Grizzlies

Yves Pons signe un Exhibit 10 contract avec Memphis : le freak made in Port-au-Prince a tapé dans l’œil des Grizzlies

Yves Pons

Ça avance doucement mais sûrement pour Air Pons.

Source Image : Youtube

Non drafté en NBA au terme de son cursus de quatre ans à Tennessee, Yves Pons continue tout de même son opération séduction avec les Grizzlies. Après avoir gratté un spot en Summer League, la franchise de Memphis a signé le Frenchy pour un Exhibit 10 contract. Avec ce contrat, il pourra donc participer au training camp des Oursons et intégrer l’équipe de G League affiliée à la franchise, le Memphis Hustle.

Pas de Draft, pas de problème. Yves Pons continue son bout de chemin dans le Tennessee, gravissant peu à peu les échelons. Après seulement quelques matchs lors de la Summer League de Salt Lake City et avant de faire ses débuts à Vegas, la franchise a annoncé que l’ailier français avait été signé pour un Exhibit 10 contract… ah oui c’est un genre de two-way ça ? Non. Ah oui non, il y a un 10 donc c’est un 10-day contract ? Non plus. On comprend, c’est un peu compliqué, mais pour vous simplifier la vie, on va vous expliquer en quoi ça consiste. Memphis n’a pas encore précisé les termes du contrat, mais en signant un E10 (on parle pas d’essence, hein), le natif de Port-au-Prince pourra participer au training camp des Grizzlies en septembre prochain avant d’intégrer le roster du Memphis Hustle, leur équipe affiliée en G League. En plus de ça, le front office du Tennessee conserve les droits du joueur, et pourraient donc le signer en NBA s’il arrive à les convaincre cet été.

Avant le début de la saison régulière, son Exhibit contract pourrait donc se transformer en two-way contractun peu l’équivalent d’un CDD en NBA. Autant dire qu’avant d’arriver à un contrat garanti, la route est encore un peu longue pour Air Pons, surtout que chaque franchise n’a le droit qu’à deux two-way et que les Grizzlies ont déjà bloqué un de ces spots pour Sean McDermott. Un Frenchy en two-way dans la capitale du blues ? Tiens tiens, ça nous rappelle un certain Killian Tillie, qui lui pourrait signer un contrat garanti avec la franchise, qui lui a proposé une qualifying offer. Enfin bref, pour en revenir à notre freak capable de se prendre la planche avec la tête tellement il saute haut (c’est pas une vanne), rien ne garantit qu’on le verra dans le roster de Taylor Jenkins l’an prochain, mais disons que notre petit crack haïtien à l’air de coller à l’identité de la franchise et fait déjà parler de lui dans les bureaux. Après seulement quelques entraînements et un ou deux matchs, c’est quand même plutôt pas mal tout ça !

Des débuts sans trop faire de bruit pour Yves Pons (sauf dans les Top 10), mais des débuts efficaces, qui lui auront valu un nouveau contrat avec Memphis. On ne dit pas qu’on va le voir claquer des alley-oop lancés par Ja dès l’année prochaine, mais Yves y va step by step, et c’est pas forcément plus mal. En tout cas, le board de Memphis devrait de plus en plus utiliser son dictionnaire franco-anglais.

Source texte : Memphis Grizzlies/grizzlybearblues.com 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top