Celtics

Le duo Jayson Tatum / Jaylen Brown en tête d’affiche à Boston : finis les Big 3 foireux, la Jay bromance est en marche chez les Verts

Jaylen Brown Jayson Tatum

A deux ou a trois, l’essentiel reste encore d’être heureux.

Source image : YouTube

On l’a bien vu, les bureaux et le coaching staff de Boston se sont métamorphosés cet été, mais pas seulement. Avec le départ de Kemba Walker, l’effectif vert se centre désormais clairement autour de la paire d’ailiers Tatum – Brown. Les Jay bros sont en en progression constante tant individuellement qu’au niveau de leur connexion depuis un bon moment, et le tandem est donc attendu au tournant pour redorer le blason des Celtics .

Jayson Tatum, leader incontesté et incontestable

Une nouvelle ère s’ouvre à Boston et elle s’écrit clairement avec la lettre J à l’entrée du TD Garden. Non on ne parle de Jul mais bien des Jay brothers, ces messieurs Jayson Tatum et Jaylen Brown. Les deux ailiers n’ont cessé de progresser ces dernières années, jusqu’à tous deux être sélectionnés au All-Star Game l’année dernière. Jayson reste néanmoins clairement le franchise player des Celtics, un cran au-dessus de son frangin de cœur. Le combo-forward de 23 ans est l’un des meilleurs scoreurs de la Ligue et vient ainsi de nous sortir une saison en 26,4 points, 7,4 rebonds et 4,3 assists à 46% au shoot dont 39% depuis le champ de trèfle et 87% aux lancers. En progression constante notamment au playmaking et en tant que ball handler, l’option numéro une offensive du Massachusetts est également, désormais, l’un des meilleurs défenseurs polyvalents de la Ligue. Le garçon s’est même invité à la table de Monsieur Larry Bird au classement des meilleures perfs au scoring sur un seul match sous le maillot vert avec son énorme pointe à soixante unités contre les Spurs à l’aube du mois de mai, et JT nous a ensuite gratifié de deux cinquantaine clutchissimes au play-in contre les Wizards, puis au Game 3 du premier tour des Playoffs contre les Nets. Bref, pour sa quatrième campagne chez les grands, Taco Jay était LE joueur majeur des Celtics en attaque, l’un des principaux en défense et on s’attend à ce qu’il assoit encore un peu plus sa place parmi les meilleurs joueurs de la Ligue cette année.

Jaylen Brown, le bras droit ultime

Mais vous l’aurez compris, si on parle ici des Jay brothers, c’est bien parce qu’il existe un autre foufou qui fait son bout de chemin en terre celte, et on parle bien sûr de Jaylen Brown. Aussi fort poste 2 que poste 3, le plus marron des deux frangins est presque aussi bon défenseur que son petit frère est scoreur inarrêtable. Depuis deux ans et son inversion de pilosité au niveau du crâne et de la barbe, JB répond enfin aux attentes qui étaient placées sur lui par la Green Army. En deux campagnes, le troisième pick de la Draft 2016 est ainsi passé de timides moyennes de 13 plaques, 4,2 prises et 1,4 passe à une saison étoilée en 24,7 puntos, 6 rebonds et 3,4 assists en augmentant tous ses pourcentages et atteignant les 48/40/76. Tous les aspects du jeu évoluent chez lui depuis un bon moment, avec en tête de gondole la création individuelle et le maniement de la gonfle, lui permettant de faire clairement partie des meilleurs two-way wings et players de la Grande Ligue. Jean-Lin Marron est aujourd’hui parfaitement conscient et assume pleinement son rôle de lieutenant de Tatum, faisant de lui la seconde option parfaite pour Ime Udoka, tant au niveau du fit que de l’attitude.

