Grizzlies

Killian Tillie cartonne pour sa première titularisation : 16 points, 6 rebonds et un tir bien clutch, l’ourson est devenu un Grizzli

Killian Tillie 15 mai 2021

Voici un homme heureux.

Source image : YouTube/Memphis Grizzlies

Pas le plus médiatisé des Français, Killian Tillie poursuit son apprentissage dans l’ombre à Memphis. S’il commence à reproduire ce genre de performance dans le cinq majeur cependant, il va vite devoir se préparer pour la lumière.

La boxscore que va imprimer Kiki pour l’accrocher au-dessus de son lit, c’est juste ici

A 23 ans, le Tillie Brother n’est pas un rookie comme les autres. Alors que Killian Hayes et Théo Maledon attirent les spotlights depuis leur entrée en NBA par la grande porte, l’autre Kiki a choisi un chemin différent. Après quatre ans chez les Bulldogs en NCAA, il n’a pas été repêché à la Draft 2020. Qu’à cela ne tienne, il a fini par convaincre Memphis de lui faire confiance dans le cadre d’un two-way contract. Le plus important est assuré, le pivot aura sa chance et il n’aura plus qu’à la saisir pour se faire une place dans un effectif de la Grande Ligue à long terme. Après des débuts timides et de premiers points marqués dans le garbage time, l’ancien senior des Zags a commencé à apparaître de plus en plus souvent dans nos écrans vers la fin mars. Mais alors que le mois de mai était jusque-là plus difficile avec un seul appel de Taylor Jenkins, le grand soir est arrivé ce vendredi de fin de saison. En l’absence de tous les cadres, Ja Morant (dos), Dillon Brooks (genou), Brandon Clarke (cuisse), Kyle Anderson (pouce) et surtout du pivot Jonas Valanciunas (dos), le Frenchie a eu le droit à la totale. A savoir, une place de titulaire et 38 minutes de temps de jeu pour prouver sa valeur et surtout marquer les esprits des coachs des Grizzlies et du reste de la NBA.

A la fin de la soirée, le bilan était encore plus beau que tout ce dont il aurait pu rêver avec le plus gros temps de jeu du match à égalité avec Justise Winslow et surtout 16 points (career-high) à 5/13 au tir dont 3/6 derrière l’arc et 6 rebonds (career-high). Mieux, l’intérieur fuyant a une nouvelle fois montré son adresse du parking avec une bombe hyper importante pour donner 5 points d’avance aux Oursons dans la dernière minute. Soyons généreux et chauvins, c’est un premier game-winner à mettre à l’actif du Cagnois en NBA ! En espérant qu’il y en ait plein d’autres par la suite, et même durant cette fin de saison. Après cette victoire face aux Kings sur la plus petite des marges (107-106), les Grizzlies auront encore la possibilité de se faciliter la tâche lors du play-in en battant les Warriors demain soir. Et si Killian Tillie devrait avoir nettement moins de temps de jeu dans ce match primordial, une qualification de Memphis en Playoffs lui permettrait de découvrir la post-saison et de jouer un petit rôle dans la protection du cercle et pour contribuer au spacing en attaque.

« J’étais très content [lorsqu’il a appris qu’il serait titulaire, ndlr]. J’étais heureux d’avoir un gros temps de jeu ce soir. […] J’attendais d’avoir une opportunité. J’ai travaillé dur toute la saison en coulisses. J’étais prêt lorsque le coach m’a appelé. »

Taylor Jenkins a compris qu’il pouvait faire confiance à Kiki sur plus de minutes et même dans le money time. De bon augure à quelques semaines de renégocier un nouveau contrat en NBA et un match référence sur lequel construire le reste de sa carrière. Maintenant qu’il a atteint son rêve, Killian Tillie ne va plus le lâcher.

Source texte : Grizzlies

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top