Magic

Vamos a bailar la Bamba : Mo Bamba montre de belles choses depuis une semaine, confirmation attendue dans une semaine

Mo Bamba 11 octobre 2021

Deux sorties convaincantes à Boston et face aux Spurs, une autre très Bambesque à NOLA, et un Mo Bamba qui montre globalement de belles choses. To be continued ?

Source image : YouTube

Para bailar la Mo Bamba, se necessita una poca de gracia, se necessita un peu de professionnalisme et d’envie de tout grailler, se necessita enfin la concurrence d’un Wendell Carter Jr. au même poste. Bonne nouvelle, pour l’instant, pour les fans du Magic, le freak Mo Bamba semble en forme sur cette pré-saison et investi d’une mission ayant pour but de s’emparer de la place de pivot titulaire de sa franchise. Ca promet, vivement la suite.

13 points, 10 rebonds et 4 contres à Boston pour l’ouverture de la pré-saison, en sortant du banc au relai de Wendell Carter Jr. Titularisé trois jours plus tard à New Orleans mais… six fautes en douze minutes, bienvenue chez les bouchers trop plein de dynamisme. Puis ce match la nuit passée, le premier à domicile pour le Magic, et un Mo Bamba de nouveau tranchant face aux Spurs avec 16 points, 10 rebonds et 5 contres en 27 minutes, un Momo titularisé cette fois-ci… aux côtés de WCJ, parce que tant qu’à faire une pré-saison, autant tenter des trucs. On avait parlé il y a peu du match dans le match entre Mo Bamba et l’ancien pivot des Bulls débarqué à Orlando à la dernière trade deadline en mars, un « duel » autant contractuel que sportif, et on voit donc qu’à défaut de tenir son idée définitive le coach rookie Jamal Mohsley… tâtonne, tente des trucs afin de trouver, tel Pif et Hercule, la bonne formule.

Pour le moment ? Nos deux loulous donnent plutôt bonne satisfaction. 25/40 au tir en cumulé, ensemble ou séparément, et un alliage attaque / défense qui pourrait poser problème à pas mal de défenses NBA avec Robin Lopez et Moe Wagner en assistants éboueurs. En ce qui concerne le meilleur pote de Sheck Wes le constat est en tout cas très positif bien que nuancé (galère de mise en route à Boston, foul trouble vénère à NOLA), et les skills montrés par séquences laissent presque rêveurs, oui on s’enflamme. Défensivement déjà, on le savait, puisque le sixième pick de la Draft 2018 reste encore aujourd’hui l’un des prospects les plus scrutés dans sa partie de terrain. L’envergure est affolante, la façon de se mouvoir également, et à une présence imposante sous son panier Mohamed Fakaba Bamba doit aujourd’hui adjoindre un statut de vraie menace en attaque en essayant de de ne pas dézoner tel un Nico Anelka sud-africain. Capable de shooter de loin, il l’a – trop – montré la saison passée et le démontre de nouveau depuis dix jours (4/10) mais également et surtout vraie option dessous, et c’est là que Mo devra faire les efforts et progresser. Les premiers pas 2021-22 sont en tout cas positifs, avec ce rappel ragoûtant face aux Pels histoire de garder en tête que Bamba reste certains soirs un simple projet.

Pas sûr que Coach Mosley n’y voie plus clair aujourd’hui, mais l’ancien assistant de Rick Carlisle possède en tout cas plusieurs options à étudier pour sa raquette. Ca tombe bien, le Magic aura toute la saison pour se pencher sur ces études, en espérant quand même que Mo Bamba, notamment, ne prenne pas trop de retard sur la route de sa progression annoncée et, surtout, attendue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top