Equipe de France

La France en quart de finale de l’EuroBasket 2021 : une der’ à assurer à Strasbourg avant de décoller pour l’Espagne

Equipe de France 21 juin 2021

A trois marches de la médaille d’or !

Source image : YouTube/FIBA

Alors que Grizou et les Bleus de l’Équipe de France de football nous permettent de voyager en Allemagne et en Hongrie, un autre Euro est en train de se jouer chez nous, sur notre sol. Les joueuses de Valérie Garnier réalisent pour l’instant un sans-faute à Strasbourg et sont plus que jamais favorites avant le début des quarts de finale de l’EuroBasket 2021.

En même temps, la sélectionneuse n’avait pas lésiné sur les moyens, élaborant une véritable Dream Team pour enfin décrocher l’or européen après quatre finales de suite. Au Rhénus, les successeuses des Braqueuses ont tenu leur rang avec la manière : une belle première place du Groupe D synonyme de qualification directe en quart de finale sans avoir besoin de passer par les barrages. Mieux, les Bleues ont réalisé un Grand Chelem avec un écart moyen de 29,3 points sur les trois rencontres de ce premier tour. Un rouleau compresseur qui fonce à 200 km/h sur l’autoroute vers Valence en Espagne où se tiendra le Final Four de la compétition. Malgré la blessure d’Olivia Epoupa survenue après seulement deux minutes de jeu dans cet Euro, l’EDF a su rester concentrée et solidaire pour palier cette absence majeure sur le poste de meneuse. Que ce soit Alix Duchet, poste 1 de métier, ou Marine Johannès, Gabby Williams et Sarah Michel, la France a cet avantage de posséder des joueuses de talent et polyvalentes qui sont capables de s’ajuster pour le collectif.

On ne pouvait pas mieux commencer cet Euro avec un premier blowout face à la Croatie (105-63) où Alexia Charterau a fait tomber la pluie du parking tandis que Valériane Vukosavljevic effectuait un chantier dans la raquette. Pas le temps de souffler, il fallait remettre ça dès le lendemain face à la République Tchèque. Il a fallu une mi-temps pour prendre toute la mesure de cette équipe dans une rencontre une nouvelle fois maîtrisée grâce à une Sandrine Gruda dominante dans la peinture (71-51).

Enfin, l’EDF a douté un peu face à la Russie en début de match mais la réaction ne s’est pas faite attendre avec un second quart-temps remporté 20 à 4 avant d’enfoncer le clou dans le quatrième où elles ont marqué 30 points pour aller chercher une première place logique dans le Groupe D. Une victoire 85-59 face au meilleur adversaire de ce premier tour, cette fois-ci marqué par la grosse performance de Sarah Michel (10 points, 6 rebonds, 3 interceptions et 2 passes). Plus globalement, c’est tout le collectif qui est à féliciter, Valérie Garnier se permettant de faire tourner dès que possible pour impliquer tout le monde et épargner les organismes avant le début des phases finales. A un mois du début des Jeux Olympiques de Tokyo, il faut aussi savoir en garder un peu sous la semelle sans pour autant compromettre ses chances de victoire continentale. C’est là toute la difficulté de l’exercice demandé à cette Équipe de France qui donne pour l’instant entière satisfaction au public et aux centaines de chanceux présents dans les tribunes à Strasbourg depuis une semaine.

En battant la Russie, les Bleues s’évitent un match de barrage usant et dangereux face à la Slovénie. A la place, Marine Johannès et ses coéquipières auront trois jours de repos avant d’affronter le vainqueur de la rencontre entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine, puis de décoller pour l’Espagne quoi qu’il arrive, avec soit une demi-finale soit des matchs de classement au programme. Si on devait choisir, on opterait clairement pour la première option, histoire de préparer au mieux ces JO en allant chercher une belle médaille d’or ce dimanche à 21h au Pabellon Municipal Fuente de San Luis.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top