Heat

Le Heat fait (encore) tomber les Knicks au finish : un match défensif entre Miami et New York, et l’ombre de Pat et Zo plane sur 2021

Jimmy Butler

C’était la gueeeeeerre.

Source image : NBA League Pass

Quel match ! Le Heat s’impose à domicile et valide une troisième victoire de suite après avoir maté les Knicks grâce notamment à un gros shoot de Tyler Herro dans le money time. Les deux équipes se sont livrées une bataille épique et sous le signe de la défense, nous rappelant avec une douce mélancolie les duels Ewing/Mourning des années 90. 

On en redemande. Dans une rencontre en direct des tranchées, Heat et Knicks se sont donc livrés une bataille épique lors de laquelle les deux équipes auraient clairement pu l’emporter. Un match qui va commencer sur des chapeaux de roues(x) puisque en première mi-temps Kelly Olynyk inscrit… 17 points dont 5 tirs du parking. Et ce n’est pas le seul joueur du Feu à être… en feu de loin, puisque la franchise de Floride va inscrire huit tirs du parking dans le deuxième quart. Ce coup de chaud permet à Miami de revenir dans le match et de rentrer au vestiaire avec une avance de deux points, eux qui avaient pris 10 points de retard sur des Knicks en forme au début du deuxième acte. Un début de match réussi pour NY donc, notamment grâce à Derrick Rose, arrivé en provenance de Detroit contre Dennis Smith Jr. et qui, pour son retour avec la tunique des Knicks, a réalisé un premier match très encourageant. 14 points à 5/9 au tir dont 2/3 de loin en 20 minutes de jeu, et le MVP 2011 a vite trouvé ses marques et a semblé très à l’aise dans le système Thibodeau. Le voir jouer au côté d’Immanuel Quickley était tout aussi émouvant, avec cette image du vétéran qui va probablement avoir un rôle de mentor avec le rookie de Kentucky. 

Au retour des vestiaires, les Knicks vont de nouveau accélérer, sous l’impulsion de R.J. Barrett et de role players qui font le boulot. En face, l’attaque patine et ce sont Jimmy Butler et Bam Adebayo qui inscrivent… l’intégralité des 19 points du Heat dans le troisième quart. On retrouve une défense des Knicks ultra-efficace, qui gêne les remplaçants du Heat et force de nombreuses pertes de balle. Avec six points d’avance pour NY à l’entame du dernier quart la rencontre est loin d’être décidées. Seulement 36 points seront inscrits jusqu’au buzzer, dans une fin de match nous offrant une bataille défensive de haute classe entre deux vraies équipes de basket, deux équipes old-school. Les tirs arrêtent de tomber dedans et cette ambiance anxiogène convient parfaitement… aux hommes d’Erik Spoelstra qui, mine de rien, sont tout de même habitués aux moments chauds depuis leur run en Finales NBA en octobre dernier. Une nouvelle bombe du parking de Olynyk permet au Heat de prendre deux points d’avance à 2m45 de la fin du match, Elfrid Payton répond deux actions plus tard sur un lay-up et le score est de 94 partout à 1m50 de la fin. Plus personne ne marquera jusqu’à ce que Tyler Herro ne rentre une grosse ficelle de loin pour prendre trois points d’avance à une minute du buzzer, mais le match est loin d’être fini. Immanuel Quickley qui ne connaît apparemment pas le concept de pression, lâche un magnifique floateur pour revenir à un point, Olynyk rate son jump shot et les Knicks récupèrent la balle avec 25 secondes à jouer et le potentiel buzzer beater dans les mains. Mais, évidemment, la défense du Heat répond présent, Bullock rate son fadeaway puis Julius Randle, qui pensait récupérer un rebond, fait faute sur Jimmy Butler. Une nouvelle erreur de Randle qui vient « parfaire » une rencontre très compliquée pour l’ailier, qui finit avec 12 points à 4/18 au tir dont de nombreux ratés dans le money time. Jimmy Butler rate ensuite un lancer mais se rattrape magnifiquement en gênant R.J. Barrett sur la tentative d’égalisation au buzzer. Le Canadien balance son lay-up un peu trop haut sur la planche, ce dernier rebondit en dehors du cercle, rebond Adebayo, game over. Le Heat enchaîne une troisième victoire de suite très importante quand on sait leur besoin de remporter des matchs et quand on connaît le programme qui les attends sur les prochaines rencontres (Rockets, Jazz, Clippers, Warriors, Kings, Lakers, Thunder, Raptors, Jazz). Oui les victoires risquent d’être difficiles à obtenir sur les prochaines semaines, d’où l’importance de cette win sur les Knicks ce mardi soir.

Le Heat remporte une troisième rencontre de suite face à des Knicks encore une fois été très sérieux. Miami n’est plus qu’à une victoire du Top 8 mais un long (très long) road trip à l’Ouest des Etats-Unis les attend, un voyage qui sera crucial pour la suite de la saison de Jimmy Buckets et ses copains. 

stats heat knicks 10 février 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top