Dossiers NBA

Warriors, Blazers, Kings, Wolves… : Ben Simmons a demandé son transfert, mais où peut-il vraiment atterrir ?

Ben Simmons

On fait le point sur les dernières infos et rumeurs dans le dossier Ben Simmons après la bombe de mardi soir.

Source image : NBA League Pass

C’est la grosse news de ce début de semaine. Mardi soir, on a appris que Ben Simmons avait officiellement demandé son transfert des Sixers et qu’il comptait bien sécher le camp d’entraînement de Philadelphie si aucun deal n’est conclu d’ici la fin du mois de septembre. De quoi donner un coup de boost aux rumeurs, alors on fait le point sur les dernières infos concernant les franchises qui pourraient potentiellement représenter la prochaine maison de l’Australien. 

Sacramento Kings

D’après un dirigeant d’une équipe de la Conférence Ouest, Ben Simmons aimerait traverser le pays pour atterrir en Californie. On ne sait pas si Sacramento fait partie des destinations préférées du Boomer mais les Kings reviennent pas mal sur la table quand on parle de ce dossier, qui chauffe de plus en plus. Pas étonnant dans le sens où Simmons pourrait apporter son impact défensif à une équipe beaucoup trop souvent en mode portes ouvertes. Mais selon le Sacramento Bee, les Kings ne veulent pas lâcher De’Aaron Fox ou Tyrese Haliburton, deux joueurs que viseraient les Sixers dans tout deal potentiel. Du coup, un transfert entre Philly et Sacramento s’annonce compliqué à mettre en place, car on voit mal le boss des Sixers Daryl Morey se contenter par exemple d’un package incluant Buddy Hield et Marvin Bagley III. Non pas que ces deux-là ne peuvent pas répondre à certains besoins de Philadelphie, mais Daryl vise toujours une grosse contrepartie pour Ben Simmons. Cependant, vu la tournure des événements, Morey devra sans doute revoir ses ambitions à la baisse à un moment donné. De quoi ouvrir une opportunité pour les Kings ?

Minnesota Timberwolves

Autre équipe souvent associée à Ben Simmons, les Minnesota Timberwolves. La franchise de Minneapolis a même discuté avec les Sixers autour d’un trade potentiel d’après The Athletic. Le boss des opérations basket des Wolves, Gersson Rosas, n’a pour l’instant pas bougé pour tenter d’ajouter un ailier-fort à son effectif. Il surveille plutôt l’évolution du dossier Simmons et rêve sans doute de pouvoir ajouter ce dernier à son noyau composé de Karl-Anthony Towns, D’Angelo Russell et Anthony Edwards. En même temps, à travers son profil et ses qualités défensives, Ben pourrait aider Minnesota à devenir une équipe vraiment compétitive à l’Ouest. Mais est-ce vraiment possible ? Si les Loups se montrent « actifs » pour tenter d’acquérir ses services, ils ne peuvent pas vraiment proposer une contrepartie à la hauteur des attentes de Daryl Morey, qui cherche un élément pouvant rapprocher ses Sixers du titre NBA. Minnesota ne souhaite pas briser son trio actuel alors on voit mal comment un transfert pourrait se mettre en place, même si Morey baisse sa demande à l’avenir. Comme mentionné par Shams Charania de The Athletic, il faudrait probablement ajouter une troisième équipe pour rendre tout deal possible, ce qui s’annonce assez complexe.

Golden State Warriors

Les Warriors sont une équipe californienne. Les Warriors sont toujours à l’affût quand il y a un gros coup à faire. Et les Warriors n’ont qu’un seul objectif aujourd’hui : maximiser le prime de Stephen Curry et revenir sur le devant de la scène. Pour toutes ces raisons, Golden State fait naturellement partie des équipes à surveiller dans le dossier Ben Simmons. Au cours de l’intersaison et notamment autour de la Draft NBA, plusieurs rumeurs entourant les Warriors et Simmons avaient émergé, mais les Dubs n’étaient pas chauds pour répondre aux grosses attentes de Daryl Morey en matière de contrepartie. Maintenant que le camp Ben Simmons a mis un coup de pression aux Sixers, est-ce que les négociations peuvent reprendre et déboucher sur quelque chose ? Pas forcément car si l’on en croit Monte Poole de NBC Sports Bay Area, l’intérêt des Warriors pour Simmons reste limité tant que Draymond Green est un membre important du collectif. En effet, quand vous avez deux joueurs qui possèdent certaines forces et faiblesses similaires, le fit par rapport au collectif global peut poser question. Et dans les bureaux des Warriors, certains ne semblent pas très emballés par l’idée d’associer les deux joueurs, même si d’autres semblent plutôt intrigués par cette possibilité. La question d’un potentiel transfert de Draymond pour laisser la place à une arrivée de Simmons est mentionnée par le journaliste couvrant les Warriors, surtout après les propos récents de Green concernant l’altercation de l’époque avec Kevin Durant. Cependant, on voit mal Bob Myers et le front office de Golden State se séparer de l’un des visages de la dynastie Warriors. Et dans l’autre sens, on voit mal le patron des Sixers Daryl Morey trouver une contrepartie satisfaisante à Golden State en dehors du noyau de stars qui compose l’effectif californien.

