Suns

Free Agency 2021 : JaVale McGee signe à Phoenix pour 5 millions sur 1 an, un deal qui sent bon la confiture de cactus

JaVale McGee

Montage réalisé par un graphiste de très haut niveau et candidat à Paris 2024.

source image : montage TrashTalk

Il est 6h du mat passé, les nerfs sont atteints mais le moral n’est pas touché. Tiens, y’a les ibériques qui jouent Team USA dans quelques minutes, mais avant ça on va causer de JaVale McGee qui signe à Phoenix, mais encore avant ça une petite blague : « le mec mange du McGee sans savoir ce que c’est ^^ ». Qui l’a ?

Il est de ces petites breaking que l’on ne doit pas louper, « ah il joue là lui ? » s’exclame-t-on alors au beau milieu du vingt-douzième match de la saison. Elle n’est pas minime, mais au beau milieu d’un florilège de dingueries, la signature de JaVale McGee chez les Phoenix Suns passe aussi inaperçue que Dupont de Ligonnès profitant de sa semaine de congés dans un gîte du Limousin. L’intérieur bagué avec les Lakers édition 2019-20 s’engage donc pour une saison aux côtés des Cactus de Monty Williams, moyennant 5 belles liasses. Un très joli coup signé James Jones qui assure alors un back-up fiable à Deandre Ayton en ramenant un peu de verticalité pour convertir les lobs de Cameron Payne. Et puis, ce n’est pas comme si JaVale avait déjà réussi à s’imposer sur le banc d’une équipe titrée, n’est-ce pas ?

Treize ans d’expérience à revendre au beau milieu d’une équipe qui fait dans la jeunesse, JaVale McGee ne s’est pas retrouvé en Arizona par hasard. Son rôle sera à double-tranchant, lui qui – en plus d’arborer fièrement sa bague sous le nez de Chris Paul – a désormais pour mission d’encadrer tous les bannerets du banc arizonien. Mine de rien, il est en train de se construire une vraie réputation de ring chaser en quittant Denver pour aller voir s’il fait beau chez les Cactus. Ses quelques matchs dans le Colorado ? 5,3 points, 5,5 rebonds et 1,3 contre à 47% au tir, une ligne statistique qui ne veut pas dire grand chose tant JaVale n’a pas eu le temps de s’acclimater. Non, les chiffres qu’il est plus utile de retenir sont ceux sous le maillot pourpre lors de l’exercice 2019-20 : 6,7 points, 5,7 rebonds et 1,4 contre à 64% au tir. Un rôle de Traffic utilitaire pour celui qui rentabilise parfaitement les minutes données, voilà comment l’on peut décrire JaVale McGee au beau milieu d’un repas sponsorisé par le magazine Gueuleton. Pour ce qui est de l’expertise, le lectorat est prié d’attendre que la rédaction ait récupéré un peu de sommeil, ce n’est qu’après que l’on analysera en 4000 signes les possibilités offertes par la présence de JaVale sur pick-and-roll (non).

C’est fait ! Après de longs mois d’attente, JaVale McGee signe enfin à Phoenix moyennant un salaire tout à fait raisonnable. Scènes de liesse dans les rues de l’Arizona (?), tandis que Chris Paul voit en cette légère signature, l’occasion d’aller demander un peu plus d’argent de poche. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top