Dossiers NBA

James Harden transféré, les yeux sont désormais rivés sur Bradley Beal : tenez-vous prêts, le prochain blockbuster n’est peut-être pas si loin

Est-ce qu’on va bientôt assister à un nouveau gros trade impliquant Bradley Beal ?

Source image : YouTube

Pendant de longues semaines, James Harden occupait une bonne partie de l’actu NBA avec ses envies de départ. Maintenant qu’il a été transféré à Brooklyn, le Barbu n’est plus au centre des rumeurs. Mais on en connaît un qui pourrait bien prendre sa place dans les prochaines semaines. Qui ça ? Bradley Beal. 

Les rumeurs concernant Bradley Beal vont-elles reprendre de plus belle maintenant que James Harden a officiellement quitté le marché ? Avec la prolongation de contrat de Bealou en octobre 2019, elles s’étaient un peu calmées mais on se dit que l’arrière de Washington pourrait bien revenir au cœur de l’actu très vite. Et pour cause, avec le transfert d’Harden chez les Nets, Beal est aujourd’hui clairement le prochain gros poisson à aller chercher. Pour l’instant, la star des Wizards n’a pas exprimé d’éventuelles envies de départ comme a pu le faire Ramesse avec les Rockets, au contraire il semble déterminer à tout donner pour sa franchise de toujours, comme le montrent ses performances depuis le début de la saison. 35 points – 5 rebonds – 5 passes de moyenne, des énormes cartons dont une pointe à 60 unités, Bradley prouve chaque soir qu’il n’a pas la tête ailleurs. Le problème, c’est qu’il réalise toujours ses perfs dans le vide. Ambitieux suite au transfert ayant permis l’arrivée de Russell Westbrook, les Wizards occupent aujourd’hui les bas-fonds de la Conférence Est malgré les efforts surhumains de Beal, et on se demande s’ils ont vraiment les moyens de devenir une équipe compétitive rapidement. Quand on voit le niveau actuel et les bobos de Westbrook, la grosse blessure du jeune pivot Thomas Bryant, la défense toujours aussi pourrave, la situation salariale de la franchise (131 millions de dollars en salary cap cette saison, 123 l’an prochain) et le Capitole en mode portes ouvertes, clairement ça craint un peu du côté de D.C. actuellement.

Bradley Beal a toujours dit qu’il voulait faire toute sa carrière dans une seule et même franchise, old school style. Mais il a aussi dit qu’il voulait gagner. La frustration accumulée ces dernières années et en ce début de saison poussera-t-elle Bealou à finalement demander un transfert ? L’avenir nous apportera la réponse à cette question mais ce qui est sûr, c’est que plusieurs franchises gardent un œil attentif sur ce dossier, sans doute encore plus maintenant qu’Harden est à Brooklyn. De plus, outre le Barbu, de nombreux grands noms potentiellement agents libres dans un futur proche ont signé des prolongations de contrat récemment (Giannis Antetokounmpo, Paul George, LeBron James, Anthony Davis), ce qui fait de Beal la seule vraie superstar pouvant bientôt être en instance de départ. On sait que tout peut aller très vite en NBA mais pour les équipes qui veulent changer de dimension, c’est probablement vers Washington qu’il faut se tourner. Pour le moment, les Wizards ne semblent pas avoir l’intention de bouger leur joyau, eux qui ne sont pas particulièrement sous pression à ce niveau-là. En effet, non seulement Beal n’est pas allé toquer à la porte du manager général des Wizards Tommy Sheppard pour demander un transfert, mais en plus, il lui reste un an de contrat après la saison 2020-21, potentiellement deux s’il prend sa player option. Alors oui évidemment, 2022 c’est demain mais disons que Washington n’a pas le couteau sous la gorge par rapport à un potentiel départ de Beal lors de la Free Agency. Cependant, les Wizards devraient peut-être envisager un transfert dès maintenant. Comme le mentionne John Hollinger de The Athletic dans un récent article sur la franchise de la capitale, la cote de Bradley Beal est aujourd’hui plus élevée que jamais : niveau de jeu de folie, à peine 27 ans, et un contrat qui dure encore un peu. Quand on voit ce que les Rockets ont récupéré pour Harden en matière de choix de Draft et de pick swaps (quatre choix de premier tour, quatre pick swaps de premier tour), ou encore les Pelicans pour Jrue Holiday (deux choix de premier tour, deux pick swaps de premier tour), on se dit que les Wizards peuvent obtenir une très grosse contrepartie pour entamer leur reconstruction sur des bases solides. Peut-être que Washington ne veut pas entendre parler de reconstruction pour l’instant mais vu la tournure des événements, va peut-être falloir y penser un moment donné.

Si le joueur ou la franchise estime que le moment est arrivé pour couper les ponts, alors le dossier deviendra particulièrement chaud et il pourrait bien enflammer la prochaine trade deadline, prévu pour le 25 mars. Dans une saison où tout semble possible, où les incertitudes sont nombreuses tout comme les absences, récupérer un Bradley Beal peut permettre à une équipe de faire un énorme bond en avant. Et contrairement à Harden, Bealou possède un jeu qui semble plus à même de s’intégrer dans un collectif avec d’autres stars. Moins gourmand en ballons (pas qu’en ballons d’ailleurs), plus shooteur et dangereux sans la gonfle, l’arrière des Wizards a vraiment tout ce qu’il faut pour qu’une équipe ambitieuse lâche du lourd afin de le récupérer. On pense notamment à Miami, en difficulté en ce début de saison notamment à cause du COVID, et déjà dans les rumeurs concernant James Harden. On sait que Pat Riley aime taper des grands coups sur le marché des transferts ou de la Free Agency, il ne fait aucune doute que Patoche sera sur le dossier si Beal devient officiellement dispo. Les Sixers de Daryl Morey, dans les discussions jusqu’au bout avec Ramesse, semblent aussi faire partie des candidats potentiels pour acquérir Bealou, et d’autres pourraient encore se mêler à la lutte. Kevin O’Connor de The Ringer a récemment mené sa petite enquête en interrogeant une dizaine de dirigeants au sein de la Ligue pour savoir quelles franchises de l’ombre pouvaient potentiellement tenter de monter un blockbuster trade. Les Pelicans sont notamment ressortis à plusieurs reprises, ainsi que les Knicks. Alors, comment va évoluer cette situation ?

C’est la nouvelle grande question suite au giga trade de James Harden. Pour l’instant, un potentiel transfert de Bradley Beal n’est pas encore d’actualité, mais ça pourrait arriver vite, surtout si les Wizards continuent de galérer comme c’est le cas actuellement. Si vous aimez les blockbusters, on vous conseille de suivre ce dossier de très près.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top