Celtics

Kemba Walker transféré des Celtics au Thunder : gros deal en plein mois de juin, il fait chaud et c’est même pas encore l’été

Kemba Walker pari

Allez, un gros trade ! Comme si on n’avait pas assez d’actu en ce moment…

Source image : NBA League Pass

Nouvelle journée, nouvelle breaking news. C’est la tradition depuis trois jours et aujourd’hui, on a droit à un gros transfert en provenance de Boston. Kemba Walker et les Celtics, qui voulaient divorcer, se quittent officiellement aujourd’hui puisque le casseur de chevilles a été envoyé au Thunder.

On a quasiment tout eu ces derniers jours. Des performances épiques en Playoffs, un choke all-time, des blessures, des coachs et GM qui sautent, du protocole COVID… Il ne manquait plus qu’un bon gros trade des familles pour que la boucle soit bouclée et devinez quoi, c’est tombé ce vendredi après-midi. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, Kemba Walker vient de se faire transférer à Oklahoma City en compagnie du premier tour de Draft 2021 des Celtics et d’un second tour de Draft 2025, en échange d’Al Horford, Moses Brown et un deuxième tour de Draft 2023. Il y a une semaine, on soulignait l’envie commune de Kemba Walker et des Celtics de mettre fin à leur aventure et on se demandait qui allait bien prendre le gros contrat de Kemba, qui va toucher 73 millions de dollars sur les deux prochaines années. Faites entrer Sam Presti ! C’est donc avec le manager général du Thunder que le nouveau président des opérations basket de Boston Brad Stevens a décidé de négocier. On le sait, Presti est un amoureux des picks de draft et il vient d’en ajouter deux de plus à son énorme collection, dont le 16e choix de la prochaine Draft. Comme l’indique Woj, le Thunder possède désormais trois choix de premier tour en juillet prochain, avec son propre pick qui sera déterminé à la Loterie ainsi que le 18e choix en provenance de Heat. Pour les Celtics, l’intérêt est avant tout financier puisque Al Horford ne touchera lui « que » 53,5 millions de dollars sur les deux prochaines saisons, c’est-à-dire 20 millions de moins que Kemba, et sa deuxième année n’est garantie qu’à hauteur de 14,5 millions de dollars. Dans le deal, les Verts récupèrent tout de même un jeune intérieur en Moses Brown qui a su faire un peu de bruit cette saison, et donc un pick de draft.

On verra si Kemba Walker a vraiment un avenir à Oklahoma City et on surveillera l’impact potentiel sur le développement de notre Théo Maledon national, mais ce transfert marque avant tout la fin d’une aventure de seulement deux ans pour Walker à Boston. Arrivé à l’intersaison 2019 suite au départ de Kyrie Irving mais aussi celui… d’Al Horford, qui fait donc son retour chez les C’s aujourd’hui, Kemba quitte les Verts avec forcément quelques regrets. Souvent limité par des bobos au genou gauche, Walker a vu son expérience à Boston être fortement perturbée alors qu’il avait de belles ambitions après des années en solo chez les Hornets. À ses débuts sous le maillot mythique de Boston, Kemba avait réussi à apporter son leadership et s’était bien intégré dans un groupe talentueux composé de Jayson Tatum, Jaylen Brown, Gordon Hayward ou encore Marcus Smart. Un groupe qui était allé jusqu’en Finales de Conférence Est dans la bulle, mais qui n’avait pas réussi à prendre le dessus sur le Heat. Kemba, loin d’être à 100%, n’avait pas pu évoluer à son meilleur niveau. Et cette année, Walker a symbolisé la saison galère des C’s, qui ont terminé avec un bilan bien décevant de 36 victoires pour 36 défaites et une élimination nette et sans bavure au premier tour des Playoffs contre Brooklyn. Kemba a commencé la saison à l’infirmerie et a terminé sa campagne au même endroit, pour 29 matchs ratés au total en régulière et deux en Playoffs. Frustré par ses pépins physiques au genou mais aussi la volonté de Danny Ainge de le transférer en cours de saison, Walker ne s’imaginait pas continuer aux Celtics, des Celtics qui voulaient également tourner la page, eux qui ont bouleversé leur organigramme tout récemment.

On n’a pas trop l’habitude de voir des gros trades comme ça en plein Playoffs, mais tout semble possible en ce moment vu l’avalanche de breaking news qui frappe la NBA depuis quelques jours. On se demande bien ce que nous réserve encore la Grande Ligue ce week-end…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top