NCAA

Paolo Banchero et Chet Holmgren se sont affrontés cette nuit : gros duel entre les deux favoris de la Draft 2022, et ils n’ont pas déçu

Ils sont les deux favoris pour être le premier choix de la Draft NBA 2022 : Paolo Banchero et Chet Holmgren. Et cette nuit, ils ont partagé le même parquet, celui de la T-Mobile Arena de Las Vegas pour le gros choc entre Duke et Gonzaga. Un choc qui a tenu ses promesses, un choc dans lequel les deux pépites ont confirmé leur statut. 

Si on a déjà parlé ici et des grands débuts de Chet Holmgren en NCAA, peut-être que le nom de Paolo Banchero ne vous est pas encore familier. Spoiler, ça va changer très vite. Parce que le freshman de Duke continue d’impressionner, lui qui a survolé la première mi-temps cette nuit face à Gonzaga. L’ailier de 2m08, qui joue poste 4 sur le papier mais qui possède également les skills d’un extérieur, a tout fait aux Bulldogs durant les vingt premières minutes. Mais genre vraiment. Shoot mi-distance, 3-points en première intention, pénétration pour finir avec autorité, distribution de caviars en transition… c’était tout simplement le Banchero Show (20 points à la pause). Pendant ce temps-là ? L’ami Chet fut pas mal gêné par les fautes. Donc clairement, le duel tant attendu entre les deux pépites penchait en faveur du jeune phénomène de Duke. L’une des actions symbolisant cette domination, c’est ce un-contre-un remporté par Paolo Banchero au milieu de la première période, où il a conseillé à Holmgren de passer rapidement à la salle de muscu. Pénétration, and-1, et le gros flex derrière ! C’est ce qu’on appelle envoyer un message. Possédant une combinaison skills – puissance – mobilité très intéressante, Paolo Banchero a clairement les qualités d’un ailier-fort moderne, et ce n’est pas un hasard s’il se retrouve aujourd’hui au sommet de certaines mock drafts.

Malheureusement pour Paolo Banchero, il a fait une LeBron et a été pris de crampes en deuxième mi-temps. Deuxième mi-temps où il a passé de longues minutes dans les vestiaires et où il n’a pratiquement pas pesé offensivement. Pendant ce temps-là ? Holmgren est monté en puissance. Chet a encore une fois montré – notamment à Paolo – ses qualités de protecteur de cercle avec trois contres au total, ainsi qu’un aperçu de son potentiel offensif. Quand il n’était pas à la conclusion des belles actions collectives de Gonzaga, le prospect de 2m13 est allé chercher des opportunités sur rebond offensif, tout en faisant étalage de son toucher et de son footwork. Au final ? Chet a terminé avec 16 points à 8/13 au tir et 7 rebonds, tandis que Banchero est reparti avec 21 unités (8/17, 3/8 du parking), 5 rebonds et surtout la victoire. Duke a effectivement conservé son invincibilité en allant taper Gonzaga 84-81, les Bulldogs s’inclinant ainsi pour la première fois de la saison dans ce choc XXL à l’ambiance March Madness. Outre Banchero, les Blue Devils ont pu compter sur la grosse production de Wendell Moore Jr. (20 points, 6 rebonds, 6 passes, 4 interceptions) et Mark Williams (17 points, 9 rebonds, 5 contres). C’en était trop pour Gonzaga.

Paolo Banchero et Chet Holmgren ont tous les deux répondu présent. Chacun à sa manière, chacun avec ses grosses qualités, l’un en première mi-temps et l’autre plus en seconde. Le freshman de Duke a probablement plus marqué les esprits avec sa première période de patron, et semble à l’instant T plus ready pour le niveau supérieur. Mais le potentiel de Chet, quand même, il fait flipper…  

Tiens, petit bonus pour ceux qui kiffent les buzzer beaters 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top