Pacers

T.J. Warren ne rejouera pas de la saison : peut-être qu’un nouveau séjour à Disney World pourrait accélérer sa guérison ?

T.J. Warren 4 août 2020

Pas de Tijay pour le reste de la saison et c’est tout l’Indiana qui pleure.

Source image : YouTube

Absent depuis le 29 décembre dernier en raison d’une fracture de fatigue au pied gauche, T.J. Warren vient malheureusement d’agiter le drapeau blanc. Fin de saison confirmée pour le meilleur ami de Jimmy Butler que l’on espère voir revenir en pleine forme la saison prochaine.

On n’a pas beaucoup vu T.J. Warren sur un parquet cette saison, et on ne le reverra pas de sitôt. Stoppé dans son envol, l’ailier des Pacers a subi opération du pied après seulement quatre rencontres de régulière et se retrouve désormais contraint d’attendre la saison prochaine pour venir aider ses coéquipiers sur les planches NBA. Une sacrée épreuve pour ce joueur qui avait été étincelant dans la bulle d’Orlando l’année dernière et qui a peut-être payé cet enchaînement éreintant sans véritable pause entre les Playoffs et la reprise. Rappelez-vous. Il n’y a pas si longtemps, quelques mois à peine, Tijay réalisait une pointe à 53 points contre Philadelphie et les comparaisons avec MJ allaient bon train à Disney World. Le produit de NC State confirmait alors sa montée en puissance mais un pépin physique a eu raison de lui et ce n’est que le début de sa rééducation puisqu’il visera désormais un retour en octobre prochain selon Shams Charania de The Athletic.

Dans l’Indiana, on ne s’attendait sûrement pas à son retour dans un futur proche mais T.J. Warren était un homme fort depuis son arrivée dans l’effectif il y a deux ans et les Pacers sont toujours dans une position fragile vis-à-vis d’une qualification pour les Playoffs 2021. L’équipe de Nate Bjorkgren a réussi à se placer aux avant-postes de la Conférence Est en première partie de saison avant de tomber dans les spots pour le play-in tournament, entre la 9è et 10è place, par la suite. Avec un T.J. en forme, les choses auraient pu être plus simples. Le forward tournait à quasiment 20 points de moyenne la saison dernière et s’était affirmé comme l’un des meilleurs à son poste. Mieux, il approchait les 27 pions par match dans la bulle même si le taux de réussite de Jimmy Butler face à son rival est toujours resté aussi élevé.

Depuis plusieurs années, Warren n’était pas épargné par les blessures. En 2015-16 avec les Suns, il avait raté toute la deuxième partie de la saison en raison d’une fracture du pouce nécessitant une opération. Comme cette année, il avait dû attendre la saison suivante pour pouvoir revenir sur le terrain. Ce contretemps ne l’avait pas empêché de réaliser une meilleure saison au niveau statistique l’année suivante, preuve que les fans peuvent garder espoir. Bientôt arrivé au pic de sa carrière, on espère maintenant pour lui que ce nouveau pépin ne va pas lui poser de problème au niveau physique et qu’il pourra profiter pleinement de l’apogée de son talent dès la saison prochaine. Âgé de 27 ans, il serait cruel de ne voir que trop rarement ce qu’il vaut réellement.

Pas de T.J. Warren pour le reste de la saison, dommage pour le spectacle en Conférence Est. Mais ce n’es que partie remise et on verra sûrement du grand TJW avec les Pacers l’année prochaine.

Sources texte : The Athletic / ESPN / Basketball Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top