Nets

Kyrie Irving a retrouvé le public de Boston : 39 points, 6 passes, 5 majeurs et 4 insultes reçues, Kyrie a failli ensevelir le TD Garden

Les retrouvailles entre Kyrie Irving et les fans de Boston furent très épicées !

Source image : NBA League Pass

De retour à Boston pour disputer le premier tour des Playoffs 2022 avec son équipe des Nets, Kyrie Irving était évidemment ultra attendu par son ancien public du TD Garden ce dimanche. Comme prévu, les fans des Celtics lui ont réservé un accueil très spécial, auquel Uncle Drew a répondu à base de paniers venant d’une autre planète (probablement plate) et de… majeurs envoyés directement vers les tribunes. Kyrie est passé à une seconde de vivre une soirée absolument parfaite.

Ce n’était que le Game 1 d’une série de premier tour de Playoffs, mais on a l’impression d’avoir vécu quelque chose d’all-time. Une intensité de malade tout au long des 48 minutes, un scénario de fou, une victoire des Celtics sur un buzzer de Jayson Tatum, et bien évidemment le retour de Kyrie Irving à Boston. Il y a quelques jours, Uncle Drew avait déclaré que c’était le moment de passer à autre chose et d’oublier les mauvais souvenirs entourant son passage aux Celtics. Sans surprise, les fans des C’s ne sont pas trop du même avis, eux qui ont visiblement toujours en travers de la gorge son départ de Boston en 2019 ainsi que l’affaire du logo datant de l’an passé. « Kyrie is the enemy » pouvait-on lire sur certaines pancartes à l’intérieur du TD Garden ce dimanche, et les sifflets en direction d’Uncle Drew étaient évidemment nombreux à chaque fois qu’il touchait la gonfle. Mais voilà, cette ambiance hostile, c’est typiquement le genre d’environnement dans lequel Kyrie Irving trouve l’inspiration pour élever le basket au rang d’art.

39 points en 42 minutes, 5 rebonds, 6 passes, 4 interceptions, 12/20 au tir, 6/10 à 3-points, 9/9 aux lancers-francs. Les chiffres parlent d’eux-mêmes mais dans le même temps, ils ne racontent qu’une partie de l’histoire. Une histoire au déroulement presque parfait pour Irving, auteur notamment d’un quatrième quart monstrueux (18 points) où il a installé une clim flambant neuve à l’intérieur du TD Garden. Buckets après buckets, Uncle Drew a dégoûté les fans de Boston qui ont vu leur équipe de cœur se faire martyriser par son ex sur son propre parquet, le genre d’humiliation tout simplement inconcevable pour la Celtic Nation. Et le truc le plus épique dans tout ça, c’est qu’Irving n’a pas hésité à répondre au public bostonien pendant qu’il enchaînait les dingueries. On l’a vu causer avec des fans en se tenant les bijoux de famille, on l’a vu envoyer des mots doux à un supporter en retournant aux vestiaires, on l’a vu lâcher des majeurs en direction des tribunes lors d’une remise en jeu et après une grosse ficelle, ou encore mimer les pleurs du public après un lay-up dans le quatrième quart-temps.

« Quand les gens commencent à vous balancer des « Mauviette », « Salope », « Va te faire foutre » et ce genre de trucs, à un moment donné vous atteignez une limite par rapport à ce que vous pouvez encaisser en tant que compétiteur. Nous sommes ceux qui doivent soi-disant être dociles et humbles… Non, rien à foutre, c’est les Playoffs. C’est comme ça.

Je sais à quoi m’attendre en venant ici, et je leur renvoie la même énergie. Je ne me focalise pas vraiment là-dessus. C’est fun, vous savourez ça en tant que compétiteur. »

– Kyrie Irving

Peut-être plus que jamais, Kyrie Irving était dans son monde ce soir. Un monde dans lequel il excelle avec un ballon de basket dans les mains, et où il est complètement en roue libre face à l’hostilité de ceux qui un jour le soutenaient. Quand Uncle Drew a planté un shoot absolument monumental à 46 secondes de la fin pour donner trois points d’avance aux Nets et ainsi valider leur superbe comeback du quatrième quart-temps, on s’est dit que cette soirée bostonienne allait définitivement appartenir à Kyrie, peu importe la suite des événements dans cette série. Une soirée en guise de revanche pour l’ennemi public numéro 1 à Beantown. Sauf que le dernier mot ce dimanche, il est bien pour les fans des Celtics, et c’est Irving qui est sans doute en pleurs désormais suite au scénario terrible des dernières secondes. L’ultime possession offensive des Nets s’est terminée sur un shoot forcé de Kevin Durant après que Kyrie ait monopolisé la balle pendant environ 20 secondes et demi, et derrière Jayson Tatum a crucifié tout Brooklyn avec son lay-up au buzzer. Karma is a b*tch. 

Kyrie Irving pensait avoir mis tout le public dans sa poche arrière avant de repartir du TD Garden avec la win. Finalement, même s’il a été magistral, il a dû s’incliner en terre ennemie et devra sans doute donner quelques milliers de billets verts à la Ligue pour ses interactions sympathiques avec le public de Boston. Quelque chose nous dit que l’accueil au prochain match sera encore plus hostile pour Uncle Drew…  

Source décla : Ben Golliver

1 Comment

1 Comment

  1. Me, myself and I

    18 avril 2022 à 2 h 49 min at 2 h 49 min

    A chaque fois que j’entends des joueurs NBA chouiner à propos de la façon dont ils sont traités par les fans adverses en NBA, je me dis qu’il faudrait les envoyer jouer en Grèce ou en Turquie pour quelques saisons, juste pour rigoler.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top