Celtics

La légende de Payton Pritchard est en marche : game winner face au Heat, mais où s’arrêtera-t-il ?

Le GOAT, tout simplement.

Source image : NBA League Pass

Heat – Celtics. C’était le choc de la nuit. Le remake de la dernière Finale de Conférence Est. Autrement dit, un match pour les grands. Mais au final, c’est un petit qui a joué le rôle du héros. Payton Pritchard, le rookie de Boston, a encore fait parler de lui, cette fois-ci en marquant le game winner à la dernière seconde. GOAT !

La belle histoire de Payton Pritchard continue. Sélectionné en 26e position de la Draft 2020 et déjà le chouchou de tout Boston après son début de saison bien kiffant, le meneur rookie formé à l’université de l’Oregon a donné aux Celtics leur sixième victoire de la saison, la troisième consécutive, en faisant la diff au meilleur moment. On vous refait la scène. À 105-105, alors que les regards sont naturellement tournés vers Jayson Tatum ou Jaylen Brown, c’est Marcus Smart qui possède la gonfle dans les mains. Pénétrant face à Duncan Robinson avant de rencontrer Bam Adebayo dans la raquette, Smart lâche un lay-up compliqué et s’écroule en espérant la faute dans le plus pur style de Marcus Smart, le coup de sifflet n’arrive pas mais Payton Pritchard, lui, arrive. Au bon endroit au bon moment, il joue l’opportuniste et grille la politesse à tout le monde. Après avoir parfaitement anticipé le raté de son copain, le jeunot prend le rebond avant de conclure avec la planche, tranquille. 107-105 pour Boston, 0,2 seconde à l’horloge, Double P peut lever les bras, le Heat ne s’en remettra pas. Le alley-oop de Jimmy Butler en direction de Bam Adebayo ne donne rien derrière, les C’s l’emportent sur le parquet de Miami, qui possède désormais un bilan négatif (trois victoires, quatre défaites).

Privés de Kemba Walker et évoluant désormais sans Gordon Hayward, les Celtics ont connu quelques galères en attaque sur ce début de saison et avaient besoin d’un joueur qui step-up derrière les deux jeunes stars Jayson Tatum et Jaylen Brown. Payton Pritchard est ce gars-là. 22 ans seulement, 1m85, rookie, pas forcément le genre de mec qu’on attend mais pourtant il contribue au succès de son équipe soir après soir. À Miami, alors que le vétéran Jeff Teague était une nouvelle fois absent, il n’a pas explosé comme face aux Raptors il y a deux jours, contre qui il avait marqué 23 points avec 8 caviars en sortie de banc. Il a plutôt eu du mal offensivement (3/10 au tir, 0/4 de loin), sauf qu’il trouve toujours un moyen pour aider les siens (6 points, 6 rebonds, 4 passes contre Miami). Son énergie, son fighting spirit, sa maturité associée à la fougue de la jeunesse font de lui un élément qui compte aujourd’hui à Boston. Récemment, Jaylen Brown n’avait pas hésité à le couvrir de louanges après ses perfs lors de la double confrontation des Celtics face aux Pacers. Cette nuit, le gamin a rajouté une ligne supplémentaire à son début de saison bien kiffant, et c’est tout Boston qui a le sourire.

La soirée a débuté avec deux équipes le genou au sol suite aux événements de Washington, elle s’est terminée avec un game winner de Payton Pritchard et une victoire de Boston à l’arraché. Bienvenue en 2021. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top