News NBA

Adam Silver remet l’idée d’un tournoi de mi-saison sur la table : le play-in à peine installé, la NBA veut continuer d’innover

Adam Silver Tournoi NBA

Une Leaders Cup un peu pimpée version NBA, ça vous dit ?

Source image : Youtube

Surfant sur la réussite du play-in tournament, Adam Silver planche déjà sur un nouveau chantier qui modifierait sensiblement le calendrier de la saison NBA en y intégrant un potentiel tournoi de mi-saison. Voulant ajouter du drama à sa compétition, le commish tente de restructurer un modèle qu’il jugerait un peu poussiéreux en coulisses. Les conservateurs du basket américain ne veulent pas toucher au modèle traditionnel de la Ligue, arguant une échelle qui sera différente pour les records ainsi qu’une injustice en vue du classement (ah non, en fait c’est LeBron qui dit ça). Les progressistes eux, voudront montrer que la NBA doit adapter son produit à une clientèle plus globale et mondiale, s’inspirant du football et de ses compétitions annexes au championnat national. 

Adam Silver est tout feu tout flamme. Après l’accueil positif du play-in tournament, le boss songerait encore à faire muter son produit pour le rendre le plus compétitif et attractif possible. Ce projet d’élimination directe en NBA serait derrière les fagots depuis un long moment et le COVID aurait installé un terrain fertile pour tester cette idée. Et, fort de son dernier succès, le commissionnaire veut emmener son projet plus loin. Un tournoi de mi-saison pourrait donc apparaitre prochainement. Certaines discussions ont été entamées en 2019 à ce sujet et Adam Silver laissait déjà entendre que ce tournoi pourrait redonner un intérêt à la saison régulière et attirer les fans à une période où la routine s’installe un peu. Mais quelle forme prendrait ce tournoi ? Si le play-in a vu le jour et semble désormais rentrer dans les mœurs de la Grande Ligue, qu’en serait-il d’un tournoi de mi-saison ? En 2019, des sources évoquaient que le tournoi pourrait se jouer à la période du All-Star Game et que le vainqueur pourrait gagner un pass direct pour les Playoffs ou même l’avantage du terrain pour la postseason. Désormais, il serait question d’un tournoi à élimination directe, entre les huit meilleures équipes de la première moitié de saison ou les huit vainqueurs de poules – dont les rencontres seraient intégrées à la saison régulière. En d’autres termes, une sorte de Leaders Cup pimpée version NBA.

La mise en place de ce tournoi est complexe et fait poser plus de questions aux propriétaires que le play-in tournament. Il faudrait visiblement réduire le nombre de matchs de saison régulière pour se permettre de mettre en place ce tournoi. Et d’après Adrian Wojnarowki d’ESPN, les gros marchés ne seraient pas favorables à cette option dans la mesure où chaque match organisé à domicile en moins représenterait des pertes de 2,5 millions à 4 millions de dollars, sur les bases d’une saison sans COVID. Un autre obstacle de masse à l’organisation de ce tournoi est l’accord de l’association des joueurs. En effet, la période visée pour placer ce tournoi, le All-Star Game, est traditionnellement la période où les joueurs lèvent le pied et prennent un peu de repos avant de lancer le sprint pour se qualifier en Playoffs. Sans compensation importante, il serait difficilement envisageable que les joueurs acceptent de participer à un événement de haute intensité au coeur de l’hiver. Woj évoque des primes d’1 million de dollars par joueur de l’équipe gagnante, mais difficile d’imaginer que cette somme soit si attractive pour que les plus grosses stars acceptent et signent le contrat des deux mains. La NBA a été beaucoup critiquée par les superstars pour vouloir à tout prix augmenter l’intérêt des fans. Doncic et LeBron en premier lieu ont fustigé l’idée d’un play-in, pas évident qu’ils apprécient celle d’un tournoi de mi-saison. La NBA reste pourtant positive sur cette préconisation, et observe que d’autres grands joueurs ont apprécié le concept et ne seraient pas contre un bousculement du All-Star Game perdant de plus en plus son intérêt ces dernières années.

Vu la façon brouillon avec laquelle nous est présenté le projet, pas certain que ce dernier voit le jour dès demain. En tout cas, la NBA cogite fort pour faire évoluer son modèle et explore toutes les possibilités. A l’heure où les sports américains veulent s’européaniser, les sports européens cherchent à s’américaniser. Il paraitrait que la NBA songerait à jouer avec les pieds sur du gazon dans un stade ouvert…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top