Pistons

Cade Cunningham portera le #2 aux Pistons, « retiré » en l’honneur de Chuck Daly : une façon de lui rendre hommage, mais va falloir assumer

Si Cade ne ramène pas au moins deux titres aux Pistons, c’est un bust. Voilà c’est dit.

Source image : YouTube

Quelques heures après avoir été sélectionné en première position de la Draft NBA 2021 par les Pistons, Cade Cunningham a donné sa première conférence de presse hier au sein de sa nouvelle franchise. Première info importante, la nouvelle pépite de Detroit portera le numéro 2, pourtant retiré en l’honneur du légendaire coach Chuck Daly.

Dans les hauteurs de la salle des Pistons, comme dans toutes les autres salles NBA (sauf chez les Clippers, les Raptors et les Grizzlies), on peut apercevoir les grands noms qui ont marqué l’histoire de la franchise au fil des décennies. Parmi eux, Chuck Daly, le fameux coach de ces terribles Bad Boys qui ont ramené deux bannières de champion à Motown, en 1989 et 1990. Deux, c’est justement le numéro qui est retiré en l’honneur de Chuck, décédé en 2009. C’est aussi le numéro habituel de Cade Cunningham, qui va continuer à le porter avec le maillot de sa nouvelle équipe de Detroit. Hein ? Mais il n’était pas censé être retiré ?! Si, si, mais le first pick de la Draft 2021 a fait les choses dans les règles de l’art pour pouvoir garder son numéro fétiche en NBA. Aucun manque de respect, mais plutôt une manière de rendre hommage à l’un des grands bonhommes de l’histoire des Pistons (via le compte Twitter de la franchise).

« Je veux dire un grand merci à Cydney Daly [la fille de Chuck, ndlr.] pour m’avoir donné sa bénédiction de porter mon numéro habituel, le numéro 2. Cela compte beaucoup pour moi. Je sais à quel point ces numéros que l’on retrouve là-haut comptent pour la franchise, je sais que les gens qui étaient là avant moi ont vraiment construit quelque chose de spécial à Detroit, et cet héritage vivra éternellement.

Je veux porter le numéro 2 en guise de respect pour Mister Chuck Daly, qui sera une légende pour toujours. Je ne veux pas que ce nom soit oublié. Je veux reconstruire ce qu’il a créé ici à Detroit, et amener cette même énergie qu’on pouvait retrouver chez ses Bad Boys. Je suis plus qu’honoré de pouvoir porter ce numéro. »

Si certains fans de Detroit – surtout ceux de longue date – ont probablement tiqué au moment d’apprendre la nouvelle, cette explication devrait les calmer, voire augmenter encore un peu plus la cote de Cade Cunningham. On voit bien que tout ça part d’une bonne intention, même s’il va clairement falloir assumer désormais. Parce que pour rendre le plus beau des hommages à Chuck Daly et honorer ce numéro 2 comme il se doit, Cunningham devra ramener les Pistons sur le devant de la scène, ramener cette culture de la gagne et cette dureté qui ont caractérisé les équipes championnes en 1989 et 1990, sans oublier 2004 évidemment. Ça tombe bien, c’est exactement son objectif, lui qui a clairement annoncé ses intentions en conférence de presse post-Draft.

Sachez que c’est extrêmement rare de voir un nouveau joueur prendre un numéro préalablement retiré. Habituellement, la question ne se pose même pas et le joueur en question prend directement un autre numéro. S’il souhaite le garder, il doit demander l’autorisation à la légende concernée, qui dit oui ou non. Si cette légende n’est plus de ce monde, comme c’est le cas avec Chuck Daly, c’est la famille qui se prononce. Pour la petite histoire, le joueur de Cleveland Larry Nance Jr. porte également un numéro retiré aujourd’hui chez les Cavaliers, à savoir le 22. À qui appartenait-il ? À un certain… Larry Nance. Oui, son papa portait également le 22, et il a demandé à la franchise de l’Ohio de libérer son numéro pour que son fils puisse le porter. C’est pas mignon ça ? Petite anecdote aussi pour en revenir aux Pistons, la franchise de Detroit a retiré les numéros de Chauncey Billups (#1, 2016), Ben Wallace (#3, 2016) et Dennis Rodman (#10, 2011) sur la décennie écoulée, pendant que des joueurs en activité les portaient. En effet, les légendes Reggie Jackson, Stanley Johnson et Greg Monroe étaient respectivement titulaires de ces numéros lors de leur passage à Motown. La franchise de Detroit a ainsi autorisé ces trois joueurs à conserver leur number jusqu’à la fin de leur carrière avec les Pistons, pour ensuite les retirer définitivement. Johnson décidera néanmoins de changer de numéro en cours de route pour rendre hommage à Big Ben Wallace.

Cade Cunningham va fièrement porter son numéro 2 chez les Pistons. Un numéro qui signifie beaucoup pour lui mais surtout pour la franchise de Detroit. S’il s’est mis une vraie pression sur les épaules, Cade semble justement avoir… les épaules pour honorer la légende de Motown de la meilleure des manières. 

Source texte : Detroit Pistons

1 Comment

1 Comment

  1. Dam Dou

    6 août 2021 à 19 h 57 min at 19 h 57 min

    Ok super c’est validé par le board, la famille Daly et les fans. Mais imaginons, le mec est vraiment un crack, il joue 12 saisons aux Pistons, gagne 3 titres et fait sauter des records de franchises. On est en 2042 et la question ne se pose même pas de retirer son numéro. Ils auront l’air bien cons la famille Daly

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top