Portland Trail Blazers

Difficile de parler du dossier Ben Simmons sans parler des Blazers, et ce pour plusieurs raisons : les besoins défensifs de Portland, le cas Damian Lillard, un éventuel échange avec C.J. McCollum… La franchise de Portland est souvent perçue comme l’un des partenaires les plus crédibles pour un transfert avec les Sixers. On sait que le scénario rêvé pour Daryl Morey, c’est de voir Dame demander un trade des Blazers afin de pouvoir se positionner sur le dossier en proposant Simmons les yeux fermés. C’est notamment pour cela que Morey refuse de se précipiter et qu’il demande une très grosse contrepartie pour son joueur. Sauf que Lillard n’a pas l’intention – pour le moment en tout cas – de quitter Portland et Ben a clairement mis un coup de pression sur les dirigeants de Philly. Du coup, Daryl pourrait-il se contenter d’un C.J. McCollum en échange de Ben ? Comme l’indique Keith Pompey du Philadelphia Inquirer, l’arrière de Portland pourrait finalement représenter la meilleure option pour les Sixers vu l’évolution du dossier Simmons, dans lequel les Sixers semblent avoir de moins en moins de marge de manœuvre. Au niveau des salaires, ça matche, et McCollum représente un fit intéressant pour les Sixers à travers son talent offensif à l’arrière.

Toronto Raptors

Comme les Wolves, les Raptors ont discuté avec les Sixers concernant un potentiel deal de Ben Simmons si l’on en croit Shams Charania de The Athletic. Encore une fois, les négociations n’ont rien donné, Daryl Morey étant sans doute trop gourmand. Vous voulez un aperçu du type de package que recherche le dirigeant des Sixers dans un potentiel deal de Ben Simmons aux Raptors ? Prenez un verre d’eau, le voici. Avant la Draft NBA 2021, Philly demandait Kyle Lowry, Fred VanVleet, OG Anunoby et le quatrième choix de la Draft de cette année, selon Matt Moore de The Action Network. Rien que ça. Sans surprise, cela ne s’est pas fait. Aujourd’hui, Lowry n’est évidemment plus dispo puisqu’il a signé au Miami Heat lors de la Free Agency, tandis que le quatrième choix de la Draft 2021 est devenu Scottie Barnes. Est-ce qu’un joueur comme Pascal Siakam, souvent dans les rumeurs, pourrait représenter la pièce centrale d’un nouvel échange potentiel contre Ben Simmons ? Sur le papier, ça peut le faire mais le Sacramento Bee nous informe que Spicy P et les Raptors ont bien l’intention de continuer l’aventure ensemble…

Cleveland Cavaliers

Si Ben Simmons se voit bien en Californie, il pourrait aussi finir dans l’Ohio car on rappelle au Boomer qu’il n’a pas non plus une grande marge de manœuvre dans le choix de sa prochaine destination, lui qui possède encore quatre années sur son contrat actuel. Forcément, entre le soleil de l’Ouest et le climat du Midwest, le choix est vite fait mais visiblement, selon Evan Dammarell de WKYC 3News, Simmons ne serait pas fermé à l’idée de débarquer à Cleveland. Bon, pour être honnête, on a quelques doutes par rapport à ça mais même si c’est le cas, pas sûr que les deux camps soient capables de trouver un deal qui leur convienne. Juste avant la Draft NBA 2021, les Sixers et les Cavaliers avaient eu quelques discussions autour d’un transfert de Ben Simmons selon Zach Harper de The Athletic, mais Cleveland avait décidé d’arrêter les négos après que Philly ait demandé un grand nombre de jeunes joueurs prometteurs et talentueux (probablement Collin Sexton, Darius Garland et d’autres) ainsi que plusieurs choix de premier tour de draft. Des discussions qui ne sont donc pas allées très loin et puis bon, aujourd’hui, si l’on se met dans la peau de Daryl Morey, on regarderait sans doute ailleurs qu’à Cleveland pour tenter d’obtenir une contrepartie satisfaisante afin de se rapprocher du titre NBA. Les Cavs possèdent certes quelques éléments intéressants dans leur roster, mais aucun qui semble suffisamment séduisant en échange d’un triple All-Star comme Ben Simmons.

Différents scénarios, plusieurs rumeurs, mais rien de bien concret au final et des options assez limitées. Si le départ de Ben Simmons semble acté, on se demande dans quelle franchise il va atterrir et surtout quelle contrepartie les Sixers pourront finalement obtenir. Stay tuned !

Sources texte : Sacramento Bee, The Athletic, NBC Sports Bay Area, Philadelphia Inquirer, The Action Network, WKYC 3News

2 Commentaires

2 Comments

  1. ropib

    1 septembre 2021 à 14 h 03 min at 14 h 03 min

    En gros Simmons est un super joueur de complément pour toutes ces équipes qui, à la réflexion, n’en veulent pas vraiment et considèrent qu’elles peuvent s’en passer.
    Et là-dessus ben je ne suis pas certain que Simmons la joue bien fine parce qu’il démontre qu’il est trop cher pour ce qu’elles ont l’impression qu’il pourrait leur apporter.
    Je ne suis pas certain qu’il soit tant que ça en position de force et que les Sixers n’aurait d’intérêt qu’à se dépêcher de s’en débarrasser.

    Accessoirement, je ne serais pas contre l’idée que Maxey fasse partie d’un package avec Simmons. Maxey ne me plait pas… mais bon, je dois être le seul au monde à vouloir le voir partir.

    • LeVerbe

      1 septembre 2021 à 15 h 50 min at 15 h 50 min

      Oui Simmons doit faire profil bas au vu des derniers PO mais c’est le management de Philly qui exagère sur son dossier. A leur élimination, on a le Franchise Player et le coach qui critiquent publiquement Simmons. Le management, à ma connaissance, ne défend pas son joueur (et qui ne dit rien, consent) et plusieurs semaines plus tard Morey essaie de faire croire que Simmons = Lillard ! Pas étonnant que le dossier soit au point mort et Simmons n’est qu’en partie responsable.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top