Nets

Les Nets se préparent à vivre sans Kyrie Irving : focus sur cinq scénarios potentiels cette saison sur la planète Kyrie

Kyrie Irving 3 février 2021 pari

Kyrie va-t-il devoir dire au revoir aux Nets à un moment donné ? On analyse le dossier.

Source image : YouTube

Huit jours. Il reste exactement huit jours avant le début de la saison régulière 2021-22. Et plus on se rapproche, plus les Nets réalisent qu’ils devront faire sans Kyrie Irving pour les matchs au Barclays Center. Une situation unique, qui peut prendre plusieurs directions. Zoom sur les scénarios potentiels de ce dossier pas comme les autres.

« On se rend compte qu’il ne jouera pas les matchs à domicile. On devra certainement jouer sans lui cette année. Reste à voir quand, où et combien de temps. […] On essaye juste de rester flexibles. Personne n’a connu ça avant, et on essaye de trouver des solutions au fur et à mesure qu’on avance. »

Les propos de Steve Nash résument bien la situation dans laquelle se retrouvent les Nets aujourd’hui. Entre incertitude et adaptabilité, la franchise de Brooklyn essaye de se préparer au mieux pour la saison à venir, une saison durant laquelle Kyrie Irving ne pourra pas participer aux matchs à domicile de son équipe. Pour rappel, les restrictions sanitaires qui sont actuellement en place dans la ville de New York empêchent Uncle Drew de jouer à la balle orange au Barclays Center, car la vaccination est obligatoire pour pouvoir y entrer à l’heure de ces lignes. Si Irving peut tout de même s’entraîner avec ses copains, la situation est évidemment loin d’être idéale pour des Nets qui ne pensent qu’à une seule chose aujourd’hui : remporter le premier titre NBA de l’histoire de la franchise. Du coup, on se demande si cette situation est vraiment tenable, et surtout comment elle va évoluer.

Scénario #1 : Kyrie Irving joue à mi-temps pendant toute la saison

C’est le scénario vers lequel on se dirige aujourd’hui. On ne sait pas combien de temps ça peut durer mais dans l’état actuel des choses, on a une équipe des Nets destinée à faire sans Kyrie Irving pour les matchs à la maison. Si la franchise de Brooklyn n’a pas apporté de véritables précisions concernant la façon dont elle va gérer le dossier une fois la saison régulière entamée, elle envisage forcément ce scénario vu le talent que représente Kyrie, et sa relation très proche avec les deux autres superstars de l’équipe Kevin Durant et James Harden. Cependant, si les Nets suivent cette voie-là, on tient déjà à souhaiter bon courage au coach Steve Nash pour gérer le dossier au jour le jour. En matière de continuité et d’alchimie, ça peut vite représenter un casse-tête. Nash va devoir faire certains choix pas faciles, et il n’exclut pas de faire sortir… Irving du banc (via The Athletic).

« C’est possible oui. On verra. On n’y est pas encore. On essaye toujours d’analyser toutes les possibilités. Cela prendra un peu de temps pour voir où il en est physiquement. Personne n’a fait ça avant, alors on essaye. Il n’y a pas eu de précédent et je ne sais pas quelle est la meilleure chose à faire. On essaye de gérer ça au fur et à mesure. »

Alors oui, on a vu la saison dernière que le Big Three KD – Harden – Kyrie avait rapidement réussi à se trouver sur le parquet lors des rares matchs où le trio a joué ensemble. Y’a trop de talent et de QI basket pour que ça ne marche pas. Mais c’est plus dans la dynamique globale du groupe que les absences répétées de Kyrie pourraient peser. Fin octobre, les Nets vont jouer six matchs consécutifs au Barclays Center, six matchs où Kyrie sera absent. Ensuite, juste derrière, les hommes de Steve Nash vont devoir se taper un road-trip de six rencontres, où Irving pourra jouer. On aura donc ici deux versions bien différentes de l’équipe de Brooklyn pendant une période relativement longue, à savoir une dizaine de jours à chaque fois. Pour les automatismes et l’équilibre du collectif, on vous cache pas que c’est tendu. Idem pour les séries de matchs à domicile / à l’extérieur. Vous imaginez le bordel si c’est le cas lors des Playoffs ?!? Enfin, pour en revenir au cas personnel de Kyrie Irving, cette situation risque de perturber son rythme. Ce n’est pas le fait de jouer moins de 82 matchs qui est vraiment problématique, mais de ne pas participer à plusieurs rencontres consécutives puis ensuite revenir comme si de rien n’était. Et si ça perturbe son rythme, ça perturbera aussi celui de l’équipe.

