Los Angeles Clippers

Les Clippers vont enfin découvrir les Finales de Conférence : une première en 51 ans, il n’est jamais trop tard pour se lancer

Steve Ballmer clippers 31 décembre 2020

On vous dirait bien que Steve Ballmer a pu voir les Clippers en finale de conf’ quand il était petit mais ce serait un mensonge.

Source image : Youtube

Victorieux du Jazz cette nuit dans un match épique, les Clippers ont validé leur billet pour la Finale de Conférence Ouest, où ils retrouveront les Suns. Si pour certains, il s’agit d’une simple étape avant d’aller attaquer les Finals, pour les Angelinos c’est tout simplement… une grande première. 

Fondée en 1970, la franchise des Clippers (qu’on appelait alors les Braves de Buffalo) fait partie des meubles en NBA. Certes, on ne parle pas d’une équipe aussi ancienne que les Celtics ou les Knicks (1946) mais on a quand même 51 années de présence dans la Grande Ligue. Malgré ça, et à l’inverse d’autres équipes mythiques, il est impossible de se souvenir d’un âge d’or pour les Clippers. Tout simplement, car il n’existe pas. Pire encore, avant l’arrivée de Chris Paul et son duo avec Blake Griffin à Lob City, L.A (anciennement Buffalo et San Diego) ne s’était qualifié pour les Playoffs que sept fois en quarante-et-un an ! Une misère. Rien que sur la décennie 2010, ce total est dépassé, c’est dire s’ils partaient de loin. Parlons-en justement de ces dix dernières années. Un beau renouveau avec Chris Paul et Blake Griffin mais une route qui ne dépassera jamais le second tour, dont un choke mémorable contre les Rockets alors que l’équipe menait 3-1. On renouvelle l’équipe et on fait venir de nouvelles stars (Hello Kawhi, PG) mais hop, l’histoire se répète exactement de la même façon avec encore une désillusion dans la bulle et ENCORE un avantage de 3-1 qui est bazardé contre une équipe qui était presque finie. Comme si une malédiction poursuivait sans cesse cette franchise et lui interdisait de rêver plus haut.

Une prédiction bien funeste mais qui n’aura pas tenu une année supplémentaire, le temps pour Paul George, Kawhi Leonard et toute la troupe de Tyronn Lue de vaincre le signe indien une bonne fois pour toute. Et pourtant, le scénario catastrophe du premier tour pouvait nous faire craindre une nouvelle sortie de route hasardeuse, laquelle aurait probablement été suivie d’un ouragan dans les bureaux de la direction. Néanmoins, les joueurs n’ont rien lâché et à l’inverse de leurs aînés, ils ont su allier les mots et les actes pour finalement faire exploser ce plafond de verre qu’a toujours été la Finale de Conférence. Un soulagement pour toute la franchise et on comprend plus facilement la communion entre l’équipe et les fans cette nuit alors que les dernières secondes défilaient. (voir vidéo en fin d’article) Désormais débarrassés de ce poids de l’histoire, les Clippers peuvent à présent faire ce que font toutes les autres équipes : pointer du doigt ceux qui n’ont toujours pas atteint le point qu’eux-mêmes viennent de franchir. Oyez, oyez, sachez qu’ils ne sont plus que deux en ce 19 juin 2021. Fans des Hornets et des Pelicans, on parle de vous. Attention à ne pas vous prendre un mauvais karma, l’attente peut être sacrément longue pour certains.

Vainqueurs du Game 6 cette nuit, les Clippers ont désormais atteint le dernier carré de la NBA et c’est une première pour eux. On ne sait pas ce que les prochaines semaines réservent mais cela reste une première victoire et un pas en avant même si on se doute que Steve Ballmer vise beaucoup plus haut pour ses ouailles. L’appétit vient en mangeant, c’est bien connu. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top