Blazers

Officiel : C.J. McCollum transféré des Blazers aux Pelicans, énorme bombe à Portland sur la trade deadline !

Boum !

Source image : Bleacher Report

Après le transfert de Norman Powell et Robert Covington il y a quelques jours, on attendait d’autres mouvements côté Blazers, potentiellement celui impliquant C.J. McCollum. Ça n’a pas raté. Ce mardi, la franchise de Portland et les Pelicans ont trouvé un accord pour envoyer l’arrière à la Nouvelle-Orléans !

C.J. McCollum et les Blazers, c’est officiellement terminé. Après un mariage de quasiment une décennie, l’union entre l’arrière et la franchise de l’Oregon touche à sa fin. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, Portland a effectivement décidé de se séparer de Cijay dans le cadre d’un trade avec les Pelicans. Les grandes modalités du deal, les voici : direction la Nouvelle-Orléans pour McCollum, Larry Nance Jr. et Tony Snell, tandis que Portland récupère en échange Josh Hart, Nickeil Alexander-Walker, Tomas Satoransky, Didi Louzada et du capital draft, à savoir un choix de premier tour à la Draft 2022 (pick protégé, Portland le récupère s’il est entre 5 et 14, sinon plus tard) et deux picks de second tour.

Les intentions des deux franchises semblent aujourd’hui assez claires suite à ce transfert. Commençons par les Pelicans : l’objectif derrière cet échange, c’est de devenir plus compétitif tout de suite. En recrutant C.J. McCollum, les Pels récupèrent un arrière de 30 ans qui enchaîne les saisons à plus de 20 points de moyenne et qui va pouvoir apporter son expérience et donc son scoring sur le backcourt à la Nouvelle-Orléans. Le manager général de la franchise David Griffin – pas mal sous pression après quelques moves contestables et une équipe qui peine toujours à s’envoler – devait bouger, d’autant plus qu’un certain Zion Williamson sera éligible à une extension de contrat à l’été 2022. C’est donc chose faite. Les Pelicans possèdent désormais un noyau McCollum – Zion – Brandon Ingram, noyau qui doit leur permettre d’enfin franchir un cap, eux qui n’ont toujours pas atteint le play-in tournament depuis le départ d’Anthony Davis et l’arrivée de Williamson à l’été 2019. La pression des résultats est réelle autour de cette équipe qui est aujourd’hui dixième à l’Ouest avec un bilan de 21 victoires pour 32 défaites. Et si on ne sait toujours pas quand ni comment Zion va revenir sur les terrains après son séjour prolongé à l’infirmerie, les Pelicans ont joué cartes sur table. BI, Zion, C.J., avec Jonas Valanciunas à l’intérieur, le prometteur Herb Jones, Devonte’ Graham dans un potentiel rôle de sixième homme et Larry Nance Jr. pour sa contribution défensive, voilà la colonne vertébrale de l’équipe qui doit permettre aux Pels de devenir rapidement une équipe qui compte dans le Wild Wild West.

Côté Blazers par contre, c’est tout l’inverse. Et clairement, c’est brutal. En balançant Robert Covington et Norman Powell aux Clippers la semaine dernière, on avait déjà eu un aperçu de la direction prise par le nouveau management – en tout cas le management intérimaire – de la franchise, et le nettoyage continue de façon spectaculaire. Le départ de C.J. McCollum, et donc la fin de son duo avec Damian Lillard, représente clairement une page qui se tourne dans l’Oregon. Aujourd’hui, les Blazers accumulent du capital draft et quelques jeunots, tout en faisant de grosses économies. La grande question qu’on se pose, c’est la suivante : ce nettoyage est-il une étape pour construire une nouvelle équipe autour de Damian Lillard, ou le début d’une reconstruction complète avec potentiellement un Dame qui bouge également à l’avenir (coucou Daryl Morey) ? D’après Adrian Wojnarowski, on est clairement sur l’option 1. Portland vient effectivement de créer une trade exception de 21 millions de dollars et pourrait avoir 60 millions en cap space l’été prochain si l’on en croit le Woj ainsi que les calculs de Bobby Marks d’ESPN. Les Blazers auraient l’intention d’utiliser la flexibilité qu’ils viennent d’obtenir pour recruter de nouveaux talents très rapidement, mais aussi pour prolonger la pépite Anfernee Simons sur le long terme. Ce dernier sera effectivement éligible à une prolongation, et il faudra également se pencher sur le cas Nassir Little (agent libre restrictif en 2023).

Les Pelicans ont recruté l’arrière dont ils avaient besoin avec C.J. McCollum, et les Blazers continuent leur nettoyage autour de Damian Lillard. Reculer pour tenter de mieux sauter à l’avenir, c’est le nouveau slogan de Portland, où une vraie page vient de se tourner. C’est désormais au manager général intérim Joe Cronin de faire le nécessaire pour reconstruire l’effectif du mieux possible, et surtout rapidement. 

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. CARACOLE

    8 février 2022 à 22 h 27 min at 22 h 27 min

    WTF

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top