News NBA

Festus Ezeli refait surface dans la bulle de G League : la première étape d’un comeback improbable, 5 ans après

Festus Ezeli 20 février 2021

Les genoux ont eu le temps de refroidir, il est temps de repartir à l’attaque !

Source image : YouTube

Membre premium du club des pivots anéantis par des genoux en carton, Festus Ezeli est de retour en G League pour tenter de relancer sa carrière, à 31 ans. Les probabilités sont faibles mais on gardera quand même un œil sur les performances du champion NBA 2015 avec les Warriors dans l’antichambre.

La dernière fois qu’on l’a vu en tenue sur un terrain, les fans de Golden State préfèrent l’oublier. Vous l’avez deviné, il s’agissait du Game 7 des Finales de 2016, point d’orgue de l’incroyable comeback des Cavaliers face aux Warriors à l’occasion duquel il était même titulaire en l’absence d’Andrew Bogut. Cette fois, Festus Ezeli va pourtant bien tenter de s’inspirer de LeBron James, Kyrie Irving, Gérard et leurs coéquipiers pour nous sortir un retour de derrière les fagots comme le dirait si bien Orelsan. La trentaine atteinte, le 30è choix de la Draft 2012 n’a plus joué au niveau professionnel depuis ce fameux 19 juin 2016. Récupéré par les Blazers la saison suivante, il fera une Greg Oden en se faisant finalement couper sans avoir porté une seule fois les couleurs de la franchise de l’Oregon. Depuis ? Plus rien. Jusqu’à aujourd’hui et cette improbable annonce de Marc J. Spears pour The Undefeated.

Le grand Festus est de retour ! Arrivé chez Mickey il y a peu, le pivot de 2,11 m est toujours en quarantaine et sera éligible pour jouer dès demain, dimanche. Sans contrat pour l’instant, il fera partie des réserves de joueurs que les équipes de G League sont libres d’appeler pour compléter leur roster dans ce format de compétition un peu particulier avec des Playoffs déjà prévus du 8 au 11 mars. Pas le temps de traîner, le Nigérian va donc devoir performer d’entrée s’il veut se faire voir et, pourquoi pas, intriguer suffisamment une franchise NBA pour se faire tester lors des prochains camps d’entraînement l’été prochain par exemple.

Ezeli part tout de même de très loin et rares sont les retours gagnant après une si longue absence. Néanmoins, avec deux Finales NBA à son actif dont un titre obtenu avec les Warriors en 2015 et cet ancien statut de chouchou de la Baie, c’est tout de même un plaisir de retrouver le natif de Benin City en short. La porte est fermée à double tour, mais il existe un infime trou de souris par lequel il pourrait tout de même se glisser pour tenter de revenir dans la Grande Ligue où il tournait à 4,2 points, 4,3 rebonds et 1 contre de moyenne en 170 matchs entre 2012 et 2016.

Nous pouvons désormais ajouter un nom de plus à la liste des anciens NBAers engagé en G League dans leur quête d’un nouveau contrat dans la meilleure ligue du monde. Entre Jeremy Lin et lui, Linsanity semble avoir quelques longueurs d’avance mais peut-être reste-t-il assez de place pour les deux anciens dans l’Association.

Source texte : The Undefeated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top