Raptors

Kyle Lowry potentiellement sur le départ ? Certains pensent qu’il est l’heure de tourner la page chez les Raptors

Kyle Lowry

Oui, Kyle, on parle bien de toi l’ami !

Source image : NBA League Pass

Les Raptors n’ont pas très bien débuté l’exercice 2020-21. En NBA, on sait que tout va très vite et que le passé, même glorieux, peut rapidement être balayé par le business. Certains membres de la franchise canadienne réfléchiraient à un départ du vétéran Kyle Lowry, un joueur qui fait pourtant partie des meubles sur place.

Si l’équipe semble aller mieux ces derniers jours, notamment avec un début de mois de février plutôt satisfaisant (trois victoires et une défaite), rien ne dit que les Raptors ne vont pas s’activer avant la trade deadline du 25 mars. Les récentes rumeurs impliquant la franchise canadienne font justement état de réflexions poussées au sein du front office et du staff pour tenter de sortir l’équipe de sa léthargie. Pour cause, les Raptors sont pour l’instant huitièmes de la Conférence Est avec un bilan de 11 victoires et 13 défaites, et viennent de vivre un début de saison sans doute bien loin de leurs ambitions. Selon les informations de Jake Fischer de Bleacher Report, Kyle Lowry est vu par plusieurs membres de la franchise comme l’élément le plus à même de s’en aller rapidement. Le meneur de 34 ans, à Toronto depuis 2012, sera agent-libre non-restreint à l’été 2021, arrivant au terme de son extension d’un an à 31 millions de dollars signée après le sacre NBA en juin 2019. Pouvoir tirer une contrepartie intéressante et sans doute utile au groupe en échange d’un joueur dont l’avenir n’est pas sûr de s’écrire à Toronto est sans doute l’idée du front office. Si le grand pote de DeMar DeRozan, lui envoyé aux Spurs en juillet 2018 sans réels états d’âme, reste compétitif et réalise un début de saison dans ses standards (17 points à 42,6% au tir dont 36,9% à 3-points, 5,7 rebonds et 6,7 passes en 34 minutes de jeu), l’avenir pourrait s’écrire sans lui. La récente prolongation de Fred VanVleet et sa montée en puissance depuis la reprise le prouvent également.

« Il y a une période de temps pour tout et tout le monde. Et il est probablement temps de passer à autre chose. »

— Un dirigeant de la Conférence Ouest à Jake Fischer de Bleacher Report concernant Kyle Lowry

Malgré tout, ne crions pas trop vite au départ inévitable, Lowry ne semble tout de même pas être le principal problème actuel des Raptors. Leur défense (2ème à l’efficacité défensive avec 105 la saison passée contre 18ème avec 111,5 en 2020-21) n’est plus que l’ombre d’elle-même et leur secteur intérieur aurait bien besoin de renfort pour compenser de belles erreurs de casting, dont Aron Baynes et Alex Len, déjà parti. La direction de la franchise, le président Masai Ujiri et le General Manager Bobby Webster en tête, cherche donc quelles peuvent être les différentes hypothèses les plus positives pour la suite de la saison et l’avenir. Si rien n’est encore décidé sur place, le journaliste de Bleacher Report regroupe déjà plusieurs équipes pouvant être intéressées par les talents du meneur au short bien rempli. On retrouve notamment le Heat, les Clippers, ou encore le Magic d’un certain Evan Fournier. De nombreuses franchises sont citées, toujours avec une argumentation intéressante, ce qui nous laisse dire que la concurrence devrait être féroce sur le dossier d’un papi toujours en forme et bénéficiant d’une expérience des matchs chauds et des Playoffs.

Néanmoins, il va falloir garder à l’oeil l’évolution de la santé du principal intéressé au cours des prochains jours puisque, victime de douleurs au dos la nuit dernière, Lowry a dû quitter ses partenaires dès le premier quart-temps lors du succès (128 à 113) face aux Grizzlies. Si le garçon nous fait un acting digne de ses provocations de passages en force, on devrait le voir se mettre en ITT jusqu’à 26 mars. N’oublions pas non plus que le meneur a déjà été annoncé sur le départ un grand nombre de fois depuis près de dix ans. Pour rappel, en février 2019, les Raptors avaient été proches d’ajouter Lowry au package comprenant Jonas Valanciunas pour récupérer Mike Conley en compagnie de Marc Gasol. Le deal ne se fera finalement que partiellement, le Lituanien faisant le chemin inverse de l’Espagnol, et le lutin des Canadiens offrant lui la première bague aux Raptors quelques mois plus tard. On imagine mal ce scénario se répéter, mais on ne sait jamais avec la NBA…

Kyle Lowry et les Raptors, c’est une belle histoire d’amour débutée en 2012. Après une collaboration kiffante mais infructueuse avec son ami DeMar DeRozan, le meneur a pu remporter une bague en compagnie de Kawhi Leonard en 2019. Le joueur six fois All-Star est désormais peut-être arrivé au bout d’un cycle à Toronto et pourrait être l’élément bankable utilisé par sa direction pour tenter de repartir du bon pied. On verserait quand même une petite larme si jamais c’était bien le cas !

Source texte : BleacherReport.com et BasketballReference.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top