All-Star Weekend

Les notes du All-Star Game 2021 : on a essayé de garder notre calme, mais merci de prendre en compte notre fatigue

Mohamed Henni 8 mars 2021

Douze écrans pétés et quinze saignements de nez, tel est le bilan de notre soirée.

Source image : YouTube

Je n’écrirai rien sur ce film c’est une merde, hurlait jadis Dominique Besnéard à Chantal Lauby aka Odile Deray. Vous avez compris le message mais on va se forcer alors envoyez les notes de la purée la plus infâme de l’année, soldée par une victoire des jaunes face aux bleus après 48 minutes d’un bonheur bien malheureux. Oui cette introduction est triste mais à 6h39 la fatigue parle, et elle dit que cette soirée aussi fut triste. Et vive le All-Star Game !

# Team Durant

Kyrie Irving (5) : une prestation sportive honnête mais alors la dernière fois qu’on a vu quelqu’un tirer autant la gueule c’était… mon oncle quand sa femme l’a traîné à l’opéra pour le punir d’une tromperie payante. Avait probablement prévu de se rendre intéressant de la sorte, le problème c’est qu’on n’en a rien à cirer.

Bradley Beal (33) : 33 comme sa moyenne de points par match depuis le début de la saison, soit sept de plus que lors de ce All-Star Game. Efficace car c’est apparemment un bon basketteur, mais aucune flamme apparente cette nuit.

James Harden (5) : 100% de ses tirs marqués viennent de derrière la ligne à 3-points, et on notera juste que Ramesse est donc sorti du banc pour la seule fois de sa vie entre 2012 et 2025. Tu parles d’une info.

Mike Conley (ujuyiorfyuztfmium) : autant taper une quinzaine de lettres au hasard plutôt que de lui chercher une note, disons qu’on était surtout content pour lui qu’il soit là. Comme prévu il n’a pas changé la physionomie de ce match, comme prévu quoi.

Zach LaVine (4) : on l’a vu inscrire un lay-up oh, et ça c’est vraiment se foutre de la gueule du monde. Est-ce qu’on dunke nous ? Bah alors.

Donovan Mitchell (4) : il a refusé le combat face à Rudy Gobert et n’a pris que des shoots compliqués en sortant du banc. N’est pas Jordan Clarkson qui veut.

Jayson Tatum (5) : longtemps l’attaquant le plus en vue de son équipe mais comme ses partenaires il n’a jamais réussi à trouver le bon rythme. Un beau résumé de sa saison avec les Celtics.

Kawhi Leonard (5) : a donné l’impression de s’emmerder tout en étant fort au basket-ball, comme depuis le début de sa carrière finalement.

Joel Embiid (1000) : quelle bonne idée il a eu d’aller copiner avec le COVID à quelques heures de l’événement le plus safe de la saison. Certains appelleront ça de la bêtise, ici on penche plutôt pour le génie.

Zion Williamson (5) : quelques alley-oops sans saveur et un paquet de gros plans sur sa peau fragile et son cou de taureau. Titulaire grâce à l’absence de Joel Embiid, Zion pourra au moins cocher cette case sur son CV. Youpi.

Julius Randle (4) : intéressant de savoir qu’il a joué, on en apprend tous les jours.

Nikola Vucevic (4) : quelques buckets et rebonds faciles, mais typiquement le genre de soirée où Niko a du bien s’emmerder. Ce qui nous fait un point commun, en sachant qu’ici on n’a mis aucun bucket ni pris aucun rebond.

# Team LeBron

Stephen Curry (8) : on a bien cru qu’il finirait le match avec une quinzaine de triples inscrits, mais le Chef s’est refusé à battre la Team Durant de 50 points alors il s’est calmé. Quelques ogives du milieu de terrain pour se la donner avec l’un de ses propres coéquipiers, ça va encore faire râler les éducateurs des écoles de basket.

Luka Doncic (3) : on lui met 3 mais c’est uniquement pour noter les trois tranches de pâté qu’il a du ingérer avant la soirée, trois que vous multipliez par trois et encore par trois. On n’a rarement vu un mec aussi heureux d’être un patapouf, on l’a même vu dépasser les 3km/h en deuxième mi-temps.

Damian Lillard (8) : prenez Stephen Curry et rajoutez le game winner, car à la retraite de Damian Lillard un game winner devra s’appeler un Dame winner. Adam Silver, ceci est une requête.

Chris Paul (8) : un match à la Chris Paul, avec deux ou trois tirs rentrés et une centaine de caviars distribués. Il a géré le tempo en s’amusant puis a haussé le rythme en défense pendant environ huit secondes, suffisant pour mener son équipe à la victoire.

Ben Simmons (1000) : voir à Joel Embiid, le shoot en moins.

Jaylen Brown (6) : un bon début de match, puis quelques très gros tirs au dernier quart. A réussi à prouver lors d’un All-Star Game qu’il était plus kiffant que Jayson Tatum, ça commence à faire.

LeBron James (36) : 36 comme son âge, peut-être ce qui l’a poussé à ne pas jouer du tout de la deuxième mi-temps. C’est plus de son âge ces conneries.

Giannis Antetokounmpo (9, mention MVP) : si le match continuait à l’heure de ces lignes, Giannis en serait à 47/47 au tir. Même la planche lui a fait des cadeaux, c’était Noël au mois de mars.

Nikola Jokic (5) : le Joker n’avait clairement pas envie de courir et on le comprend. Mort de rire pendant tout le match avec son poteau Luka, on parie qu’ils ont comparé leur bouée à la mi-temps.

Paul George (7) : des shoots de l’espace en fin de match et une sérénité à toute épreuve, la rumeur dit qu’il croit encore avoir disputé un Clippers-Wolves de saison régulière.

Domantas Sabonis (5) : très discret mais avec sa victoire au Skills Challenge et le fait qu’il était parti pour ne même pas être là, disons que sa soirée reste réussie.

Rudy Gobert (5) : dieu merci il n’a pas été freezé par ses camarades, qui l’ont même plutôt bien nourri. On espère juste qu’un jour il comprendra que ça ne sert à rien d’attendre short corner dans un All-Star Game.

Allez zou, c’était sommaire mais en même temps ça ne méritait rien de plus. On vous laisse, très vite, et très honnêtement on ne vous promet pas qu’on sera là l’année prochaine, il en va de notre santé mentale.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top