Sixers

Les pénalités financières des Sixers commenceraient à peser sur Ben Simmons : voir des milliers de dollars partir en fumée, ça calme

L’étau se resserre…

Source image : NBA League Pass

Nouvelle journée, nouvel épisode dans la saga Ben Simmons – Sixers. Avec l’ouverture de la présaison, le dossier a pris une nouvelle tournure puisque le triple All-Star commence à rater des matchs en plus des entraînements de son équipe. Et qui dit match raté dit dollars qui partent en fumée. 

Même si on est millionnaire, ce n’est jamais kiffant de voir 360 000 dollars s’envoler comme ça. Mais c’est le chemin qu’a choisi Ben Simmons, en compagnie de son agent Rich Paul, pour forcer la main aux Sixers concernant un transfert. Un transfert qui n’a toujours pas eu lieu, et l’Australien reste donc dans son coin alors que son équipe de Philadelphie a officiellement débuté sa présaison lundi du côté de Toronto. Simmons n’a évidemment pas participé à cette rencontre et a ainsi perdu ces 360 000 dollars, une somme qui échappera au joueur à chaque fois qu’il manquera un match des Sixers. Ça pique un peu, surtout que le camp Simmons ne s’attendait visiblement pas à des pertes aussi élevées si l’on en croit Kyle Neubeck de The Philly Voice. Ça parlait effectivement de 227 000 dollars d’amende par match manqué à la base, au lieu des 360 000. Pour rappel, la franchise de Philadelphie a récemment refusé de verser 25% du salaire à Simmons, c’est-à-dire 8,25 millions, qui ont été placés sur un compte séquestre. Le montant de chaque amende pour rencontre non jouée sera retiré de ces 8,25 millions et ne pourra plus jamais être récupéré par le joueur. Ben Simmons et son crew sont allés rendre visite au syndicat des joueurs pour voir s’il y avait un moyen de contourner tout ça, mais la NBPA a confirmé que ces 360 000 dollars étaient perdus ad vitam æternam. Comme l’indique Bobby Marks d’ESPN, même en cas de transfert dans une autre équipe, cette dernière ne pourra pas rembourser l’argent perdu par Simmons à travers les différentes amendes. Le seul moyen pour le Boomer de récupérer cette thune, ce serait à travers un accord avec les Sixers. Autant dire qu’il ne reverra jamais cet argent.

Si l’on en croit Kyle Neubeck, qui cite une source proche du dossier, ces grosses pénalités financières commencent à peser sur Ben Simmons. Bien évidemment, le camp du joueur ne veut rien laisser transparaître dans cette affaire, qui est aujourd’hui au point mort entre ces deux parties qui se livrent un bras de fer depuis maintenant plusieurs semaines. Il y a quelques jours, on avait mentionné le scénario extrême d’un procès, avec le tribunal qui joue le rôle d’arbitre dans ce dossier pas loin d’être unique en NBA. On n’y est pas aujourd’hui mais on se demande vraiment comment le camp Simmons va répondre avec tous ces dollars qui s’envolent à chaque match. D’ici au début de la saison régulière le 19 octobre prochain, les Sixers ont trois matchs supplémentaires à jouer, et Simmons a donc potentiellement 1,08 million de dollars à perdre en plus. Est-ce que cela peut pousser Ben à ravaler sa fierté et revenir chez les Sixers ? On a du mal à imaginer ce scénario vu tout ce qui a pu se dire dernièrement et tout le passif qui existe entre Simmons et la franchise de Philly. De plus, le Boomer aurait mis en vente son appart de Philadelphie, sans doute pour montrer que ses valises sont déjà prêtes. Problème, aucune possibilité de trade ne semble plaire au boss des Sixers Daryl Morey pour l’instant et même s’il y a eu quelques rumeurs récemment, notamment avec les Pacers et Caris LeVert, ce n’est sans doute pas demain que Simmons se fera transférer.

L’étau se resserre pour Ben Simmons. Faire le malin durant l’intersaison en ratant le camp d’entraînement, c’est bien, mais désormais ça sera de plus en plus dur d’assumer car c’est le portefeuille qui devient de plus en plus léger. Jusqu’à quand le Boomer pourra-t-il tenir ?

Source texte : The Philly Voice / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top