Celtics

Jaylen Brown met tout le monde d’accord sur le débat Jordan – LeBron : « Le GOAT, c’est Payton Pritchard »

Le plus grand !

Source image : YouTube

Payton Pritchard. Un nom qui ne vous dit peut-être pas grand-chose aujourd’hui, mais il va falloir s’habituer à l’entendre. Le rookie des Celtics, sélectionné en 26e position de la Draft 2020, apporte déjà sa contribution à une équipe de Boston dans le besoin, à tel point qu’il vient de recevoir les louanges d’un certain Jaylen Brown. Le GOAT, c’est lui !

Les Pacers ont appris à connaître Payton Pritchard. Deux matchs, 13 points – 2 passes – 2 interceptions à 5/5 au tir (dont 3/3 de loin) dans le premier, 10 points – 5 rebonds – 5 assists la nuit dernière dans le second. Clairement, le vainqueur du dernier Bob Cousy Award – le trophée qui récompense le meilleur meneur universitaire – se montre en ce début de saison, profitant notamment de l’absence de Kemba Walker. Si la première confrontation avec Indiana s’était soldée par une défaite, celle de mardi s’est terminée avec une victoire de Boston, qui a ainsi pu briser sa série de deux défaites consécutives. Pourtant menés 88-71 dans les dernières minutes du troisième quart-temps, les Verts ont réussi une superbe remontée en s’imposant 33-17 dans le dernier, tout ça avec un Pritchard qui fait la différence en sortie de banc. L’ancien d’Oregon, qui a pris le numéro 11 de Kyrie Irving, s’est notamment montré dans les premières minutes de l’ultime période, utilisant sa grande vitesse pour marquer deux paniers sur pénétration, dont un and one dans la bouche de Domantas Sabonis. Le type de séquence qui donne un coup de boost supplémentaire à une équipe en train de faire son retard. De 94-87 pour Indiana, le score est passé à 94-92. Les Celtics ont ensuite enchaîné sous l’impulsion des leaders Jayson Tatum, Marcus Smart et Jaylen Brown, mais ce dernier n’a pas oublié de souligner la contribution de Pritchard (via NBC Boston).

« Payton est le GOAT. Il est arrivé avec de la confiance. On avait vraiment besoin d’une étincelle en sortie de banc et Payton était tout ce qu’on pouvait espérer. On va avoir besoin d’autres gars qui step-up, mais Payton a fait un excellent boulot. »

Petit par la taille (1m85) mais grand par le cœur, Pritchard a le potentiel pour devenir très vite le chouchou de tout Boston. Le genre de gars qui se bat sur tous les ballons, qui cherche toujours à rattraper ses erreurs, mais qui possède aussi un vrai talent. Malgré son statut de rookie, il apporte déjà une solide contribution, lui qui est capable de scorer, de shooter, et de faire jouer les autres. Un vrai meneur quoi. C’est exactement ce qu’on a vu sur ces deux matchs face aux Pacers, et c’est exactement ce qu’il faut à une équipe de Boston en manque de solutions offensives derrière Jayson Tatum et Jaylen Brown, Kemba Walker étant à l’infirmerie et Gordon Hayward ayant quitté Beantown sans vraie contrepartie. Grâce à son cursus universitaire complet, PP démontre une maturité que beaucoup de newbies n’ont pas, lui qui a aujourd’hui 22 ans. Cela lui permet d’avoir un temps de jeu important avec une moyenne de 22 minutes sur les quatre premières rencontres de Boston, avec une pointe à 27 la nuit dernière. Alors évidemment, tout n’est pas parfait, il apprend, il fait des erreurs, ça lui arrive aussi d’être dans le dur mais dans l’ensemble, Payton Pritchard réalise des débuts très séduisants et sans lui, Boston serait probablement dans le négatif actuellement.

« C’est un bon joueur. Et il sera un bon joueur pour longtemps. »

– Brad Stevens, coach des Celtics

Responsabilisé, mature et bien décidé à tout donner dès qu’il rentre sur le parquet, Payton Pritchard représente l’une des belles histoires de ce début de saison. Et s’il continue comme ça, le public de Boston va bientôt scander son nom quand ça sera à nouveau possible. 

Source texte : NBC Sports Boston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top