News NBA

On connaît la cuvée 2021 du Hall of Fame : spoiler, il y aura du lourd et même du légendaire

Chris Bosh HOF 2021

Cet homme possède un back-to-back championship.

Source image : YouTube

La cuvée 2020 – et toute son émotion – à peine honorée, on connaît déjà les noms du Hall of Fame 2021, dont la cérémonie aura lieu en septembre prochain. Il y en aura pour tous les goûts, avec une chose est sûre des gars qui ont sué pour en arriver là.

De premiers noms avaient fuité pendant le week-end mais on a désormais la liste complète et elle pèse lourd sur la balance du palmarès. Ils vont être onze à réaliser le Graal de tout basketteur, après remporter un titre NBA : entrer au Hall of Fame. Pour vous situer, la cérémonie 2020 des intronisations vient tout juste d’avoir lieu car elle avait été sans cesse repoussée à cause du COVID-19. Donc à peine quatre mois après les Kobe Bryant, Kevin Garnett et autre Tim Duncan, d’autres joueurs vont obtenir le privilège d’avoir leur nom gravé dans le panthéon du basket-ball. Il s’agit de Paul Pierce, Chris Bosh, Chris Webber, Toni Kukoc, Bob Dandridge et Ben Wallace pour les joueurs, et Yolanda Griffith, Pearl Moore et Lauren Jackson pour les joueuses. Certes, il est carrément impossible de classer dans la même catégorie le HOF 2020 et celui de 2021 mais on parle tout de même de joueurs et joueuses qui ont à chaque fois porté leur équipe à leur manière et à leur époque respective.

On notera la présence de Ben Wallace, premier non-drafté à intégrer le Naismith Memorial Basketball Hall of Fame. Du trio de coachs Rick Adelman, Jay Wright et Bill Russell, Hall of Famers alors qu’ils l’étaient déjà en tant que joueurs. Mais aussi de Val Ackerman, la présidente et créatrice de la WNBA. Tout ce beau monde sera peut-être un peu plus chanceux que la cuvée précédente, qui n’a pas eu le droit de se rassembler au Naismith Memorial Basketball à Springfield dans le Massachusetts pour vivre cette cérémonie solennelle à cause des restrictions sanitaires. D’ici quelques mois, la situation pourrait s’être suffisamment améliorée pour que l’on retrouve un cadre plus habituel pour écouter de nouveaux discours émouvants. Mais que ce soit dans le Connecticut, à Châteauroux ou à Springfield, on aura de toute façon les yeux et les oreilles grands ouverts pour cette nouvelle classe… de grande classe.

 

Il y en a une paire qui avait déjà candidaté depuis belle lurette pour entrer dans le cercle fermé des panthéonistes du panier-ballon. Il leur a fallu être patient et ce genre de titre honorifique récompense évidemment une carrière rondement menée et une œuvre rendue propre et structurée. Et comme dirait le proverbe : nous avons les souvenirs que nous méritons.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. julien

    18 mai 2021 à 19 h 58 min at 19 h 58 min

    C-Webb et Adelman, enfin on récompense les champions 2002 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top