Suns

Jalen Smith sort du bois : belles perfs, énorme poster mais une question qui fâche, les Suns vont-ils et doivent-ils le garder ?

Jalen Smith Suns 3 janvier 2022

Jalen Smith qui sort les muscles, une image trop rare sur son début de carrière.

Source image : Youtube / Phoenix Suns

Profitant de l’absence de Deandre Ayton et des autres intérieurs de Phoenix, Jalen Smith est en train de montrer de belles choses du côté des Suns. La preuve que l’ancien lottery pick est meilleur que ce qu’on pensait ? 

Rappelez-vous le Top 10 de la Draft 2020 : Anthony Edwards, James Wiseman, LaMelo Ball, Patrick Williams, Isaac Okoro, Onyeka Okongwu, Killian Hayes, Obi Toppin, Deni Avdija et… Jalen Smith ! On l’oublie souvent mais le joueur binocle des Suns fut drafté bien haut, à la grande surprise de tous les fans et observateurs. Attendu plutôt en fin de premier tour, le géant s’offrait alors une place de choix avec les joueurs les plus hypés de sa cuvée. Forcément, on attendait de voir la pépite nous prouver tout son potentiel et on est bien resté sur notre faim, pour ne pas dire qu’on avait carrément la dalle (27 matchs joués : 2 points, 1,4 rebond en 6 petites minutes). Il faut dire aussi que le joueur n’avait pas forcément eu beaucoup d’opportunités vu la forme éblouissante des Suns et les rotations bien verrouillées. Avec l’arrivée de JaVale McGee à l’intersaison et avec le duo Ayton/Kaminsky toujours présent, on s’attendait même à pire pour Smith. Un constat qui s’est vérifié jusqu’à… il y a quatre matchs. Confronté à des absences multiples à l’intérieur, Monty Williams a dû sortir son sophomore du placard et celui-ci est en train de valider la confiance de son coach.

Jalen Smith depuis quatre matchs : 16 points, 10,5 rebonds et 1 contre de moyenne en 26 minutes. C’est plutôt propre non ?  Non seulement le pivot sort les gros chiffres mais il fait aussi le show, comme sur son poster XXL de cette nuit. Un état de forme qui risque de ne pas survivre au retour des blessés (ce qui renverra Smith en 4ème rotation au poste 5) mais qui laisse entrevoir de belles promesses pour la suite de la carrière du jeunot. On le rappelle : les Suns ont décidé de ne pas lever l’option sur la troisième année du contrat rookie afin de limiter la casse au niveau de la luxury tax et le géant se retrouvera donc… free agent à l’été 2022. Un cas plutôt rare pour un joueur sélectionné dans le Top 10. Selon Bobby Marks d’ESPN, ce n’est plus arrivé depuis Joe Alexander en 2009. Avec ces quelques bons matchs, Smith peut envoyer un message à quelques équipes : en bref, regardez ce que je suis capable de faire dès qu’on me donne des minutes ! De quoi attirer quelques franchises à l’approche de la trade deadline ? C’est peut-être ce qu’espère Phoenix et il se murmure que les copains de l’Arizona cherchent à se renforcer d’ici la fin de la période des échanges. Priorité à un poste 4 et James Jones, le GM, serait prêt à inclure Dario Saric, un pick et… Jalen Smith dans la balance pour trouver sa perle rare (Thaddeus Young ?). On l’aura compris, les prochaines semaines s’annoncent décisives pour l’avenir du pivot à lunettes.

Jalen Smith se montre depuis quelques matchs grâce aux absences de Deandre Ayton, JaVale McGee et Frank Kaminsky. Un état de forme qui arrange sa franchise sur le terrain mais c’est bien en coulisses que les dominos pourraient bientôt tomber. À suivre…

Source texte : ESPN / Bobby Marks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top