Draft NBA

Officiel, Cade Cunningham drafté en 1 par les Pistons : une nouvelle ère s’ouvre à Detroit, et c’est déjà très excitant

cunningham

IL EST HEUREUX.

Source image : NBA League Pass

Le suspense était à peu près égal à celui d’un match de foot entre le PSG et Lons-le-Saunier, et peu après 2h Adam Silver a prononcé les mots que tout le Michigan attendait. « With the first pick of the 2021 NBA Draft, the Detroit Pistons select… Cade Cunningham, from Oklahoma State ». Scènes de liesses dans tout Détroit, surtout au croisement de la Rue Victor Hugo et du Boulevard Voltaire, et des Pistons qui deviennent donc en une fraction de seconde l’une des équipes à suivre la saison prochaine.

2h14 du matin et la soirée était déjà bien entamée avec quelques mini-trades annoncés et le nom de Russell Westbrook qui fuite du côté des Lakers. 2h14 et du matin et la clameur venue de Detroit a été entendue sur les cinq continents, si on part du principe que l’Arctique et l’Antarctique n’en sont pas, enfin bref on s’éloigne. Cade Cunningham, 2m03 et plus de cent kilos de hype au service des magasins de bouffe végétarienne, un physique taillé pour la baston, mais surtout un talent déjà identifié unanimement comme quasi-générationnel. Sorti d’Oklahoma State en tant que prospect le plus dragué du pays, c’est donc – sans surprise – à Detroit que Cadou fera ses premières gammes NBA, au cœur d’un projet tout neuf entamé depuis un an déjà, et aux côtés d’autres pépites comme Killian Hayes, Saddiq Bey ou encore Isaiah Stewart.

 

19 ans, un corps d’adulte, une fille de deux ans et quasiment – déjà – les clés d’une franchise NBA pour le gars Cade, on a connu des mecs plus à la bourre avant la vingtaine et on vous propose poliment d’essayer de vous rappeler ce que vous faisiez au même âge, ici c’est pas glorieux mais ça pose le décor. Cade, lui, fait donc le grand saut et jumpe même tout en haut des Charts en ce qui concerne les mecs les plus attendus sur les parquets la saison prochaine, alors même qu’il n’a pas encore touché un seul parquet NBA.

Joie immense sur le visage, évidemment, joie immense de toute une communauté, celle des Pistons, qui se remet à rêver de grandeur et de jolis bijoux à moyen terme. L’avenir dira si la décision était la bonne mais au jour J, tout le monde s’accorde à dire que l’avenir à Detroit vient de prendre un bel éclat de lumière.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top