Nets

Kyrie Irving et la retraite, un scénario plus que jamais crédible : on fait le point sur la situation d’Uncle Drew

Est-ce que c’est vraiment ça la dernière image qu’on aura de Kyrie Irving avec les Nets, ou même sur un… parquet NBA ?

Source image : YouTube

La nouvelle est tombée hier. Dans le dossier Kyrie Irving, les Nets ont décidé de trancher : sans vaccination, Uncle Drew ne pourra pas faire partie du groupe de Steve Nash. La franchise de Brooklyn ne voulait pas démarrer sa saison avec un Irving à mi-temps, lui qui n’est pas éligible pour jouer les matchs à domicile étant donné les restrictions locales actuellement en place dans la ville de New York. Cette décision des Nets est à la fois logique et compréhensible, mais elles soulèvent de vraies questions concernant l’avenir de Kyrie à Brooklyn, et même en NBA. On fait le point sur cette situation unique.

On se rappelle encore de la scène. 13 juin 2021, Game 4 des demi-finales de la Conférence Est entre les Nets et les Bucks à Milwaukee. Au milieu du deuxième quart-temps, sur un shoot dans la raquette, Kyrie Irving retombe sur le pied de Giannis Antetokounmpo. La cheville droite tourne brutalement, Uncle Drew reste au sol. Rien qu’en regardant le ralenti, on a mal et sans surprise, Irving doit quitter ses coéquipiers. Il ne reviendra pas. Que ce soit dans le match, dans la série, ou lors des Playoffs, les Nets s’inclinant finalement en sept rencontres face à la bande à Giannis. Et quatre mois plus tard, jour pour jour, on se demande réellement si cette sortie sur blessure représente la dernière image de Kyrie Irving sous le maillot de Brooklyn, voire de sa carrière tout simplement. Parce que oui, au 13 octobre 2021, l’avenir d’Uncle Drew est plus flou que jamais. Suite à la décision des Nets mardi, le scénario d’une potentielle retraite d’Irving a clairement gagné en crédibilité. Ce n’est pas la première fois que les mots « retraite » et « Kyrie Irving » se retrouvent dans la même phrase. En juin 2020, quand la NBA préparait son retour dans la bulle anti-COVID de Mickey et que les tensions sociales étaient très fortes suite au décès de George Floyd sous le genou d’un policier, Kyrie avait déjà déclaré qu’il était « prêt à tout lâcher » pour combattre le racisme systémique et provoquer les changements nécessaires pour obtenir plus de justice sociale. Si le contexte est évidemment bien différent aujourd’hui, la possibilité de voir Kyrie « tout lâcher » est réelle.

Quand le propriétaire des Nets Joe Tsai et le manager général Sean Marks ont décidé de mettre un ultimatum à Kyrie Irving, c’était avant tout pour permettre au coach Steve Nash et l’équipe de Brooklyn d’avancer avec un peu plus de visibilité. La décision fut forcément difficile car on parle de l’un des plus grands talents offensifs de la NBA actuelle et même all-time, mais les Nets ont eu le sentiment qu’ils devaient trancher : « Je suis sûr que c’est une décision que le camp de Kyrie n’apprécie pas trop, car il adore le basket, il veut être sur le terrain et avec ses coéquipiers. Mais Kyrie avait le choix et il le savait. Mon boulot est de prendre les meilleures décisions pour que la franchise puisse avancer. Elles ne seront pas toutes accueillies les bras ouverts. » Kevin Durant, James Harden et leurs coéquipiers sont donc désormais fixés : Kyrie Irving ne sera tout simplement pas dans le groupe des Nets, point barre. Par pour les matchs à domicile, pas pour l’entraînement, pas pour les matchs à l’extérieur. On ne verra donc pas le Big Three de Brooklyn à l’œuvre tant que cette situation ne sera pas résolue d’une manière ou d’une autre. La vraie question qu’on se pose désormais, c’est de savoir combien de temps ça va durer et comment cette situation va finir par se débloquer. Il y a quelques jours, avant que les Nets ne prennent leur décision, on avait mis en avant cinq scénarios potentiels concernant l’évolution de cette situation impliquant Kyrie Irving. C’est finalement le scénario #4, à savoir l’ultimatum, qui l’a emporté. Mais maintenant qu’on en sait un peu plus sur la direction prise par ce dossier, c’est quoi vraiment la suite ?

La première chose à savoir, c’est que les Nets sont prêts à rouvrir leurs portes à Kyrie Irving s’il décide de se faire vacciner, ou si les restrictions locales actuellement en place à New York changent dans un futur pas trop lointain. On l’a dit et on le répète, la franchise de Brooklyn respecte la prise de position d’Uncle Drew, et plusieurs membres de l’équipe ont soutenu publiquement Irving, notamment Kevin Durant et James Harden. Ces deux-là ne seraient sans doute pas à BK aujourd’hui sans Kyrie et veulent évidemment jouer à ses côtés. Si Joe Tsai et les Nets viennent de monter le ton, ce n’est donc pas pour autant qu’ils coupent les ponts avec Kyrie. Les Nets ont un seul objectif cette saison : remporter le titre NBA. On peut dire beaucoup de choses sur Irving mais le talent du bonhomme est énorme, et Brooklyn pourrait bien être intouchable s’il réintègre le groupe à un moment donné. Si les Nets ont décidé de l’écarter de l’équipe aujourd’hui, c’est pour éviter que l’équilibre collectif soit trop perturbé pendant la saison et essayer de pousser Irving à se faire vacciner. Dans le cas où il décide de franchir le pas, très bien, l’effectif sera au complet et tout le monde pourra tirer dans le même sens pour essayer d’arriver au sommet. Dans le cas contraire, les Nets feront sans, eux qui estiment à juste titre qu’ils possèdent toujours une chance de jouer les premiers rôles même sans Kyrie. Quand vous possédez deux joueurs calibre MVP en KD et Harden et une grosse profondeur d’effectif, vous pouvez y croire et ainsi vous permettre d’écarter un talent comme Irving.

