Allez, lecture

Allez, lecture : « Made in France », le rêve américain en 16 récits bien frenchy

Made in France

Bleu-blanc-rouge !

Source image : Hugo Sport

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « Made in France ».

Depuis presque 25 ans, la France envoie régulièrement et de plus en plus de ses meilleurs basketteurs et meilleures basketteuses à la conquête du pays maître en matière de balle orange, les Etats-Unis. Avec les années, la fabrication à la française est devenue un label renommé outre-Atlantique que ce soit dans l’élite mondialement connue qu’est la NBA, dans sa sœur la WNBA ou dans les niveaux inférieurs comme la G League ou les différentes compétitions universitaires.

Ce que nous propose Benjamin Henry dans cet ouvrage est justement de nous pencher sur les parcours de 16 aventurières et aventuriers du basket tricolore qui ont, un jour, tenté le rêve américain. A travers des récits autobiographiques inédits, chacun des protagonistes a l’occasion de nous raconter d’où il vient, comment il s’est mis au basketball, à quel moment la NBA, la WNBA ou la NCAA sont devenues des objectifs et comment ils s’y sont pris pour y arriver ou comment ils ont accepté d’échouer car quand on se lance dans ce genre de défi, les fortunes peuvent être très diverses. Et c’est ce qui fait l’essence (et tout l’intérêt) de tous ces témoignages recueillis : ils sont directs, ils ne tournent pas autour du pot, ils sont plein d’émotion et de sincérité. Ils parlent aussi bien de réussite que d’échec, de la culture et la mentalité américaine, de joie comme de déceptions.

Autre particularité très importante de  « Made in France  » : il ne se focalise pas seulement sur les « gros » noms comme Nicolas Batum, Edwige Lawson-Wade, Isabelle Fijalkowski, Rudy Gobert, Sandrine Gruda, Ronny Turiaf ou Nando De Colo. Le livre nous propose aussi de découvrir ce qu’ont vécu de nombreux représentants tricolores dont la réussite fut moins évidente ou qui sont tout simplement moins connus dans l’Hexagone. Dans tous les cas, cela nous permet de mieux comprendre les sacrifices qu’il faut faire, la discipline et le mental nécessaires pour réussir aux « US ». La difficulté de s’imposer en NBA ou en WNBA est réelle. Avoir sa chance peut être ressenti comme un privilège mais peut aussi amener une grande pression…

Pour un ou une qui réussit, beaucoup échouent mais l’essentiel est bien de continuer à rêver, à porter haut les couleurs du basket français aux USA. Et le made in France a beaux jours devant lui !

Made in France

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top