Grizzlies

Jaren Jackson Jr. a envoyé du pâté malgré la défaite des Grizzlies : 33 points à 6/9 du parking, c’est ce JJJ qu’il faut à Memphis

Jaren Jackson Jr. 1er mai 2022

« Prends en de la graine Stephen ! »

Source : NBA League Pass

Défaits dans les ultimes instants du match sur un 3-points clutch de Klay Thompson, les Grizzlies ont jeté hier soir beaucoup de forces dans la bataille et avaient pu compter sur un Jaren Jackson Jr. bien décidé à faire passer les Splash Bro pour des tireurs d’opérette. Le garçon a tout donné, nous offrant une performance de taré et une belle promesse pour la suite de la série. 

Retrouvez toutes les stats du match d’hier soir ici !

Ouverture de série entre Memphis et Golden State, on se dit tous avant le match que la doublette de shooteurs fous des Warriors va vouloir allumer le lance-flamme pour mettre tout le monde au courant que les affaires ne se feront pas sans eux. Steph en a planté cinq depuis le parking, trois pour Klay, mais rhabillez vous les gars, car le meilleur sniper de la partie s’appelle Jaren Jackson Jr. 33 points à 10/18 au tir dont 6/9 à 3-points, record du bonhomme en Playoffs explosé. Rien ne prédestinait JJJ à envoyer une ligne aussi dingue avant la mi-temps, mais l’emballement généralisé dans le troisième quart lui aura permis de prendre chaud et d’envoyer quatre flèches longue distance sur seulement… cinq tentatives, ça fait du 80% si vous avez pas ronflé en cours de maths et ça a surtout permis à Memphis de s’accrocher, puisqu’en face c’était Poole party. On vous disait au début qu’on attendait pas spécialement Jaren ? En effet, car une fois de plus le bonhomme avait encore été bien embêté par les fautes en début de match, pas spécialement de son fait mais plus de celui du corps arbitral, très sévère avec le triple J hier soir.

Et s’il était là, notre potentiel facteur X de cette série ? Il faudra en tout cas confirmer dès le second match, déjà capital pour l’avenir des Grizzlies dans la série. Intenable au poste, Jaren a fait beaucoup de mal aux Warriors dans la peinture en profitant du jeu très petit des Californiens et de l’éjection de Draymond Green avant la mi-temps pour un tirage de maillot un peu badass. On n’attendait pas spécialement JJJ dans un registre extérieur mais le garçon a également prouvé à Steve Kerr que ce dernier allait devoir se filer la migraine pour imaginer un système de défense derrière l’arc. Les Grizzlies ont en tout cas pu apprécier cette aide bienvenue, notamment car Desmond Bane, le scoreur le plus fiable des Oursons depuis ce début des Playoffs, n’a pas eu une grosse soirée. Ja Morant a également du bien kiffer la partie de son copain, car compilé à ses 34 points et 10 passes, cela fait d’eux le deuxième duo de 22 ans et moins à finir minimum en 30/10 à la fin d’un match, la première doublette à avoir réalisé cette douceur étant composée d’un certain Russell Westbrook et de son pote Kevin Durant. Pas d’enflammade non plus, mais on apprécie fortement la soirée et on donne les encouragements pour la suite.

Sacrée soirée pour Jaren ! Homme à tout faire offensivement, il a pu épauler un Ja Morant laissé de prime abord bien seul par le reste de sa bande. Il faut désormais bâtir sur cette performance pour construire la suite, car sans joueurs capables de montrer ce genre de visage, la série pourrait tourner plus court qu’on ne le croit côté Memphis. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top