Raptors

Les Raptors viennent à bout des Grizzlies : Kyle Lowry sorti sur blessure, Nick Nurse exclu… mais le trio NoPo / FVV / Siakam a fait le job

Nick Nurse 28 février 2020

Y’a de la ressource à Tampa !

Source image : YouTube

C’est ce que l’on appelle une victoire à l’expérience. Derrière au score pendant la majorité de la partie, les Raptors ont passé un 34-16 aux Grizzlies dans le dernier quart temps pour terminer le boulot, derrière un trio VanVleet / Siakam / Powell à 93 points, qui a su répondre présent après la blessure de Kyle Lowry.

Raptors, Grizzlies, deux des franchises les mieux gérées ces dernières années se retrouvaient cette nuit sur le terrain du FedExForum à Memphis pour leur premier rendez-vous de la saison. La rencontre va rapidement s’emballer quand au bout de 7 minutes de jeu Kyle Lowry… rentre au vestiaire. Très vite, on apprend que le meneur bagué ne reviendra pas, à cause de douleurs au dos. Et sans Lowry, les Raptors vont mettre du temps à trouver leur rythme en défense. Memphis va d’ailleurs en profiter en fin de deuxième quart en passant un 19-4 à Toronto et rentrer au vestiaire en étant devant au score 70-63. La défense des Raptors prend l’eau, laissant les Grizzlies s’amuser en attaque. Pourtant, cette saison, l’attaque de Taylor Jenkins n’est que 22ème de la Ligue en offensive rating, mais face à Toronto les Oursons se régalent, et tout particulièrement Jonas Valanciunas auteur de 18 points en première mi-temps pour son deuxième match post-reprise. Le pivot lituanien, ancien de la maison Dino, a profité des largesses défensives de ses ex-copains pour lâcher sa meilleure compote et finira la rencontre avec 27 points, son record de la saison, à 8/12 au tir et… 20 rebonds. Oui, car les Raptors n’ont pas iniquement galéré en défense mais aussi au rebond, largement dominés par des Grizzlies affamés. Valanciunas finit d’ailleurs avec 10 – à un rebond de son record en carrière – des 19 rebonds offensifs de son équipe.

Mais voilà, ces Raptors restent une équipe championne et voir leur ancien coéquipier les dominer comme ça a dû piquer quelques égos. En tout cas Nick Nurse a décidé de montrer son mécontentement en se faisant… expulser, nous rappelant dans le style un certain Gregg Popovich. Une technique fortement efficace puisque les Raptors vont prendre la rencontre à leur compte dès lors que leur coach sera rentré au vestiaire. Après être revenus à 3 points à l’entame du quatrième quart temps, Fred VanVleet, Pascal Siakam et Norman Powell vont activer le mode rouleau compresseur et rappeler aux Oursons à qui ils ont affaire. Le trio va inscrire 29 des 34 points des Dinos dans le dernier quart (10 pour FVV, 12 pour Spicy P et 7 pour NoPo). L’arrière au nez crochu réalise d’ailleurs un sixième match sur sept à 20 points ou plus puisqu’il finit avec 29 points ce soir. Une nouvelle grosse performance pour Powell qui avait très mal démarré la saison et qui a retrouvé son efficacité ces dernières semaines. Fred Van Vleet, encore impressionnant, finit pour sa part avec 32 points et 9 assists à 57% au tir et a bien élevé son niveau de jeu quand son franchise player Lowry n’était pas là pour faire le boulot. Pascal Siakam continue son mea culpa et avec 32 points à 61% au tir, 5 rebonds et 6 passes et réalise son quatrième match à 30 points et 50% au tir sur ses six dernières sorties. Un réveil qui tombe lui aussi à pic pour des Raptors toujours en quête de remontée dans le classement de l’Est. Les hommes de Nick Nurse ont fait jouer l’expérience quand il le fallait face à des Grizzlies trop gentils et incapable d’arrêter l’hémorragie en fin de match. Ja Morant réalise un nouveau match compliqué au tir : 5/17 au tir, son troisième match sur les quatre derniers à moins de 35%. Surtout, le ROY 2020 n’a mis aucun point dans le dernier quart, la où son équipe en avait le plus besoin. Les Raptors restent huitièmes, les Grizzlies enchaînent eux une quatrième défaite de suite et tombent au classement puisqu’ils sont désormais onzième dans une Conférence Ouest ultra-serrée.

Les Raptors, orphelins de Lowry pour la majorité de la rencontre puis de Nick Nurse en deuxième mi-temps, ont finalement fait le boulot dans le dernier quart pour venir à bout de Grizzlies essouflés. Quatrième défaite de suite pour Memphis qui a besoin que ses cadres se réveillent pour revenir dans le Top 8 le plus rapidement possible, si tant est… que ça doive arriver un jour.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top