Equipe de France

L’Équipe de France a géré son quart de finale sans trop trembler : next step les demies, mais on connaît tous le véritable objectif

Après avoir géré tranquillement la phase de poules avec trois victoires en trois matchs, les Bleues entamaient les choses sérieuses mercredi avec un quart de finale à disputer contre la Bosnie-Herzégovine. Un quart de finale remporté sans trop trembler, direction l’Espagne désormais.

Strasbourg a décidément bien réussi à l’Équipe de France dans cet EuroBasket féminin 2021. Les filles de Valérie Garnier avaient marché sur leur groupe en dominant facilement la Croatie, la République Tchèque et la Russie, et elles ont confirmé leur statut de patronnes hier au Rhénus Sport en battant la Bosnie-Herzégovine 80-67. Une victoire qui a mis un peu de temps à se dessiner, mais les Bleues ont su créer un petit écart en fin de première mi-temps sous l’impulsion notamment de Sandrine Gruda, avant que Marine Johannès ne décide d’appuyer sur l’accélérateur au retour des vestiaires en plantant des missiles qui ont fait très mal à l’adversaire du soir, dont ce gros buzzer avec la planche. Comme dirait Mike Breen, « Baaaaaaang ! ». De +8 pour la France, le score est passé à +16 à la fin du troisième quart-temps, et derrière les Bleues ont fait ce qu’il fallait pour éviter toute frayeur. Johannès a terminé la rencontre avec 15 points et 5 passes, même total au scoring pour Sandrine Gruda, tandis qu’Endy Miyem a apporté ses 14 unités. On n’oublie pas non plus la contribution de Valériane Vukosavljevic, présente un peu partout avec ses 9 points, 3 rebonds, 5 passes, 1 interception et 1 contre. C’en était trop pour Jonquel Jones, qui a planté 29 pions en face avec… 24 rebonds (record pour un EuroBasket féminin) mais complètement isolée.

Direction les demi-finales donc, et direction l’Espagne. Du côté de Valence, les Bleues vont tenter de décrocher leur place pour le match ultime face à la Biélorussie samedi, à 18h. En cas de victoire, et on ne veut même pas imaginer un autre scénario, l’EDF affrontera soit la Serbie (qui a éliminé l’Espagne – double tenante du titre – en quart), soit la Belgique. En demi-finales de l’EuroBasket pour la septième fois consécutive, les Bleues veulent désormais conclure en beauté afin d’effacer les précédentes déceptions et ajouter un trophée de plus au basket tricolore. Depuis le titre de 2009, qui représente son second titre européen après celui de 2001, l’Équipe de France a décroché une médaille de bronze et quatre médailles d’argent de suite, avec donc quatre finales perdues dont trois contre l’Espagne. Alors à un moment donné, la place de dauphin, on a envie de la laisser aux autres pour terminer sur la plus haute marche du podium. À vous de jouer les filles !

L’Équipe de France a tout ce qu’il faut pour aller jusqu’au bout. Au vu du sérieux démontré sur le début de la compétition, au vu du talent et du collectif qui caractérisent le groupe de Valérie Garnier, on pourrait bien déboucher le champagne dimanche. Mais en attendant, y’a un boulot à terminer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top