Sixers

Ben Simmons ne veut plus jouer aux Sixers et prévoit de sécher le training camp : plus que jamais, le divorce semble inévitable à Philly

Ben Simmons

Eh bah, ça chauffe du côté des Sixers !

Source image : NBA League Pass

Alerte, il y a du nouveau dans le dossier Ben Simmons ! Alors que les choses tardent à avancer concernant un transfert du meneur australien, ce dernier a clairement indiqué qu’il ne voulait plus porter les couleurs des Sixers, et il prévoit même de sécher le camp d’entraînement si Philadelphie ne le transfère pas au cours du mois de septembre. Ça chauffe à Philly !

Lundi, Shams Charania de The Athletic avait fait un point sur la situation concernant Ben Simmons et les Sixers. Rien de bien nouveau niveau info mais selon l’insider, « tous les signes pointaient vers un futur départ » du Boomer. Et ce mardi soir, on vient d’avoir un signe supplémentaire qui vient directement du camp du joueur. D’après Keith Pompey, qui couvre les Sixers pour le Philadelphia Inquirer, Ben Simmons a envoyé un message très clair à ses dirigeants la semaine dernière lors d’un meeting à Los Angeles. Face notamment au président des opérations basket Daryl Morey et au coach Doc Rivers, Simmons a annoncé sa volonté de quitter rapidement les Sixers. On le sait, depuis le fiasco des Playoffs 2021 où Ben s’est planté dans les grandes largeurs en demi-finale de conférence contre les Hawks, le scénario d’un départ a pris de plus en plus d’ampleur, les Sixers discutant avec plusieurs franchises pour tenter de monter un transfert pouvant convenir à Morey. Mais le divorce n’a sans doute jamais semblé aussi inévitable car en plus de sa demande de trade, Ben Simmons a également annoncé qu’il ne se présenterait pas au prochain camp d’entraînement s’il faisait encore partie de l’équipe de Philadelphie à la fin du mois de septembre. Autant dire que le joueur semble prêt à faire grève pour obtenir un départ des Sixers, qui avaient d’ailleurs déjà envisagé de transférer Ben Simmons pour obtenir James Harden il y a quelques mois. Pas vraiment soutenu par Rivers ou encore Joel Embiid après l’humiliation des Playoffs 2021, le triple All-Star en a visiblement assez de cette situation alors il a décidé de taper lui-même du poing sur la table avec son agent Rich Paul.

Comme l’indique Keith Pompey, Ben Simmons est bien conscient que des sanctions peuvent tomber de la part des Sixers en cas d’absence au camp d’entraînement. Les dirigeants de Philly veulent le voir en tenue le 28 septembre et s’il ne répond pas présent, Simmons pourrait recevoir plusieurs amendes. De quoi le décourager ? Visiblement non selon le Philadelphia Inquirer, qui nous rappelle que Ben doit gagner près de 150 millions de dollars sur les quatre saisons à venir. De plus, pas sûr que ça soit le bon plan de s’embrouiller avec Rich Paul vu l’influence du pote à LeBron James au sein de la Grande Ligue. Du coup, on est devant une situation qui risque de chauffer de plus en plus dans les semaines à venir. Jusqu’ici, Daryl Morey semblait prêt à attendre la bonne opportunité pour transférer Ben Simmons (coucou Damian Lillard), et le boss des opérations basket avait clairement annoncé ses grosses attentes en matière de contrepartie pour son triple All-Star. Est-ce que ce coup de pression de la part de Ben Simmons / Rich Paul va accélérer les choses pour un transfert ? Est-ce que Daryl Morey va devoir baisser sa demande pour trouver une issue convenable à ce dossier qui prend une tournure assez hostile ? Pour la deuxième question, la réponse est probablement oui. L’avenir répondra en tout cas à ces interrogations mais ce qui semble quasi certain aujourd’hui, c’est que le futur de Ben Simmons s’inscrit ailleurs qu’à Philadelphie. Selon un dirigeant anonyme de la Conférence Ouest, la tension est palpable entre le camp du joueur et la franchise de Philly, et Simmons « serait chaud à rejoindre trois équipes californiennes » pour la suite de sa carrière.