Scénario #2 : les restrictions locales changent en cours de saison

C’est probablement le scénario espéré par Kyrie Irving, mais aussi par les Nets en dehors de celui de la vaccination. On l’a vu tout récemment, les restrictions locales peuvent changer et impacter immédiatement Uncle Drew. Alors qu’il ne pouvait pas initialement entrer dans le centre d’entraînement de son équipe à Brooklyn, c’est désormais le cas, le HSS Training Center passant du statut de gymnase à celui d’espace privé. Est-ce que les restrictions actuellement en place à New York – qui imposent la vaccination pour pouvoir franchir les portes du Barclays Center – peuvent changer en cours de saison et ainsi permettre à Irving de jouer les matchs à domicile ? C’est un scénario qu’on ne peut pas écarter.

« Une nouvelle règle est entrée en vigueur vendredi et voilà où nous en sommes. Nous essayons de regarder la situation dans son ensemble. Aujourd’hui, on se prépare au fait que Kyrie ne pourra pas jouer les matchs à domicile. Mais tout peut changer. Qui sait ? Les restrictions locales peuvent changer. »

– Steve Nash, via ESPN

Cependant, difficile de compter là-dessus aujourd’hui. Alors que la ville de Los Angeles vient d’imposer des restrictions similaires, on voit mal New York lever les siennes alors qu’on est encore dans le climat COVID. On imagine plus d’autres villes US suivre cette voie-là plutôt que de partir dans le sens opposé. Du coup, quelles sont les autres possibilités pour Kyrie Irving ? Il peut toujours demander une dérogation à la NBA pour raisons religieuses (et théoriquement pour raisons sanitaires aussi). Cependant, vu le stop que la Ligue a mis à Andrew Wiggins fin septembre, cette démarche a peu de chances d’aboutir. Enfin, comme le mentionne Brian Lewis du New York Post, Kyrie peut-il contourner les restrictions locales en mettant en avant le fait qu’il réside dans le New Jersey et qu’il n’est donc pas un résident de New York City ? Car on rappelle que les joueurs des équipes adverses n’ont pas besoin d’être vaccinés pour jouer au Barclays Center cette saison. Là encore, on voit mal comment ça pourrait passer, car Kyrie Irving est un employé des Brooklyn Nets.

Scénario #3 : Kyrie Irving se fait vacciner et rejoint le groupe

On n’y croit pas trop vu la position actuelle de Kyrie Irving sur le sujet mais on ne peut pas totalement exclure le scénario dans lequel la star des Nets décide finalement de se faire vacciner. Aujourd’hui, on est en pleine présaison et il reste une semaine avant le début de la régulière. Autrement dit, ce n’est pas la période la plus cruciale de l’année. Mais une fois que la saison sera bien avancée et que les Playoffs approchent, peut-être qu’Uncle Drew sera plus enclin à passer chez le médecin. Les Nets ont clairement des ambitions de titre et veulent écrire la plus belle page de l’histoire de la franchise. Est-ce que Kyrie veut vraiment passer à côté de ça, lui qui a grandi dans le New Jersey, situé par très loin ? De plus, faut pas oublier qu’Irving perdra dans les 380 000 dollars par match manqué cette année, c’est-à-dire plus de 16 millions sur l’ensemble de la saison régulière s’il rate bien les 43 rencontres (les 41 à domicile + 2 au Madison Square Garden de New York). Cela grimpe même à 17 millions si on prend en compte les matchs de présaison. Si Uncle Drew est déjà plein aux as grâce à son salaire des années précédentes et son deal avec Nike (11 millions par an), ça pique quand même un peu.

Scénario #4 : les Nets posent un ultimatum à Kyrie Irving

Depuis le début de cette affaire, les Nets soutiennent Kyrie Irving publiquement. Les joueurs, Steve Nash… personne au sein de l’équipe n’a voulu mettre la pression sur Uncle Drew. Le discours est globalement resté le même : « C’est un choix personnel. On soutient Kyrie même si on aimerait bien qu’il soit là avec nous parce que c’est un très grand talent. En attendant, on se concentre sur nous et la préparation ». Voilà en gros ce qui ressort des différentes interviews en cette période de présaison du côté de Brooklyn. Cependant, le propriétaire de la franchise, Joe Tsai, a exprimé un discours un peu plus offensif récemment, lui qui aligne les dollars pour rendre son équipe la plus compétitive possible (via le New York Post).

