News NBA

Point COVID du jour : 11 cas positifs depuis le 13 janvier, des Wizards pas encore prêts à rejouer et fini les câlins avec les adversaires sur le parquet

Donovan Mitchell Utah Jazz 9 janvier 2021

On ne reverra pas ce genre d’image dans les prochains temps…

Source image : NBA League Pass

Dans un pays très durement touché par la pandémie du COVID, la NBA ne fait pas exception et doit elle aussi faire avec cette peur constante d’une multiplication des cas positifs. Après un début d’année 2021 tendu, la direction de la Ligue continue de durcir ses protocoles pour éviter tout nouveau foyer en son sein.

Comme l’a révélé Shams Charania de The Athletic, très vite suivi de son inséparable compère Adrian Wojnarowski d’ESPN, 11 nouveaux cas positifs au COVID ont été détectés sur les 502 tests réalisés sur la semaine du 13 au 19 janvier. Alors que les résultats de la semaine passée indiquaient 16 positifs sur 497 tests, la situation reste tendue au sein de la NBA. Pour preuve, vu que la direction de la Ligue n’était pas spécialement convaincue des changements d’attitude très à la marge ces derniers jours, et ce malgré ses récentes annonces de durcissement des protocoles sanitaires anti-COVID, elle a décidé d’agir à nouveau. Comme l’a annoncé le Shams puis ESPN dans un article consacré au sujet, la NBA a estimé nécessaire de disposer au milieu du parquet des agents de sécurité amenés à faire respecter la distanciation sociale entre les joueurs, et interdisant donc tout contact avant ou après les matchs. Fini les handshakes entre adversaires ou les petits clips du genre « vrais reconnaissent vrais » durant l’échauffement ou après le coup de sifflet final. Et il faut que les joueurs (et membres de staffs) maintiennent une distance suffisante en continu et portent bien sûr leur masque dès qu’ils quittent l’aire de jeu. La NBA ne semble pas badiner sur ces éléments, et les joueurs ont plutôt intérêt à ne pas enfreindre ces nouvelles règles. La punition s’annonce sévère si un petit délinquant est surpris en train de le faire.

Ces nouvelles contaminations au sein de la NBA ont des conséquences visibles : les reports de différents matchs. La nuit dernière, on savait que l’opposition entre les Hornets et les Wizards, reportée à l’avance, n’allait pas se tenir. Cependant, la surprise était totale à la suite de l’annonce en début de soirée du report de Blazers – Grizzlies pour cause du protocole contact tracing touchant Memphis. Et si les trois rencontres prévues la nuit prochaine sont pour le moment hors de danger, la NBA a d’ores et déjà annoncé un report concernant un match de vendredi. Les Wizards, encore loin d’être prêts à reprendre, ont réussi à convaincre la Ligue de leur accorder un retour au jeu en douceur et leur duel face aux Bucks n’aura ainsi pas lieu. Ce match, déjà le 17e reporté cette saison et sans doute pas le dernier, place d’ailleurs les Wizards comme champions en la matière avec six rencontres en retard à disputer (ils n’ont pas joué depuis le 11 janvier).

On espère que ces nouvelles annonces de la NBA vont permettre de calmer un peu plus la situation, et d’enchaîner à nouveau les matchs en toute sécurité. On sait que c’est bizarre de ne plus pouvoir checker son ami présent dans le camp d’en face ou d’aller prendre des nouvelles d’une connaissance adverse avant ou après un match, mais c’est le prix à payer pour garantir une sécurité sanitaire encore accrue.

Source texte : ESPN.com et The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top