Pistons

Les Pistons sont joueurs et tapent les Nets : troisième défaite de suite pour Brooklyn, c’est marrant, défaite ça commence comme défense

Kyrie Irving

Quand tu repenses à LeBron.

Source image : NBA League Pass

Après deux défaites face aux Raptors et aux Sixers, les Nets se déplaçaient cette nuit à Detroit, toujours sans Kevin Durant mais face à un adversaire nettement inférieur sur le papier. Mais voilà, t’as beau avoir tous les All-Stars que tu veux, si tu ne défends pas c’est dur de gagner un match de basket et Jerami Grant et sa clique l’ont très bien compris en infligeant une leçon d’humilité à Brooklyn.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Brooklyn. Une nouvelle fois la défense des Nets a été très faible et Detroit, 26ème attaque de la Ligue, n’a eu cette fois-ci aucun mal à mettre le ballon dans le panier. Et dès le premier quart-temps on a senti la carotte arriver : les Pistons se baladent et scorent 38 points, prenant rapidement les devants dans le match. Comme d’habitude, les Nets regardent leur adversaire s’amuser dans leur défense et on a même vu un James Harden frustré de la prestation de son équipe. Durant un timeout pris par Steve Nash après 4 minutes de jeu, le Barbu va alors prendre DeAndre Jordan à partie pour, on imagine, lui demander de se bouger un peu en défense, lui qui a été catastrophique avec un grand C en première mi-temps. De nouveau bien trop permissif, laissant Detroit pénétrer tranquillement dans la raquette alors qu’en attaque il finira avec… 5 turnovers, ce qui pour un pivot qui touche rarement la balle à part pour dunker est tout simplement… bref. Même si il n’est pas le seul à blâmer, on comprend la réaction de James Harden et il est temps que Nash trouve des solutions de ce côté du terrain car cela va faire bientôt un mois que le Barbu est arrivé dans la ville qui ne dort jamais et on ne peut pas dire que les progrès soit très flagrants. Les Pistons, en tout cas, n’étaient clairement pas venus pour servir de victime aux stars de New York. Les hommes de Dwane Casey vont au final limiter Brooklyn à « seulement » 111 points, et ce malgré une adresse plutôt intéressante. Là où le bât a blessé pour les Nets ? Les balles perdues, puisque Detroit a forcé 15  turnovers de leur adversaire et marqué 25 points grâce à elles, profitant du laxisme de joueurs peu concernés au moment de revenir défendre. 

Mais vous connaissez la chanson, même en étant mauvais en défense, les Nets sont quand même restés dans le match grâce à une attaque toujours aussi efficace. James Harden, 24 points et 12 assists, a de nouveau endossé ce rôle de meneur gestionnaire même si il a parfois cherché trop la passe alors qu’il aurait très bien pu prendre le tir. Plutôt cocasse quand on sait que Ramesse est trois fois meilleur scoreur de la Ligue sur les trois dernières saisons. Cette nuit c’est en tout cas, de nouveau, Kyrie Irving qui a pris le plus de tirs avec 28 tentatives pour 12 rentrées et 27 points au final. Et alors qu’on croyait que les Nets allaient nous refaire le coup du comeback grâce à une attaque inarrêtable, les Pistons ont réagi à l’assaut en patron, grâce notamment à un Jerami Grant de nouveau à un niveau All-Star et qui a une nouvelle fois été le meilleur joueur sur le terrain ce soir. En fin de troisième quart Brooklyn revient à trois points et, au lieu de paniquer, les hommes de Casey vont exécuter magnifiquement en attaque. Delon Wright (22 points) rentre quatre points de suite, puis Grant rentre un 3-points et hop les Pistons prennent 8 points d’avance à l’entame du dernier acte. Puis douze dernières minutes gérées à la perfection et avec seulement 25 points encaissés, les Pistons n’avaient plus qu’à faire le taff en attaque pour décrocher leur sixième win de la saison. C’est d’ailleurs le rookie Saddiq Bey qui se chargera de finir le spectacle en inscrivant 15 de ses… 15 points dans le dernier quart. Exceptionnellement clutch, Bey a fini la rencontre en patron, en enchaînant les drives et les tirs du parking et avec un Blake Griffin qui regardait son back-up finir le boulot à sa place. L’ancien de Villanova (encore eux) a été la goutte de trop pour les Nets qui ne reviendront jamais et perdent une quatrième fois sur les cinq derniers matchs, venant confirmer que s’ils n’arrivent pas à mettre 130 points… ils n’ont quasi aucune chance de remporter un match de basket. Ya encore du boulot, beaucoup de boulot….

Les Pistons décrochent donc leur sixième victoire de la saison face à des Nets trop fébriles. Jerami Grant a lâché une nouvelle prestation monstre tandis que Saddiq Bey a terminé le boulot dans le dernier quart-temps. Une nouvelle prestation encourageante pour cette équipe qui joue un basket séduisant depuis le début de la saison malgré le déficit attendu de victoires Heureusement, les Nets et leur défense en carton sont passés par là pour rebooster les troupes de la Motor City

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top