichonnes avec 3 points à 1/1 du parking, 2 rebonds et 1 interception en 9 minutes de jeu, mais il est le joueur qu’un coach envoie au charbon pour faire le travail de l’ombre. Résultat, en écartant Josh Green de la rotation pour faire de la place à Ntilikina, Jason Kidd a peut-être trouvé son remède à la Bookerithe aigüe. Sur les trois premiers matchs de la série, le French Prince a passé 19 minutes sur le parquet. Quand sur cette période, Devin Booker était défendu par l’ancien strasbourgeois, le triple All-Star a tiré à 1/8 et perdu 6 ballons. Ce dimanche, l’effet ne s’est pas estompé. L’arrière de Phoenix n’a pas scoré sur Frank Ntilikina en opposition directe. Cela commence à faire gros pour que personne ne le remarque.

Et ce 3-points alors, quel 3-points. Le truc orange est rentré dans le cerceau au meilleur des moments, quand les Suns n’étaient plus qu’à six petites unités de l’égalisation. Primo, ça donne une bouffée d’air aux Mavericks. Deuzio, Frank Ntilikina a fait fructifier son gros tir. Il s’est chargé de donner neuf points d’avance aux siens, puis de l’autre côté du parquet, a empêché Devin Booker de prendre feu. Un travail de fond dont se sont rendus compte plusieurs observateurs. « C’est une merveilleuse journée sur l’île Frank Ntilikina » a twitté Kevin O’Connor, la voix et la plume de The Ringer. Le genre de shoot out que la saison régulière ne permet pas, chacun ayant le regard focalisé sur les feuilles de match. Mais là, quand le French Prince débloque des situations – ou plutôt les conforte – en Playoffs, l’intérêt vis-à-vis de son profil croît. Il est possible que les Mavericks ne passent pas ce second tour, auquel cas Frank Ntilikina doit prendre ce qu’il a à prendre et se bousiller le cardio sur les prochains matchs. À seulement 23 ans, il a l’occasion de se façonner une réputation de chien fou en NBA. Sur son contrat, la saison 2022-23 est non garantie. À lui d’aller la chercher.

Bien que son début de carrière ne soit pas à la hauteur des attentes que suscite un 8e choix, Frank Ntilikina ne lâche rien. Il est à deux doigts de se faire une place au sein d’un effectif porté par un joueur de présent et d’avenir. L’opportunité est royale.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top