Heat

Le Heat fait affaire avec le Thunder : Sam Presti lâche un pick de draft, est-ce que Pat Riley nous prépare quelque chose ?

Pat Riley 8 octobre 2021

Va falloir surveiller Patoche de près !

Source image : Youtube

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Sam Presti a lâché un pick de draft dans un transfert ! Hier soir, le Heat a envoyé KZ Okpala dans l’Oklahoma contre un second tour de draft. Ce n’est pas le deal de l’année, mais vous savez ce qu’on dit : un trade peut en cacher un autre.

Quel choc ! Lorsqu’on a appris qu’hier soir Sam Presti avait accepté d’envoyer au Heat l’un de ses 128 496 choix de draft sur les dix prochaines années, on s’est tout de suite inquiétés pour sa santé. Rassurez-vous, tout va bien pour le GM du Thunder, le bonhomme n’a pas perdu la boule, loin de là. Dans ce transfert, comme l’indique l’insider Marc Stein, KZ Okpala débarque dans la pouponnière du Midwest, tandis que Pat Riley récupère un choix de deuxième tour de draft dans cette transaction avec le Thunder. À première vue, l’arrivée du jeunot à Oklahoma City va permettre à Mark Daigneault de renforcer sa rotation sur les postes 3/4, amoindrie depuis que Gabriel Deck a été coupé et que Jeremiah Robinson-Earl est listé out pour six semaines. En contrepartie, le front office a dû lâcher un pick de Draft 2026, jugé comme étant le moins favorable des picks possédés par OKC.

Du côté de Miami, le deal permet de libérer un spot dans la rotation d’Erik Spoelstra, en prévision notamment du marché des buyouts. Avec seulement 21 matchs joués cette saison, pour 3,7 points en 11,6 minutes, KZ Okpala ne faisait apparemment plus partie des plans de la franchise et comme l’ailier de 22 ans arrive à la fin de son contrat, Pat Riley n’avait certainement pas envie de le laisser partir contre que tchi. Le parrain de la mafia floridienne a ainsi réussi à arracher un pick des mains de Sam Presti, ce qui lui permet de légèrement renflouer son capital draft sur les prochaines années.

Mais si vous pensez que Patoche s’est contenté que d’un simple second tour de draft, c’est bien mal le connaître. Le patron du Heat a effectivement convaincu le Thunder de revenir sur un ancien accord concernant la protection du premier tour de Draft 2023 de Miami, envoyé à OKC. Le pick était protégé Top-14 par les Floridiens jusqu’en 2025 inclus (devient non protégé en 2026), ce qui n’arrangeait pas Miami puisque la franchise floridienne était bloquée pour échanger ses picks de premier tour sur l’ensemble de cette période. En effet, à cause de la règle Stepien, les équipes ont l’interdiction de transférer leurs propres choix de premier tour de draft sur deux années consécutives. Pat Riley n’avait alors pas la possibilité de transférer son first round pick de 2022, ni aucun choix de premier tour jusqu’en 2027. C’est là que la roublardise du Godfather entre en jeu. En se mettant d’accord avec Sam Presti pour que la protection passe sur un choix de premier tour de Draft 2025 (protection loterie), Riley peut désormais échanger ses picks 2022 et 2023 pour améliorer son effectif.

Quand on sait qu’en 2020, l’arrivée de Jae Crowder et Andre Iguodala à la Trade Deadline avait fait monter d’un cran le niveau de Miami pour permettre au Heat d’atteindre les Finales NBA, il y a fort à parier que Pat Riley est en train de préparer quelque chose pour renforcer son effectif. On se donne donc rendez-vous ce soir pour réagir au transfert d’Eric Gordon en Floride…

Source texte : Marc Stein

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top