Knicks

Kemba Walker a fait ses présentations au public new-yorkais : pas la peine d’épiloguer, les fans sont déjà amoureux du kid du Bronx

Kemba Walker New York 18/08/21

Le Texas Ranger est de retour dans son jardin.

Source image : YouTube / New York Knicks

« 6 feet, 184 pounds, from the University of Connecticut and the Bronx, New York : Keeeembaaaa Walker ! » L’enfant du pays a eu droit à une présentation en grande pompe de la part des Knicks ce mardi. Accompagné de notre Evan Fournier national sur l’estrade du Madison Square Garden, Kemba Walker est revenu sur son arrivée dans la franchise mythique, la franchise de SA ville, avec le smile jusqu’au oreille et un discours impeccable. Quelque chose nous dit que c’est le début d’une belle histoire d’amour avec les fans de la Grosse Pomme.

On n’est pas au niveau de la présentation de Léo Messi mais les fans des Knicks sont quasiment aussi hypés que ceux du PSG. Cette fois, pas de Omar da Fonseca pour chanter Waaaalker, Waaaalker, Waaaalker, mais de nombreux journalistes étaient présents sur place pour accueillir les deux recrues phares de l’intersaison des Knicks : Evan Fournier et Kemba Walker. Le meneur de jeu est donc de retour dans sa ville après deux saisons mitigées à Boston. Transféré à Oklahoma City en juin, c’est finalement à New York qu’il évoluera la saison prochaine après un buyout avec le Thunder (laissant 20 millions de dollars sur la table au passage). Cette arrivée à Big Apple doit permettre au triple All-Star de rebondir dans un environnement familier qui devrait lui rappeler de bons souvenirs de jeunesse.

« J’ai grandi ici et j’ai toujours eu l’habitude de voir le visage des joueurs des Knicks – dont j’ai toujours été fan – placardés dans toute la ville. Et maintenant me voir là-haut avec Evan, c’est un sentiment incroyable. »

« On parlait des fois avec des amis ou ma famille de pouvoir venir finir ma carrière ici avec les Knicks mais je n’ai jamais vraiment vu l’opportunité. C’est un sentiment irréel. Je ne peux pas vraiment l’expliquer. J’ai du mal à trouver les mots sur ce sentiment incroyable d’être de retour à la maison. »

Le timing semble donc parfait pour le retour de Kemba dans son jardin du Madison, où il a déjà réalisé des exploits, notamment avec sa fac de UConn. A 31 ans, il débarque pour occuper le poste de point guard titulaire et vient boucher un trou dans l’effectif de Tom Thibodeau. Le coach a d’ailleurs promis que le numéro 8 jouera même les back-to-backs. Kemba cherchera à faire progresser les Knicks après une saison passée déjà réussie et un retour en Playoffs, notamment avec l’aide d’Evan Fournier. Anciens coéquipiers à Boston de nouveau réunis à New York, Kemba Walker n’a pas hésité à dire tout le bien qu’il pensait du Frenchie.

« Je connais Evan depuis longtemps. Maintenant que j’ai eu la chance de le côtoyer, je peux affirmer qu’il est vraiment fun. Il adore le basket et il est très compétitif. Les fans de New York vont l’adorer, c’est certain. »

Justement, pour les fans de New York, les additions de Kemba Walker et d’Evan Fournier semblent parfaites. Mentalité adéquate, historique avec la franchise, des manques de talent offensif comblés, maintenant le plus dur reste à venir et il va falloir confirmer, surtout face à la densité qu’offre le haut de la Conférence Est puisque c’est bien là qu’on attend les Knicks désormais. Entre les Bucks, les Nets, les Sixers, le Heat, les Hawks, des Bulls ambitieux ou encore des Celtics revanchards, la place dans le Top 5 est loin d’être assurée. Toutefois, avec un cinq majeur Kemba Walker, R.J. Barrett, Evan Fournier, Julius Randle et Nerlens Noel ou Mitchell Robinson en pivot, les Knicks pourront avoir des ambitions légitimes et les abonnés du MSG y croient fort. Vivement les chants « Keeeemba, Keeeemba, Keeeemba », après un shoot bien clutch dans le money time.

Kemba Walker est bien arrivé à New York. Les présentations sont faites, on l’attend maintenant sur le parquet pour briller sous les couleurs de sa ville natale. Hasard du calendrier (ou pas), les Knicks débuteront la saison le 20 octobre par une réception des Boston Celtics au Garden. Immanquable ! Déjà l’occasion pour Kemba de faire fermer des bouches ?

Sources texte : ESPN, MSG Networks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top