Kings

Tyrese Haliburton is back, et comme par hasard les Kings gagnent : on lui donne le Rookie of the Year tout de suite ou comment ça se passe ?

Cœur dans les yeux.

Source image : NBA League Pass

Absent lors des deux derniers matchs à cause d’une blessure au poignet, Tyrese Haliburton n’a rien pu faire pour éviter la défaite des Kings face à Houston et Golden State. Du coup, il est revenu en bombe cette nuit pour porter Sacramento vers la victoire en réalisant un quatrième quart-temps de patron. Pour rappel, il n’est que rookie.

Tyrese Haliburton n’en finit plus de briller. Déjà auteur d’un début de saison particulièrement séduisant du côté de la capitale californienne, le meneur drafté en douzième position il y a quelques semaines vient de lâcher un petit chef-d’œuvre face aux Bulls, qui ont pu découvrir la pépite de Sactown. 35 minutes de jeu au total, 17 points (7/15 au tir, 3/7 de loin), 7 rebonds, 6 caviars, 1 contre, 3 interceptions pour… zéro turnover. Une soirée record pour Tyrese, qui a profité du petit bobo de De’Aaron Fox – touché aux ischios – pour établir ses meilleurs chiffres en carrière dans toutes les catégories citées juste au-dessus. Bref, une soirée dont il se souviendra, une soirée dans laquelle il a d’abord galéré un peu, avant de véritablement porter les Kings dans le quatrième quart-temps. Oui, on parle d’un gamin de 20 ans seulement, qui n’a même pas dix matchs NBA derrière lui, mais qui est déjà capable d’enchaîner les actions clutch des deux côtés du terrain. Tyrese dans le quatrième quart cette nuit ? 15 points (6/7 au tir, 3/3 de loin), avec du lay-up en pénétration, du dunk en contre-attaque après interception, du missile de loin, et surtout ce tir primé insolent depuis le corner à 12 secondes de la fin pour crucifier les Bulls, le score passant de 124-121 pour Sacramento à 127-121. Trop propre, trop fort, trop kiffant.

Et comme il ne voulait pas laisser la moindre chance aux Taureaux, c’est également lui qui a intercepté le ballon sur la remise en jeu qui a suivi, montrant ainsi sa capacité à contribuer défensivement. Ce n’est pas Coby White qui dira le contraire car même si le sophomore des Bulls a terminé avec 36 pions au compteur, il s’est fait bâcher par le grand Tyrese sur une tentative à 3-points à deux minutes de la fin. Vous l’avez compris, Haliburton était partout. Quand il fallait scorer, il a scoré. Quand il fallait servir ses copains, il a servi ses copains. Quand il a fallu poser ses couilles sur la table, il a posé ses couilles sur la table. La justesse qu’il démontre dans ses choix, la confiance avec laquelle il joue, et ce swag (ils disent encore ça les jeunes ?) qu’il possède à chaque fois qu’il est sur le terrain font de lui le rookie le plus fun de ce début de saison. On aime bien ce que montre James Wiseman avec Golden State, Anthony Edwards fait son truc chez les Wolves, LaMelo Ball sait clairement faire le show et Payton Pritchard est le futur GOAT, mais si on devait faire un classement dans la course au Rookie de l’Année aujourd’hui, c’est Tyrese qu’on mettrait en numéro un. Et si De’Aaron Fox reste à l’infirmerie, on risque d’en voir encore plus lors des matchs à venir.

« Plus le match avance, plus la pression monte dans le quatrième quart-temps, plus il gagne en confiance et hausse son niveau mentalement pour réaliser des actions décisives. »

– Le coach des Kings Luke Walton, via NBC Sports.

Les deux matchs d’absence n’ont pas ralenti Tyrese Haliburton, au contraire. Avec la blessure du Renard, il a tout de suite été remis dans le grand bain par Luke Walton, et il a répondu présent au meilleur moment pour permettre aux Kings de repartir vers l’avant. On va bientôt l’appeler TyROY.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top