Jazz

Donovan Mitchell a tout donné : 39 points, 9 rebonds et 9 passes sur une cheville, Spida ne méritait pas une sortie aussi cruelle

Respect grand.

Source image : NBA League Pass

En tête de 25 points au début du troisième quart-temps, le Jazz a craqué au plus mauvais moment pour délivrer un énorme choke face aux Clippers. Mais dans ce cauchemar, difficile tout de même de pointer du doigt Donovan Mitchell, qui a tout donné malgré son bobo à la cheville. 

Particulièrement dans le dur dans le Game 5 à cause de sa blessure, Donovan Mitchell était officiellement incertain pour la rencontre de cette nuit. Mais vu l’enjeu, à savoir un match à élimination pour le Jazz, on n’imaginait pas une seule seconde Spida rater le Game 6. Véritable battant, Mitchell fait partie de ceux qui laissent absolument tout sur le terrain, peu importe les bobos. Et on en a eu la plus belle preuve vendredi. S’il n’a pas réussi à empêcher la remontada improbable des Clippers contre une équipe d’Utah surclassée en deuxième période, Donovan s’est battu jusqu’au bout, de la première à la dernière minute. Plus tranchant et explosif qu’il y a deux jours, Mitchell est rentré dans le match de la meilleure des manières, en mode « je ne veux pas que la série s’arrête ce soir ». 16 points dans le premier quart, c’est ce qu’on appelle envoyer un message. Et quand il a planté son missile from way downtown au tout début du troisième quart-temps, on s’est dit que rien ne pouvait arriver au Jazz. Et pourtant, on connaît la suite. Au final, Donovan Mitchell, c’est tout de même 39 points, 9 rebonds, 9 passes, avec 9 tirs primés (12/27 au tir en tout, 6/9 aux lancers-francs). On l’a vu dans les dernières minutes de la rencontre, Spida n’avait plus grand-chose dans les chaussettes, laissant notamment quelques lancers en route. Alors on a qu’une seule chose à dire aujourd’hui, c’est respect.

Respect pour avoir tout donné malgré une cheville qui siffle. Respect pour l’ensemble de sa campagne de Playoffs. Respect pour avoir sorti des perfs monumentales sur la plus belle des scènes. 32,3 points de moyenne, 4,2 rebonds, 5,5 passes, 1,1 interception à quasiment 45% au tir dont plus de 43% de loin et 83% aux lancers-francs, Mitchell possède incontestablement ce fameux mode Playoffs. La saison dernière, après son duel all-time face à Jamal Murray au premier tour dans la bulle, Donovan avait déjà montré qu’il était prêt à intégrer la catégorie des superstars. Cette année ? Il l’a confirmé et les joueurs des Clippers ne pouvaient que le saluer à la fin du Game 6. Alors évidemment, c’est la déception qui règne aujourd’hui pour Spida et ses copains. Quand vous terminez avec le meilleur bilan en saison régulière, quand vous menez 2-0 dans la série et que vous perdez cette dernière après avoir mené de 25 points dans un match à élimination, il y a de quoi avoir des regrets. Encore plus quand on prend en compte la blessure de Kawhi Leonard. Encore plus pour un Mitchell qui n’a finalement pas pu évoluer à son top niveau.

« Je ne réalise pas encore, je suis toujours sous le choc. Je ne sais pas ce que je vais faire la semaine prochaine. Je vais probablement regarder les matchs, en étant très en colère. C’est encore plus blessant que l’année dernière. Cela va me bouffer pendant longtemps. »

– Donovan Mitchell après le match, via The Salt Lake City Tribune

On n’a aucun doute sur le fait que Donovan Mitchell reviendra plus fort. C’est dans son ADN de compétiteur. La pilule est difficile à avaler aujourd’hui, mais Spida possède suffisamment de ressources pour surmonter ce nouveau traumatisme. On le reverra au top sur la scène des Playoffs, c’est certain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top