Equipe de France

Victor Wembanyama fait tomber un record all-time en compet’ FIBA : 5,7 contres de moyenne, les crêpes restent une spécialité française

Miam.

Source image : YouTube 750g

Dans le meilleur cinq du Mondial U19 et pas loin de terminer MVP du tournoi, Victor Wembanyama a montré à tout le monde pourquoi il est considéré comme le prospect le plus hype du moment. Il en a même profité pour établir un record all-time, tout simplement parce qu’il n’est pas comme les autres.

On le sait, Victor Wembanyama est un phénomène. Vu ce qu’il a montré pendant la Coupe du Monde des U19, ce gamin semble destiné à dominer la planète basket dans les années à venir. Son profil défie les lois du basket, et son potentiel fait clairement flipper. Si les Bleuets sont passés à deux doigts de ramener la médaille d’or à la maison, c’est non seulement parce qu’ils possèdent un groupe talentueux et une très belle génération, mais surtout parce que Victor donne parfois l’impression de jouer avec des gamins. L’un de ses énormes points forts ? La protection du cercle bien évidemment. Avec ses 2m19, ses bras tentaculaires et une envergure avoisinant les – mouillez-vous la nuque – 2m36, Wembanyama représente un peu la muraille de Chine dans la raquette. Vous pouvez demander à n’importe quel adversaire de l’Équipe de France lors du Mondial, c’était une véritable galère de marquer près de cercle (et même parfois dans le périmètre, parce que l’autre c’est une pieuvre), sauf quand VW était gêné par les fautes. Au total, sur l’ensemble des sept matchs, la FIBA avait comptabilisé pas moins de 33 contres pour Victor, soit une moyenne de 4,7 par rencontre. Une sacrée perf’ pour la nouvelle recrue de l’ASVEL. Et cette perf’ est encore plus folle quand on se rend compte que plusieurs blocks n’avaient même pas été comptabilisés au cours du tournoi…

Parce que oui, la FIBA a revu les images et a décidé d’ajouter sept contres supplémentaires au total initial. On est donc sur 40 blocks en sept matchs, ce qui correspond à une moyenne honnête de… 5,7 par rencontre. 5,7 ! Comme l’indique Jonathan Givony, spécialiste de la Draft NBA et du scouting pour ESPN, c’est tout simplement un nouveau record. Mais pas uniquement un record pour le Mondial U19. Non, ce serait trop simple pour Victor. On parle d’un record toutes compétitions FIBA confondues ! Juste monstrueux. Victor Wembanyama n’a même pas encore l’âge de passer son permis qu’il inscrit déjà son nom dans le livre des records de la FIBA. Certains n’ont vraiment pas le temps on dirait.

Si vous voulez voir les images du festival défensif de Victor Wembanyama, c’est juste en dessous. 130 secondes de crêpes, de blocks, de contres, de bâches. Appelez ça comme vous voulez, le résultat est à chaque fois le même : « Pas dans ma maison les gars ! »

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top