Blazers

Portland a dit au revoir à C.J. McCollum à travers une vidéo pleine d’émotion : supporters des Blazers, sortez les mouchoirs

Avec cette Shams Bomb d’hier, le visage des Blazers ne sera plus jamais le même. Le fidèle lieutenant de Damian Lillard, C.J. McCollum, s’en est allé direction la Nouvelle-Orléans. Portland n’aura pas tardé à rendre hommage à son arrière. Retour sur neuf ans de bons et loyaux services.

La carrière de C.J. McCollum avec Portland n’aura pas démarré sur les chapeaux de roues. Drafté en 10e position en 2013 par Neil Olshey, il tardera un peu avant de s’imposer dans l’effectif. Durant ses deux premières saisons, il ne sera que trois fois titulaire, pour 6 points en 14 minutes de jeu. Il assistera donc du banc à la montée en puissance de Damian Lillard. Finalement, son plus grand exploit de basket sera d’être allé faire un câlin à Dame lors de ce shoot invraisemblable face aux Rockets lors des Playoffs 2014. Mais à l’été 2015, le management de Portland décide – comme cette année – de péter l’effectif. Ciao Wes Matthews, Nicolas Batum, Robin Lopez et LaMarcus Aldridge, et cette situation va profiter à un certain Cijé. Désormais titulaire dans l’équipe de Terry Stotts, il va réellement prendre le rôle de deuxième option offensive. Avec 20,8 points, 3,2 rebonds, 4,3 passes, en 45/42/83, il sera tout simplement élu MIP de l’exercice 2015-16… Portland tient son duo du futur.

Machine du mid-range, handle archi sous-coté, gestuelle de shoot à croquer, C.J. McCollum est un joueur offensif formidable… Oui offensif seulement, parce que de l’autre côté du terrain, c’est pas la même. Elle était là la limitation de ce duo : défensivement horrible, styles de jeu assez proches, et des contrats empêchant Portland de vraiment se renforcer autre part. Christian James aura quand même connu de beaux moments dans l’Oregon, avec notamment l’épopée en Playoffs 2019, où il a été très bon face au Thunder dans l’ombre de Lillard pour l’emporter en cinq matchs. Mais son plus grand moment sous le maillot des Blazers reste cette demi de conf’ face aux Nuggets la même année. Avec un Dame D.O.L.L.A. un peu dans le dur, c’est lui qui va être le meilleur joueur de Portland sur la série. 26,4 points, 6 rebonds, 3 passes, en 46/48/78, tout ça ponctué par un énorme Game 7. Inoubliable. Les dernières saisons furent plus compliquées au niveau des résultats, mais nul doute que McCollum manquera à cette franchise, et les Blazers ne pouvaient donc pas se ramener au Moda Center hier soir sans avoir prévu quelque chose pour dire au revoir au cinquième meilleur scoreur de l’histoire de la franchise. 4 minutes 45 de pure émotion en vidéo… et peut-être que la franchise ne s’arrêtera pas là avec C.J., qui pourrait – pourquoi pas – voir dans quelques années son numéro 3 accroché au plafond. En tant que fan des Blazers écrivant ce papier : on t’aura aimé, on a parfois été frustrés aussi, mais la plupart d’entre nous auront surtout été émerveillés, en tout cas aux supporters de Portland tu vas manquer.

Ça y est, les Blazers et McCollum c’est terminé. Une idylle de neuf ans, qui n’aura jamais débouché sur plus qu’une finale de conférence. La vidéo d’hier soir témoigne cependant de tout l’amour qu’a cette franchise pour l’arrière… Rendez-vous le 30 mars pour le retour de Cijay avec NOLA, histoire de rechialer un coup.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top