News NBA

Point COVID – il faudra aussi être vacciné pour jouer au Staples Center : Lakers, Clippers, on est bon du coup ?

Pas d’inquiétude pour les Lakers et les Clippers, tout le monde est passé chez le médecin.

Source image : YouTube

Alors que les Nets, les Knicks et les Warriors étaient et sont toujours concernés par des restrictions locales spécifiques concernant la vaccination anti-COVID, deux autres équipes NBA viennent s’ajouter à cette liste puisque Los Angeles a choisi une voie similaire à New York et San Francisco.

Si on a beaucoup entendu parler d’Andrew Wiggins et Kyrie Irving ces derniers jours, c’est parce qu’ils évoluent dans un marché où les restrictions locales empêchent tout simplement les non-vaccinés évoluant aux Warriors, Nets et Knicks de jouer les matchs à domicile. Depuis, Wiggins a franchi le pas mais toujours pas Kyrie, lui qui semble donc bien parti pour rater les 41 matchs des Nets au Barclays Center et perdre un gros paquet de billets verts, même si l’union des joueurs n’aurait pas validé ces pertes de salaire si l’on en croit les récents propos de Michele Roberts (directrice de la NBPA). En tous les cas, ces restrictions s’appliquent désormais également du côté de Los Angeles puisqu’on vient d’apprendre via AP News que la Cité des Anges a décidé de rendre obligatoire la vaccination aux plus de 12 ans pour pouvoir entrer au Staples Center. Traduction, les joueurs des Lakers et des Clippers devront être totalement vaccinés pour pouvoir participer aux rencontres à domicile à partir du 4 novembre, quand l’ordonnance rentrera en vigueur. Alors forcément, on se pose tous la question suivante : est-ce que tout le monde est vacciné chez les deux équipes de Los Angeles ? La réponse est oui. Le taux de vaccination est effectivement de 100% chez les Lakers comme chez les Clippers. Pas d’inquiétude à avoir donc concernant une potentielle absence d’un joueur important au sein de ces deux équipes, comme ça peut être le cas avec les Nets et Kyrie Irving. Comme l’indique Bobby Marks d’ESPN, l’autre grande question qui se pose, c’est de savoir si cette réglementation vaut également pour les joueurs qui iront jouer au Staples Center en déplacement. Car ce n’est pas le cas à San Francisco et New York, ce qui signifie que les non-vaccinés peuvent fouler le parquet du Chase Center et du Barclays Center s’ils sont dans le camp des visiteurs. À voir pour Los Angeles.

Parmi les villes adoptant des restrictions plus strictes concernant le COVID, il y a également Toronto. Selon Shams Charania de The Athletic, les joueurs NBA non-vaccinés ont été avertis des sanctions potentielles si jamais ils venaient à ne pas respecter les règles de quarantaine mises en place au Canada. Les règles sont simples : les non-vaccinés ne pourront rien faire d’autre que rejoindre leur équipe pour s’entraîner et jouer les matchs. Le reste du temps, il faudra squatter à l’hôtel, en quarantaine. En cas de violation de ces restrictions, la punition pourrait se traduire par une grosse amende de 750 000 dollars au maximum, et même six mois de prison ! Autrement dit, ça ne rigole pas. Les joueurs des Raptors sont évidemment les premiers concernés par tout ça, mais ils sont tous complètement vaccinés aujourd’hui si l’on en croit Eric Koreen de The Athletic. Pas de problème donc pour les Dinos.

Voilà pour le petit point COVID du jour. De New York à Los Angeles en passant par San Francisco et Toronto, les restrictions sont de plus en plus marquées pour éviter un rebond de l’épidémie avec la période hivernale qui va progressivement arriver. Il sera intéressant de voir si d’autres villes suivront le même chemin. 

Source texte : AP News / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top