Dossiers NBA

Les leaders statistiques au bout d’une semaine en NBA : alors Ja Morant, prêt pour quelques conclusions hâtives ?

Ja Morant 27 septembre 2021 statistiques

Ja Morant meilleur scoreur NBA, on en reparle dans quinze jours ?

Source image : Youtube

Cela fait exactement une semaine que la NBA a repris et, dans la continuité de nos conclusions hâtives (à retrouver ici), on s’est penché sur les premiers leaders statistiques de la saison. Quelque chose nous dit que les classements pourraient rapidement changer. 

On sait que certains vont lever les boucliers et nous dire qu’il n’y a aucun intérêt à mater les stats au bout d’une semaine mais on avait envie de rigoler un peu, alors on se lance. Tous n’étaient pas attendus à ce niveau, qui saura tenir la distance sur la durée ? On fait le point. 

Les joueurs

# Meilleur scoreur de la Ligue : Ja Morant

Alors lui, on ne l’avait vraiment pas vu venir. S’étant auto-proclamé top 5 des meneurs NBA, Ja Morant avait beaucoup à prouver sur ce début d’exercice. Pour le moment, il est phénoménale avec 35 points de moyenne (mais aussi 8 passes décisives), le tout à 58% au shoot et 44% du parking. Tout simplement flippant. Paul George a déjà annoncé qu’il voyait du Derrick Rose chez le phénomène et la hype risque de monter s’il continue à nous sortir ses dingueries match après match. On aurait plutôt miser sur un Steph Curry, un Bradley Beal ou un Damian Lillard revanchard mais pourquoi pas après tout !

# Meilleur passeur de la Ligue : Chris Paul 

Là, on ne part pas vraiment sur une surprise vu le CV du bonhomme et ses skills en la matière (4 récompenses de meilleur passeur en carrière). Le truc qui peut nous titiller un peu, c’est que le Point God avait pris un peu de recul au niveau des assists ces dernières saisons, laissant Russell Westbrook, James Harden ou encore LeBron James gratter les honneurs. Avec 11,7 passes décisives par match (seulement 3 rencontres, on sait), CP3 touche tout simplement à ses plus belles stats en carrière et la seule fois où il s’est rapproché d’une telle moyenne, il a fini second au MVP (2008). Amoureux des conclusions hâtives, on vous voit venir.

# Meilleur rebondeur de la Ligue : Rudy Gobert

De nouveau, on touche à un gros favori pour le trophée en fin de saison. Gobzilla est un cas un peu particulier car, même s’il n’a jamais été meilleur rebondeur de NBA (en moyenne), aucun joueur n’a pris plus de rebonds que lui sur les deux dernières saisons. Notre Rudy a donc l’occasion de récupérer le titre une bonne fois pour toute. Avec 19 rebonds gobés par match sur ses trois premières sorties, il se donne toutes les raisons d’y croire. Sans oublier que Andre Drummond cire le banc de Philly, ce qui lui fait déjà un rival de taille (quadruple meilleur rebondeur dont trois sur les quatre dernières années) en moins.

# Meilleur intercepteur de la Ligue : Paul George

Son match exceptionnel à huit interceptions a beaucoup aidé mais Paul George est un candidat légitime pour le titre de meilleur pickpocket de la NBA. Excellent défenseur, PG a toujours montré des bonnes dispositions quand il s’agissait de piquer des ballons. Pour ceux qui rêvaient de le voir nous sortir une saison à 4 interceptions par match, modérez vos ardeurs : personne n’a jamais réalisé une telle prouesse. Le record appartient encore à Alvin Robertson, l’ancien arrière des Spurs. Sa moyenne sur une année ? 3,67 steals. Appelez la police.

# Meilleur contreur de la Ligue : Robert Williams / Anthony Davis

Les amateurs de tartes sont gourmands en ce début de saison et c’est donc un duo qui vient trôner en tête des contreurs. En ce qui concerne AD, cela montre bien le niveau monstrueux avec lequel il a attaqué la saison et on part sur un gros candidat pour le DPOY. Pour Robert Williams, ce n’est pas non plus une immense surprise quand on sait qu’il tournait déjà à 1,8 contre en… 19 minutes l’année dernière. Avec 3 blocks de moyenne, le duo fait pour le moment la course en tête mais ils ne doivent pas oublier un certain Myles Turner qui met de la buée sur le rétro (2,5 contres par match).

Les équipes

# Meilleur bilan de NBA : Chicago Bulls / Golden State Warriors

On savait que Bulls et Warriors allaient jouer avec le couteau entre les dents et l’envie de retrouver les Playoffs, on n’avait pas prévu qu’ils squatteraient carrément la tête de la Ligue au bout d’une semaine ! Vu le calendrier des uns et des autres, on devrait avoir plus de réponses d’ici une quinzaine de jours. Si Utah, Phoenix, Brooklyn, ou Milwaukee semblent un ton au-dessus, on va quand même garder l’esprit ouvert. Autant dire que si ça reste en l’état, les votants pour le coach de l’année auront deux noms à choisir et rien d’autre.

# Meilleure attaque de NBA : Memphis 

Le départ de Jonas Valanciunas et Grayson Allen avait donné l’impression que les Grizzlies allaient manquer de munitions cette saison. Et pourtant, avec 123 points inscrits en moyenne, la franchise d’Elvis est, de loin, l’équipe la plus offensive. Seuls les Hornets parviennent à tenir le rythme mais derrière, il y a déjà un gap. D’un autre côté, quand tu peux compter sur le meilleur scoreur de la Ligue pour alimenter ton attaque, les choses sont tout de suite plus faciles. Le plus compliqué sera évidemment de tenir et d’autres équipes peuvent vite sortir du bois pour prendre la place (New York, Golden State, Milwaukee, Lakers voire Indiana si Carlisle justifie sa réputation)

# Meilleur défense de NBA : Miami

C’est un thème qui est revenu pendant toute la préparation du côté du Heat. Attaquer contre la défense de Spoelstra ? Pas de problème mais il faut aimer foncer dans un mur de béton. Avec Jimmy Butler, Bam Adebayo, P.J. Tucker, Kyle Lowry et quelques soldats à côté, Miami a tout pour façonner une belle forteresse cette saison. Le faible échantillon (95,7 points encaissés en moyenne en trois matchs) est évidemment trop mince pour juger mais la claque infligée aux Bucks (diminués, il est vrai) laisse présager du lourd dans la seconde moitié de terrain. Pour les équipes qui voudraient s’y attaquer, South Beach pourrait vite se transformer en Omaha Beach.

On a fait le point sur les leaders statistiques de ce début de saison. Conclusions hâtives ou vraie indication sur la suite, on vous laisse en juger mais sachez que ce papier pourrait vite être périmé. 

Source texte : StatMuse / Basket Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top