Pistons

Les Pistons engagent John Beilein dans le secteur développement des jeunots : on espère que ça se passera mieux qu’à Cleveland

John Beilein

Tiens tiens, le revoilà !

Source image : NBA League Pass

On l’avait quitté rincé et limite dégoûté par le coaching après une première expérience NBA complètement ratée chez les Cleveland Cavaliers en 2019-20. Mais John Beilein est officiellement de retour dans la Grande Ligue, plus précisément à Detroit aux côtés du head coach Dwane Casey.

Si John Beilein est assez rapidement rentré dans la catégorie « coachs référencés en NCAA mais pas vraiment adaptés au monde de la NBA actuelle », ce n’est pas pour autant qu’il avait fermé la porte au monde du basket professionnel US. La preuve, il est donc de retour et pas très loin de Cleveland en plus. Selon ESPN, Beilein a décidé de s’engager avec les Pistons de Detroit pour prendre le rôle de conseiller en développement de joueurs. Et en matière de développement, la franchise du Michigan a du boulot. Composés de jeunots prometteurs et donc d’un potentiel intéressant pour les années à venir, les Pistons misent clairement sur leurs prospects récupérés via la Draft. On pense forcément à notre Killian Hayes national, qui reste sur une campagne rookie assez compliquée, mais aussi les pépites Saddiq Bey et Isaiah Stewart, deux autres joueurs de première année qui ont montré de belles choses cette saison. À ces trois-là, on peut également ajouter un autre Frenchie, Sekou Doumbouya, qui aura à cœur de progresser après avoir été dans le dur pour sa saison sophomore. Plus globalement, on parle d’une équipe qui était dans le Top 5 des franchises à la plus faible moyenne d’âge cette saison (24,4 ans), une franchise qui reste sur une campagne à seulement 20 victoires (pour 52 défaites, dernière de l’Est) malgré les promesses démontrées par certains et aussi la belle saison de Jerami Grant, candidat au titre de Most Improved Player. Les premières pierres sont posées, l’état d’esprit est intéressant, maintenant faut progresser ensemble.

C’est dans ce contexte-là que John Beilein débarque, et ce sera sa principale mission : développer, développer, développer. Vu son gros fail en tant que coach à Cleveland, où il avait aussi été recruté pour aider à faire progresser le noyau de jeunots composant l’effectif, on peut avoir quelques doutes au premier abord. Après tout, chez les Cavs, il n’a jamais vraiment réussi à établir une relation saine avec ses joueurs, il fut vite déboussolé par l’univers NBA et s’est même retrouvé au cœur d’une grosse polémique, tout ça pour un bilan très crade de 14 victoires pour 40 défaites. Cependant, si on dézoome un peu, on comprend tout de suite mieux cette arrivée. Car avant de se planter en NBA, John Beilein était un coach reconnu du monde universitaire. Chez les Wolverines du Michigan pendant plus d’une décennie, l’homme de 68 ans avait fait un gros boulot pour emmener cette université vers les hauteurs du basket NCAA (deux participations à la finale nationale notamment). De retour dans le Michigan, peut-être que ça va l’inspirer. Il ne possédera plus l’ensemble des responsabilités ainsi que la pression qui accompagnent le boulot de head coach NBA, il va donc pouvoir se focaliser sur l’apprentissage aux joueurs.

« Pendant des années, John fut l’un des meilleurs pour enseigner les fondamentaux au niveau universitaire. Avec l’âge de notre noyau, je voulais qu’il rejoigne notre excellent staff de développement. John vit pour le basket et possède une passion pour faire progresser les jeunes joueurs, notamment dans le secteur du shooting. »

– Dwane Casey, coach des Pistons

Dans le dernier tiers de la NBA à la réussite globale au tir et à 3-points cette saison, les Pistons doivent effectivement progresser dans ce secteur ainsi que beaucoup d’autres, et John Beilein a été recruté spécifiquement pour ça. On espère pour lui que ça se passera mieux qu’à Cleveland. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top