Top Ten

NBA Top 10 de la nuit : Isaac Okoro a de la foudre dans les molletons, un jump sponsorisé par Zeus himself

Isaac Okoro

Bim-bam-boum.

source image : NBA Top 10

Nous sommes à la moitié, tout pile. Il y a une semaine, Nets et Lakers ont lancé la présaison en reposant la main sur le cuir quelques mois après la fin d’exercice 2020-21. Dans huit jours, la saison régulière reprendra complètement ses droits et les héros d’aujourd’hui seront alors très loin d’être ceux demain. Une seule chose ne changera jamais et ce peu importe la compétition, voici le Top 10 de la nuit. On débrief.

On commence ce Top avec la démonstration des deux extremums de la détente, et c’est Nikola Vucevic qui se fait écraser par la longueur de Jarrett Allen. Le Monténégrin n’a pas essayé de résister tant il savait le contenu de ses molletons limité en calcium et fort en chocolat. C’est ensuite Jrue Holiday qui – dans la continuité de ses dernières compétitions – a lâché un gros tir primé au buzzer du premier quart-temps : une feinte sur Shai-Gilgeous Alexander, parti frotter les maillots retirés du Fiserv Forum. Souvent taillé pour sa passivité chez les ados, Evan Mobley est venu sécher un DeMar DeRozan bien trop ambitieux, finalement arrêté juste avant de passer la frontière. Bon, on zappe un second buzzer un peu classico pour discuter du gros tomar de Lauri Markkanen dans la peinture des Bulls. Personne n’est venu se foutre dessous, la passe est signée Ricky Rubio et les Cavaliers – dans la défaite – signent leur première prestation correcte de la présaison. Action suivante, Cole Anthony foudroie le cercle en contre-attaque : esthétiquement parlant c’est un 9. La quatrième place revient à Mo Bamba, visiblement très en forme. L’intérieur apprend le respect à Keita Bates-Diop qui voulait caresser le cercle. Allez, on tente de terminer le Top 3 en 3 phrases dénuées de ponctuation. Le gros Brook escalade Mike Muscala. La jeunesse Isaac Okoro ignore Zach LaVine et pose une pêche en haute altitude. Le long Anthony Davis se la joue John Collins et monte claquer un lob de Kent Bazemore pourtant en flirt avec les moulures du Staples.

Voilà pour ce NBA Top 10 de la huit qui ponctue de fort belle manière plusieurs heures de basket à haute intensité (pas du tout). Rendez-vous demain pour de nouvelles aventures en haute altitude.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top