Nets

Isaïa Cordinier libéré par les Nets : le Frenchy ne démarrera pas sa carrière NBA à Brooklyn, du coup c’est quoi la suite ?

cordinier 29 novembre 2020

Tomber pour mieux se relever en Europe, ou dans une autre franchise NBA ?

Source image : FIBA

On en parlait il y a un petit mois, notre Isaïa Cordinier national avait (enfin) une vraie opportunité d’intégrer la NBA cette année avec une session d’entraînement à Brooklyn. Mais malheureusement, les Nets ont décidé de ne pas lui proposer d’offre, laissant donc le Français libre. 

On était tout content à l’idée de se dire qu’on est le meilleur jour de la semaine et que les 30 previews commençaient à peine, et voilà que le Woj vient nous mettre un petit coup derrière la nuque. L’insider d’ESPN a en effet indiqué qu’Isaïa Cordinier n’avait pas reçu de tender offer de la part des Brooklyn Nets. Cela signifie que les Filets ont renoncé à ses droits et le laissent libre de parler et potentiellement signer avec d’autres franchises. Cette décision est au final assez logique quand on connaît l’effectif et les ambitions des Nets cette année. On aurait assez mal vu l’arrière de Nanterre se faire (bonus triple rime) une place au milieu des Kyrie, Harden, KD, Joe Harris, Patty Mills, et autres Bruce Brown et Cam Thomas. Bref, IC est libre de tout mouvement et ne dépend plus de l’institution new-yorkaise. Le Frenchy pourra donc essayer de parapher un contrat dans une autre franchise ricaine, peut-être en two-way comme Petr Cornelie avec les Nuggets, ou continuer à progresser en Europe.

S’il signe dans une autre franchise, le spécialiste des tomars serait non seulement le premier Isaïa sans h de l’histoire de la NBA (stat essentielle oui), mais pourrait surtout bénéficier de plus de temps de jeu qu’il en aurait eu dans la Grosse Pomme, lui qui attend cette opportunité depuis cinq ans déjà. Pour rappel, le produit antibois avait été sélectionné par les Hawks en 44e position de la Draft 2016 avant que ses droits ne soient échangés dans le cadre du trade de Jeremy Lin en 2018. Depuis, l’ancien coéquipier de Timothé Luwawu-Cabarrot et Killian Tillie à Antibes n’a cessé de progresser, que ce soit dans son club formateur ou au Nanterre 92, où il évolue depuis deux ans. Le natif de Créteil a notamment fait parler de lui en Eurocup cette saison avec des moyennes de 15,8 points, 5,2 rebonds et 3,2 assists à 52,6 % au shoot dont 45% depuis le parking. Ces performances lui ont d’ailleurs valu d’être sélectionné dans le meilleur cinq de la compétition et ont fait de l’œil à Vincent Collet qui l’avait sélectionné pour la préparation des JO de Tokyo. Cela n’aura donc malheureusement pas suffi au boss des Nets Sean Marks pour donner sa chance au touffu, mais tout n’est pas perdu. Pour l’heure, Isaïa n’a que 24 ans et a donc encore du temps pour progresser, ce qu’il est bien déterminé à faire.

« Je suis encore jeune dans ma carrière et je peux encore m’améliorer un peu partout. Cette année, je me suis vraiment concentré sur la lecture des défenses adverses, sur les situations de pick & roll, sur mon jeu de passes et sur la régularité de mon tir aussi, à 2 et 3-points. Je pense pouvoir développer encore mon QI basket. J’ai beaucoup de marge de progression. » Isaïa Cordinier pour Nets Daily

Les Monstars Nets ont donc décidé de ne pas signer le Français, mais cela ne signifie pas l’abandon du projet NBA pour Isaïa. À défaut de potentiellement s’offrir une voie royale vers un titre, Cordinier pourrait bien signer dans une autre franchise, que ce soit cet été ou dans quelques années.

Source texte : Nets Daily, EuroHoops

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top