News NBA

Point COVID du jour : la NBA durcit ses protocoles sanitaires, ça devient comme dans la bulle de Mickey mais sans la bulle

James Harden pari

Pas d’invité(e)s dans la chambre ? Les nuits vont être bien longues…

Source image : Youtube

La NBA est claire : elle ne veut pas mettre en pause sa saison pour le moment. Cependant, elle sait qu’elle devait agir avec l’accumulation de cas positifs et de matchs reportés ces derniers jours. C’est pourquoi un durcissement des différents protocoles sanitaires concernant joueurs et staffs vient d’être annoncé.

Dans un pays où le COVID ne freine pas sa progression, bien au contraire, la NBA est de plus en plus touchée depuis le début d’année 2021. Avec une multiplication de cas, qu’ils soient positifs ou simplement cas contacts, et donc des joueurs et membres de staff placés à l’isolement, la NBA est bien obligée de renoncer à la tenue de certains matchs par précaution. Avec cinq matchs d’ores et déjà reportés depuis dimanche et une situation bien complexe à gérer, la direction de la Ligue se devait de réagir et c’est ce qu’elle a fait très rapidement à la suite de réunions téléphoniques entre dirigeants de la NBA, managers généraux, proprios et joueurs. Comme l’a rapporté ESPN dans un article très complet consacré au sujet, un accord a été trouvé entre la NBA et la NBPA (l’union des joueurs) pour un durcissement des protocoles COVID. Toujours très bien informé, Adrian Wojnarowski a fait un point sur les nombreux changements induits par ce serrage de vis d’Adam Silver et ses équipes, et on comprend très vite que ça ne rigole plus. Voici les mesures les plus importantes prises ces dernières heures pour endiguer la progression du COVID au sein de la NBA.

  • Une interdiction de recevoir des invités ne faisant pas partie de l’équipe dans les chambres d’hôtel en déplacement.
  • Jusqu’au 26 janvier au minimum, les joueurs et les membres des staffs doivent rester chez eux sauf pour rejoindre la salle ou la salle d’entraînement, faire de l’activité physique en extérieur, pour des activités de première nécessité ou encore en cas de circonstances extraordinaires uniquement.
  • En déplacement, toute sortie hors de l’enceinte de l’hôtel est désormais interdite, sauf pour les activités liées à l’équipe ou une urgence. Les listes de restaurants approuvés par la NBA sont retirées.
  • Les réunions ou discussions d’avant-match ayant lieu dans les couloirs et les vestiaires sont limitées à dix minutes maximum et avec port du masque obligatoire. Le reste des rassemblements entre les joueurs et les staffs doivent avoir lieu sur le parquet ou dans un autre espace où il est possible de respecter les mesures de distanciation sociale.
  • Tout professionnel rendant régulièrement visite à un joueur à son domicile doit maintenant subir deux tests COVID par semaine.
  • Le port du masque devient désormais obligatoire pour tous et à tout moment sur le banc lors des matchs. Des « cool down chairs » disposées à distance du reste du banc de touche permettront néanmoins aux joueurs de souffler quelques instants sans devoir porter un masque, avant de rejoindre les autres joueurs de l’équipe masqués.
  • Pour limiter au maximum les contacts, le placement des joueurs dans l’avion doit maintenant coïncider avec leur positionnement sur le banc pendant les rencontres.
  • Les séances de massages ou encore de physiothérapie doivent également se tenir dans un lieu ouvert et permettant à chacun d’être assez espacé des autres. Là aussi, le port du masque et même d’une visière est demandé.

On en connaît quand même pas mal pour qui ces changements drastiques vont être bien difficiles à accepter. Notamment un certain ancien MVP, barbu, évoluant chez les Rockets et dont on taira le nom, mais qui doit voir d’un œil inquiet l’interdiction des invité(e)s dans les chambres d’hôtel. Il ne doit d’ailleurs pas être le seul mais la sécurité passe avant toute chose, ne l’oubliez pas messieurs. Si les changements hors des parquets sont nombreux, avec tout un tas de nouvelles mesures et d’autres simplement repensées plus durement, la limitation des contacts entre joueurs avant et après les matchs, et si possible également durant les rencontres, est également demandée. Fini les handshakes de professionnels durant cinq minutes et les chest bumps de déménageurs sur le banc et sur le parquet, il faudra là aussi agir avec retenue. Pas sûr que ces éléments soient bien respectés tant les joueurs sont parfois dans le feu de l’action, pouvant ainsi oublier ces précautions sanitaires pour célébrer un bon and one ou un poster des familles. Des célébrations qui semblent cependant bien dérisoires alors que les cas se multiplient un peu partout au sein de la NBA et que le report d’une nouvelle rencontre, celle entre les Wizards et le Jazz mercredi (en plus du Boston – Orlando), a été annoncé. Et comme si la situation n’était déjà pas assez complexe à gérer, ESPN a également révélé que plusieurs joueurs au sein de la NBA ont récemment été testés positifs une deuxième fois, ce qui voudrait dire que l’immunité ne durerait que quelques mois. Il nous mène la vie dure ce COVID !

La situation sanitaire se dégradant en NBA ces derniers jours, Adam Silver et ses sbires étaient obligés d’agir rapidement et avec poigne pour tenter de reprendre un peu le contrôle. C’est désormais chose faite avec ce durcissement des différents protocoles entourant les joueurs et les membres des staffs de l’ensemble de la Grande Ligue. Reste à voir leur efficacité dans le temps !

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top