Bon, vu comment ça se présente, on voit mal Kyrie Irving rejoindre le groupe des Nets dans un futur proche. Déjà parce que les restrictions locales qui sont actuellement en place à New York ne devraient pas être levées de sitôt. Comme le mentionne Shams Charania de The Athletic, en citant une source de l’Hôtel de Ville, aucun changement n’est prévu pour l’instant et les Nets se préparent ainsi à faire avec pour l’ensemble de la saison 2021-22. Pour rappel, ces restrictions concernent aujourd’hui la Grosse Pomme mais aussi San Francisco, tandis que la ville de Los Angeles a également fait un pas en avant dans ce sens récemment. Un signe supplémentaire que les restrictions sont là pour durer encore un peu, surtout avec l’hiver (et les risques de contamination qui vont avec) qui arrive. L’autre raison, c’est que Kyrie ne semble toujours pas prêt à changer de position par rapport à la vaccination, peu importe ce que viennent de décider les Nets et peu importe l’argent qu’il va laisser sur la table. Pour rappel, Irving va perdre dans les 17 millions de dollars cette saison s’il manque tous les matchs auxquels il n’a pas le droit de participer à cause de son statut vaccinal, à savoir les 41 rencontres au Barclays Center et les deux au Madison Square Garden de New York. Pour les matchs à l’extérieur, qu’il ratera donc également vu que les Nets ont choisi de l’écarter du groupe, il ne sera pas sanctionné financièrement car ces absences sont liées à une décision de la franchise. Pour résumer, il touchera 17 millions de dollars – à savoir la deuxième moitié de son salaire – sans s’entraîner et sans jouer.

Clairement, ce n’est pas une question d’argent pour Kyrie Irving, qui possède un compte en banque déjà bien rempli. The Athletic le souligne bien, il a déjà accumulé plus de 160 millions de dollars au cours de sa carrière, et faut pas oublier qu’il gagne 11 millions par an à travers son deal avec Nike. Non, pour Kyrie, c’est une question de convictions et ça dépasse largement le cadre du basket. Si l’on en croit Shams Charania, qui citent des sources proches du joueur, Irving n’est pas anti-vax. Par contre, il est contre l’obligation vaccinale et les conséquences qui vont avec pour ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner, comme la perte de salaire voire même de son emploi.

« Pour Kyrie, c’est un combat qui dépasse les lignes d’un terrain de basket, Irving veut défier ce qu’il perçoit comme un contrôle de la société et du gagne-pain des gens, selon des sources ayant connaissance de la façon de penser d’Irving. Selon lui, c’est une décision qu’il peut se permettre de prendre étant donné sa situation de vie. ‘Kyrie veut être la voix de ceux qui ne peuvent pas se faire entendre’ a déclaré une source. »

– The Athletic

La voix d’une partie du peuple, c’est un costume que Kyrie Irving semble vouloir endosser, lui qui n’est jamais le dernier pour s’impliquer dans la communauté et enchaîner les dons pour soutenir les causes qu’il estime justes. Et selon Uncle Drew, la cause qu’il défend aujourd’hui en fait partie.

« Il est sept fois All-Star, deux fois membre d’une équipe All-NBA et un ancien Rookie de l’Année qui est désormais destiné à perdre 200 millions de dollars en décidant d’utiliser sa plateforme pour défendre le fait que, selon lui, chaque personne a le droit de choisir de se faire vacciner ou non sans que cela impacte son emploi. »

The Athletic

Toujours selon The Athletic, Kyrie Irving aurait expliqué ses convictions à certains de ses coéquipiers. Mais ça ne change rien au fait que les Nets doivent désormais faire sans lui, et Kyrie sans les Nets. Forcément, vu que New York est l’une des rares villes (avec San Francisco) à avoir des restrictions qui touchent directement les joueurs NBA non-vaccinés, on peut se demander si un transfert dans une autre franchise – genre les Sixers contre Ben Simmons – est dans les tuyaux. Le souci, c’est qu’Uncle Drew possède une player option sur la saison 2022-23 et qu’il peut donc devenir agent libre dès l’été prochain. On l’a déjà dit il y a quelques jours, la situation contractuelle de Kyrie et tout ce qui accompagne le bonhomme aujourd’hui plombent radicalement sa valeur sur le marché malgré son énorme talent. Et d’après certaines rumeurs qui sont tombées ces derniers jours sous l’impulsion de l’insider Marc Stein, Irving ne s’imagine tout simplement pas jouer sous un autre maillot que celui des Nets, lui qui a grandi juste à côté, dans le New Jersey. Traduction, un éventuel transfert pourrait être synonyme de retraite pour Kyrie. Et désormais, ce n’est pas uniquement un transfert qui pourrait provoquer la fin de carrière d’Irving, mais aussi la décision des Nets de l’écarter du groupe.

On n’en est pas encore là, mais la possibilité est réelle. On surveillera de près l’évolution de cette situation pas comme les autres, que ce soit du côté de Kyrie ou des Nets. Mais tant que les restrictions locales seront en place à New York, on voit mal comment le All-Star et la franchise pourraient se réunir, et comment Uncle Drew pourrait retrouver les parquets. Est-ce qu’on a déjà vu le dernier match d’Irving – 29 ans – en NBA ?

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top