Warriors

Stephen Curry et les Warriors confrontés à l’élimination : quelle dinguerie nous prépare encore le Chef pour ce soir ?

Stephen Curry 21 juillet 2020 2

Déjà en pleine réflexion sur la recette du prochain plat acidulé qu’il compte nous mijoter.

Source image : YouTube/NBA

Dans une forme olympique malgré les années qui passent, Stephen Curry a porté son équipe à bout de bras tout au long de la saison. Il faudra encore que ce soit le cas ce soir, si les Warriors veulent espérer retrouver les Playoffs deux ans après leurs Finales perdues contre les Raptors. A 33 balais, le Chef en a déjà vu d’autres mais il est aussi conscient que les vacances le guettent. Du coup, on s’attend à un énième chantier du meneur pour repousser son vol pour Cancun à plus tard.

La déception était forcément de mise quand le buzzer a retenti au Staples Center mercredi dernier. Pendant longtemps, on a cru que Golden State pouvait renverser les champions en titre, chez eux, pour leur chiper le seed 7. Mais les 37 points de Baby Face à 6/9 depuis le Walk of Fame d’Hollywood ont été réduits à néant par un missile fort clutch déclenché par le King himself. Tant pis, tant mieux, ça nous permettra de voir une nouvelle fois le Chef en action dans un match encore plus important puisque le perdant rentrera directement chez lui pour préparer la saison prochaine. La magie du play-in tournament doit encore opérer cette nuit avant de laisser place au bilan de ce nouveau format de compétition qui ne fait pour l’instant pas l’unanimité à l’inverse de Stephen Curry pour le trophée de MVP en 2016. On accuse Adam Silver de rêver en secret d’un nouveau scénario épique pour terminer de convaincre les derniers réfractaires et il pourra compter sur le numéro 30 de la baie pour faire office de personnage principal. Bien que le match soit décisif, ce dernier refuse toute forme de pression à l’approche de ce second rendez-vous crucial contre les Grizzlies en cinq jours.

« C’est un scénario de win or go home. Nous avons déjà accumulé beaucoup de confiance et réalisé des séries de victoires. Puis nous avons connu des défaites difficiles et nous avons rebondi. On a déjà été dans cette position. »

Dans sa douzième saison NBA, le vétéran en a connu d’autres et a notamment disputé quatre Game 7 dans sa carrière pour un bilan équilibré de deux victoires et deux défaites. Il n’a pas toujours fait les bons choix, ni été le joueur le plus en vue. On arrive toujours pas à expliquer cette tentative de passe dans le dos contre les Cavs en 2016… Mais il a survécu et il n’a par définition jamais eu autant d’expérience à l’approche d’un match à élimination. Le supporting cast n’est peut-être pas aussi flamboyant que par le passé, mais les Warriors partent sans la moindre pression de résultat dans cette post-saison. Même en cas de victoire cette nuit, la série contre Utah sera largement à l’avantage du Jazz sur le papier. Alors l’autre kid from Akron relativise avant ce match.

« Ce sera plaisant d’être à la maison, devant nos fans. Ils faut qu’on tire profit de ce moment. Il faut qu’on s’amuse et qu’on ne se mettre pas trop de pression en voulant à tout prix être parfait. »

Or, qu’y a-t-il de plus dangereux qu’un Stephen Curry libéré qui commence à enfiler les tirs comme des perles du logo parce qu’il se crois toujours à l’échauffement ? Les fans des Grizzlies peuvent fermer les yeux, car la réponse est évidemment ‘pas grand-chose’. Alors quand on voit ses moyennes de 37,1 points (en 49/43/90), 5,7 passes et 5 rebonds depuis le mois d’avril, on est carrément en droit de s’attendre à une dinguerie sans nom dans quelques heures au Chase Center. Memphis a déjà pu avoir un aperçu de l’ampleur de la tâche qui les attend ce soir lors de l’ultime soirée de saison régulière dimanche dernier (46 points à 9/22 de loin) et ce n’est pas faute d’avoir fait prise à 3 toute la soirée comme toutes les équipes depuis un an. Le Chef est tellement chaud en ce moment qu’il n’a qu’à souffler sur des allumettes pour qu’elles s’embrasent. Et nous, on s’attend à un joli feu d’artifice avant d’ouvrir le chapitre des Playoffs NBA des deux mains dès demain.

Retenu parmi les trois finalistes pour le trophée de MVP de la saison, Stephen Curry est encore dans son prime et nous ébloui tous les soirs de son insolence et de son adresse. Comme c’est peut-être son dernier show de l’année, on vous conseille quand même de poser un réveil cette nuit pour ne pas avoir de regret. Au pire des cas, il faudra prévoir un nouveau fût de café ce dimanche pour suivre ses prochaines danses chaloupées.

Source texte : AP via ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top