Le dossier Ben Simmons est pour l’instant toujours bloqué, mais ce coup de pression de la part du camp du joueur pourrait éventuellement faire bouger les choses. À un mois du début du camp d’entraînement, la relation entre Simmons et les Sixers n’a sans doute jamais été aussi glaciale…

Source texte : The Athletic, The Philadelphia Inquirer

9 Commentaires

9 Comments

  1. Tarbes Diesel

    1 septembre 2021 à 10 h 01 min at 10 h 01 min

    Simmons chaud pour rejoindre « trois équipes californiennes », cet irrespect des Kings 👀

  2. Averybradleybillrussellwestbrooklopez

    1 septembre 2021 à 10 h 54 min at 10 h 54 min

    Proposition basée sur le bon sens : chaque fois qu’un type ne veut plus jouer, exige un transfert, de surcroît dans la franchise de ses rêves, menace de sécher le training camp (coucou Simmons, coucou PG, coucou AD) après avoir saigne sa franchise sur des années à base de centaines de millions de dollars, et bien que le contrat soit rompu. Rupture conventionnelle. Tu veux t barrer ? Ok, mais nous on t a promis 150 millions pour que tu joues pour nous, alors si tu t barres tu t asseois dessus. J pense que beaucoup de divas changeraient de comportement

    • Yankee

      1 septembre 2021 à 15 h 25 min at 15 h 25 min

      Et pour les joueurs qui doivent déménager 6 fois en 1 mois pendant la période de Trade, traités comme de vulgaire produit de consommation, tu proposes quoi comme proposition?
      S’il est payé 150M c’est que le club en gagne bien plus sur son dos… Il a la chance d’avoir un statut qu’il en profite avant de se faire ejecter comme une merde (Derozan Style)

      • Averybradleybillrussellwestbrooklopez1

        2 septembre 2021 à 13 h 04 min at 13 h 04 min

        C’est pas pareil. Les joueurs savent qu’ils peuvent être trades à tout moment, c’est la règle. (J dis pas que parfois c’est pas dégueulasse, mais c’est convenu au départ que ça peut s passer comme ça). La le mec signe un deal de malade, et quelques mois plus tard il menace de pas venir ?! En sachant que sa thune lui est garantie à Philly ou ailleurs.. c’est lamentable. Alors ok on lui est tombé dessus après les playoffs (en même temps il a bien ouvert sa gueule avant et le shaq aux lancers c’était Nash à côté…). Ça s appelle l’échec et ça arrive à 29 franchises par an

        • Yankee

          3 septembre 2021 à 13 h 38 min at 13 h 38 min

          Un peu d’accord avec les comms en dessous. On l’a bien lynché après les playoffs sans parler des rumeurs incessantes sur un potentiel transfert depuis plusieurs mois.
          Certains font les divas, Je pense pas qu’il entre dans cette case. Sa franchise aurait du prendre sa défense et montrer qu’elle voulait de le garder. Pour moi ya une volonté tacite de Philly de le faire partir .

  3. Endbloody

    1 septembre 2021 à 16 h 29 min at 16 h 29 min

    Sauf que vu le traitement qu’il a eu en sortie de playoff par sa franchise, coach et coéquipier, je pense qu’il a le droit de pas vouloir rester aussi, car bon, tout lui mettre sur le dos ou presque, c’est pas non plus une chose a faire.

  4. Sebb

    2 septembre 2021 à 9 h 19 min at 9 h 19 min

    Pas d’accord. C’est inacceptable de la part des divas joueuses. Dans un autre business, moins bien payé, c’est abandon de poste et licenciement sans indemnité. Va chercher un deal à la Schroder après, au lieu des 150 patates.
    Iguodala et Harden pour ne citer qu’eux récemment m’avaient vraiment énervés et ont eu gain de cause pourtant en forçant leurs franchises qui étaient dans leur droit pourtant. Pareil pour Simmons, ça en prend le chemin, les joueurs s’assoient en flatulant sur les contrats qu’ils ont signé.
    La pression médiatique etc ca vient avec ,e statut de star, et les trades c’est lié au business dans lequel tu évolues, fallait travailler au guichet de l’état civil de Sydney paye au Smic si tu n’acceptes pas les règles nba.
    Donc en résumé encore un cas qui m’énerve grave.

    • Endbloody

      2 septembre 2021 à 18 h 13 min at 18 h 13 min

      L’irrespect de tes employeurs et coéquipiers qui te chie dessus en sortie de playoffs c’est dans le contrat aussi ? J’en doute.
      Iguadola et Harden y avait rien de ça le cas est quand même bien différents.

  5. Endbloody

    2 septembre 2021 à 18 h 22 min at 18 h 22 min

    L’irrespect de tes employeurs et coéquipiers qui te chie dessus en sortie de playoffs c’est dans le contrat aussi ? J’en doute.
    Iguadola et Harden y avait rien de ça le cas est quand même bien différents.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top