« Je respecte Jayson et il est l’un des meilleurs joueurs de la Ligue, peu importe qu’il ait plus ou moins de 25 ans. Je pense qu’il peut devenir l’un des meilleurs tout court à la fin de sa carrière. […] Il doit y avoir un Batman et un Robin. Nous sommes juste deux mecs qui savons jouer au basket. La réalité est que deux mecs qui savent jouer peuvent co-exister. » – Jaylen Brown selon Yahoo Sports

Un couple soudé > un plan à trois manqué

Avec le départ de Kemba Walker à l’intersaison, le tandem Brown – Tatum est désormais clairement au dessus du lot à Boston et s’impose comme le duo de co-pilotes du camion celte. Brad Stevens aura beau avoir essayé de constituer ses effectifs des dernières années avec une troisième pièce autour des frérots, les runs jusqu’en finales de conf’ 2018 et surtout 2020 nous ont clairement montré que la paire était bien plus efficace livrée à elle-même. Exit les Kyrie Irving, Gordon Hayward et Kemba Walker, bienvenue les effectifs bien rôdés et complémentaire des Jay bros. Al Horford et Marcus Smart joueront ainsi les joueurs de second de rang du roster et soutiendront le tandem dans la quête de la fameuse bagouze. Sauf qu’on le sait, une relation entre frangins est souvent marqué par des bons fous rires et une forte complicité, mais aussi par des embrouilles régulières. Beaucoup de rumeurs ont donc circulé sur une possible mésentente entre les deux Jays, rumeurs bien entendues démenties par notre ami marron.

« Je pense que [notre relation] a beaucoup grandi. Elle est centrée autour du respect. Les médias veulent écrire des histoires qui nous éloignent, mais nous parlons beaucoup tous les deux. Nous ne laisserons pas tout ça nous affecter. On entend beaucoup de choses, des comparaisons, mais au final, je veux le meilleur pour lui et il veut le meilleur pour moi. Peu importe ce que les autres racontent, j’adore jouer avec Jayson, réellement. C’est un mec en qui je crois, et je sais qu’il a confiance en moi aussi. » – Jaylen Brown

Que pouvons nous attendre de ce duo ?

Alors qu’ils se rapprochent respectivement de leur 25ème et 24ème anniversaire, Brown et Tatum ont donc les cartes en main pour ramener leur franchise dans les hauteurs de l’Est. Jayson commence à être habitué au costume de leader de l’institution verte et a déjà porté en tant qu’option une ou une bis les Celtics lors de plusieurs campagnes de Playoffs. Jaylen quant à lui va réellement découvrir le rôle de lieutenant cette saison après avoir été dans l’ombre de Kemba des deux derniers exercices. On s’attend cependant à ce que la transition se fasse naturellement pour monsieur marron qui semble donc pleinement prêt à assumer son nouveau statut. L’effectif des C’s n’est clairement plus le même que celui des exercices précédents et s’est amélioré sur beaucoup de points. La nouvelle troupe d’Ime Udoka est clairement parmi les favoris pour aller choper le podium de la East Coast… mais semble tout de même loin des ennemis Nets et Bucks notamment. La première saison de l’ère Jay bros devrait donc se parachever au max du max par une défaite en demi de conf’ avec une nouvelle étoile au palmarès pour les deux intéressés, dont les vrais objectifs vont encore bien au-delà de cette année. Encore loin de leurs primes respectifs et sous contrat pour les trois prochaines années, a minima, on attendra surtout le duo dans les campagnes futures, en espérant que Jay brun prolonge encore chez les verts pour vivre son prime avec son poto déjà sous contrat jusqu’en 2026. Finis donc les finales de conf’ pleines de promesses et direction une bague, mais probablement pas pour tout de suite.

Année une de l’ère Jay bros à Boston mais probablement résultats à peu près similaires aux saisons précédentes donc. Le duo devrait répondre aux attentes posés sur eux cette année, mais difficile de croire que le reste de l’effectif suivra le rythme, en attendant et espérant pour eux qu’ils nous donneront tort.

 Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top