Sixers

Tobias Harris joue avec son idole : « Je raconterai à mes enfants qu’un jour j’ai joué avec Joel Embiid »

Joel Embiid 5 janvier 2021

Le prime du Process, ça va être quelque chose.

Source image : YouTube

Au cas où vous étiez en train de dormir, Joel Embiid a encore marqué des points dans la course au MVP la nuit dernière. Auteur de 50 points, 17 rebonds, 5 passes et 4 contres dans la victoire des Sixers contre Chicago, le Camerounais n’a plus à convaincre ses coéquipiers à commencer par Tobias Harris qui hallucine chaque jour de partager le même vestiaire qu’un monstre pareil.

Il a mis du temps à se lancer, devant patienter plus de deux ans entre le moment de sa Draft et son premier match dans la Ligue, mais le Process a déjà rattrapé une bonne partie du temps perdu. En double-double de moyenne depuis sa saison sophomore et enfin débarrassé de ses soucis de santé qui le forçaient à limiter son temps de jeu et à déclarer forfait lors des back-to-backs, le pivot qui fêtera ses 27 ans dans moins d’un mois semble aux prémisses de son prime. Concrètement, cela donne des chiffres qui font mal à la tête avec 30,5 points, 11 rebonds, 3,2 passes et 1,3 contre de moyenne en moins de 33 minutes depuis le début de la saison. Et cette nuit encore, Jojo n’a pas fait dans le détail face à des Bulls inoffensifs pour un joueur aussi dominant. Inutile de rappeler les statistiques, elles ont déjà été présentées en introduction de cet article et donnent encore des vertiges aux fans des Taureaux. Le vent a soufflé en pleine face de la Windy City sans que personne ne puisse rien y faire. Aux premières loges pour assister à ce raz-de-marée qui s’abat sur la concurrence depuis deux mois, Tobias Harris n’y est pas passé par quatre chemins en conférence de presse d’après-match.

« Je vais raconter à mes enfants qu’un jour j’ai joué avec Joel Embiid. Quand ils me demanderont quel est le meilleur joueur avec qui j’ai joué, je répondrai Joel Embiid. C’est un honneur d’être avec lui sur le terrain. »

Dans la famille des compliments, on a clairement affaire à un spécimen de cinquième catégorie. En d’autres termes, Tobias Harris est tout proche de faire une infidélité à Boban Marjanovic avec son coéquipier du frontcourt des Sixers tellement il est amoureux du joueur magnifique qu’est Joel Embiid. Et quand on se retourne un peu sur la carrière de Tobi, ces mots prennent encore plus de valeur. L’ailier a déjà vu du pays et a eu l’occasion de s’entraîner avec des joueurs comme Andre Drummond à Detroit, Nikola Vucevic à Orlando ou encore Blake Griffin aux Clippers pour s’en tenir aux intérieurs. Pourtant, il ne fait pas de doute que Joel est au-dessus de tous ces joueurs-là quand il est dans une forme comme ça. C’est simple, à part potentiellement LeBron James, personne ne se classe mieux que lui dans les débats pour le trophée de MVP lors de ce début de saison. Après deux mois, les Sixers sont premiers de l’Est avec un bilan de 20 victoires pour 10 défaites et le plus gros point noir du dossier d’Embiid concerne son absence lors de six matchs de Philadelphie cette saison (cinq défaites). Le titulaire du prochain All-Star Game donne une impression de puissance et de facilité qu’il nous confirme avec ses mots.

« C’est comme si le jeu tournait au ralenti pour moi. Je dirai que la seule différence par rapport à l’année dernière ce n’est pas vraiment le coaching mais c’est plus ma volonté de dominer chaque minute où je suis sur le terrain. L’année dernière, j’ai traversé une période compliquée et je n’étais pas au même niveau. Il y a aussi eu les moves effectués par Daryl Morey pendant l’intersaison et mon amélioration au niveau du tir. […] Ça me rend indéfendable. Si je suis pris en trappe, je vais trouver un moyen de me rendre sur la ligne des lancers-francs ou de finir près du panier. Si on me laisse de l’espace, j’ai mon hesitation shot et mon favori, le pull-up. Donc c’est dur de m’arrêter avec tout ça. J’ai ajouté beaucoup de facettes à mon jeu et ça fonctionne bien. »

Dans la forme de sa vie, les autres stars de la Ligue vont devoir se réveiller rapidement s’ils ne veulent pas laisser filer Joel Embiid vers le trophée de MVP. Il ne faudra d’ailleurs pas trop tarder car le Process est en train de marquer de sérieux points dans la tête des votants avec des performances comme celle d’hier soir. En tout cas, on a compris pour qui irait le vote de Tobias Harris si on lui demandait de mettre une enveloppe dans l’urne en fin de saison.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. ropib

    20 février 2021 à 15 h 06 min at 15 h 06 min

    Il doit quand-même mieux jouer à la passe, et doit lire plus vite les opportunités collectives… il a tellement d’armes individuelles qu’il semble devoir passer du temps à passer en revue l’opportunité de chacune avant de jouer avec les autres. Il peut encore gagner en fluidité collective pour les playoffs. Il n’a pas à être Jokic, mais il va faire mieux je pense et il me semble enfin s’améliorer petit à petit à ce niveau. C’est aussi ce qui permettrait à permettre à Simmons de mieux exploiter son propre potentiel en sa présence, pour l’instant chacun fait encore ses meilleures performances en l’absence de l’autre et pourtant ils font de gros effort… encore un peu de patience ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top