« Selon Kyrie, c’est une question de choix personnel, et je respecte ça. Mais personne ne doit oublier notre objectif. Quel est notre objectif cette année ? Quel est notre but ? C’est très très clair : gagner un titre. Et une équipe qui veut gagner le titre a besoin que tout le monde tire dans le même sens. Donc j’espère voir Kyrie jouer complètement et qu’on gagne un titre avec tout le monde. C’est le meilleur dénouement pour tout le monde. »

Est-ce que Joe Tsai pourrait mettre un coup de pression supplémentaire si la situation n’évolue pas et que les Nets ne jouent pas au niveau attendu ? Pas impossible. Aujourd’hui, les discussions entre la franchise de Brooklyn et Kyrie Irving sur le sujet sont « gelées » si l’on en croit ESPN, et l’espoir du manager général Sean Marks de voir toute l’équipe être vaccinée pour le début de la régulière semble illusoire. Du coup, les Nets pourraient bien à un moment donné poser un ultimatum à Uncle Drew histoire d’être fixés et avancer plus sereinement vers leurs objectifs. Un ultimatum du genre : « Écoute Kyrie, soit tu te fais vacciner et tu es all-in avec nous, soit tu refuses et on met fin à cette situation qui ne peut pas durer ». Et c’est ainsi qu’on en arrive au scénario suivant.

Scénario #5 : les Nets décident de transférer Kyrie Irving

Et si les Nets transféraient Kyrie Irving ? Il y a eu des rumeurs récemment et c’est un scénario qui a gagné en crédibilité ces derniers temps vu l’évolution de la situation. Certains imaginent même un échange avec Ben Simmons et les Sixers, où c’est également le bordel. Sur le papier, ça a du sens pour les deux équipes. Vous imaginez les Nets avec un joueur polyvalent comme Simmons et ses qualités défensives ? Franchement ça serait effrayant. Et si Daryl Morey veut vraiment un joueur calibre All-Star et un créateur sur les lignes arrières, difficile d’obtenir mieux qu’un Kyrie Irving. Mais ça, c’est sur le papier. La réalité est un peu différente. Déjà, on voit mal Kevin Durant accepter ce genre de scénario, lui qui est très proche d’Uncle Drew et qui est arrivé avec ce dernier à Brooklyn en 2019. On imagine que KD n’est pas ravi de voir Kyrie rater la moitié des matchs mais ce n’est pas pour cela qu’il va donner son feu vert pour un trade. Il y a trois semaines, Stephen A. Smith d’ESPN indiquait d’ailleurs que KD avait mis un stop aux Nets concernant l’idée d’un potentiel échange avec Simmons. Bon, ce n’est pas la source qu’on préfère, mais c’est probablement la dynamique qui existe actuellement à Brooklyn. Bien évidemment, en théorie, les Nets n’ont pas besoin de l’accord de Durant pour bouger l’un de leurs joueurs. Cependant, ils ne vont pas faire un move qui peut frustrer leur top player.

Le scénario d’un trade semble également peu probable pour une autre raison. Dans l’état actuel des choses, qui veut vraiment monter un transfert pour récupérer Kyrie Irving ? Car si le talent du bonhomme est évidemment indéniable, il possède aussi une réputation qui peut refroidir de nombreuses franchises. L’épisode concernant son statut vaccinal n’est que le dernier de la série « Bienvenue dans le monde de Kyrie ». Ayant brutalement disparu des radars au cours de la saison dernière, Uncle Drew est imprévisible et on ne connaît aucune équipe qui aime miser sur un joueur imprévisible. De plus, quand on rajoute à ça sa situation contractuelle du moment, c’est encore plus compliqué. Parce que oui, Kyrie Irving est potentiellement agent libre l’été prochain. Comme son copain Kevin Durant, Drew est actuellement éligible à une extension de contrat, d’une valeur de quatre ans et 187 millions de dollars, comme nous le rappelle le spécialiste du cap d’ESPN Bobby Marks. Mais contrairement à KD, il n’a rien signé pour le moment, lui qui possède encore deux années à plus de 71 millions sur son deal actuel, avec une player option sur la saison 2022-23. Traduction, l’équipe qui décide de faire le grand saut pour l’obtenir risque de le perdre après seulement un an. Et si ça trouve, même avant. Parce que Kyrie pourrait envisager un déménagement sur la lune la retraite s’il est envoyé ailleurs qu’à Brooklyn.

Si les Nets de Kevin Durant et James Harden sont armés pour pouvoir s’en sortir sans Kyrie Irving grâce à leur effectif XXL, ils sont face à une situation unique qui sera compliquée à gérer. Trop compliquée à un moment donné pour espérer gagner le titre ? Cela reste à voir mais quelque chose nous dit qu’on n’est pas au bout de nos surprises.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top